Moins manger améliorerait la mémoire des personnes âgées.

Publié le 20 févr. 2009
AGENCE SCIENCE PRESSE

On savait déjà que ça accroissait l'espérance de vie, mais améliorer ce qu'on appelle les capacités cognitives, voilà qui est neuf. Hypothèse: ceux qui mangent moins ont un plus faible apport en glucose et en insuline dans le sang, ce qui, d'autres études l'ont déjà démontré, améliore la performance du cerveau.