Source ID:; App Source:

Le fond des océans forgé après l'éclatement du supercontinent Pangée

L'océan Indien vu des cotes du parc national... (Photo: archives AP)

Agrandir

L'océan Indien vu des cotes du parc national de Masoala, à Madagascar.

Photo: archives AP

Agence France-Presse
Paris

Le fond des océans Atlantique et Indien, avec ses vallées, abysses et hautes falaises ayant un impact sur le climat planétaire en influençant la circulation des eaux, s'est formé après l'éclatement du supercontinent Pangée, selon une étude à paraître jeudi dans la revue Nature.

Une équipe internationale a établi pour la première fois un lien entre la topographie de ces deux océans et la fragmentation au Jurassique (200 à 137 millions d'années) de l'ancien supercontinent Pangée, qui recouvrait l'Afrique et une grande partie de l'Amérique et de l'Europe.

Pendant plus de 100 millions d'années, du fait de cette cassure, de nouveaux bassins océaniques se sont créés et des roches partiellement fondues ont surgi au fond, le long de dorsales.

L'ensemble s'est ensuite refroidi, «le plancher océanique est devenu plus cassant» et «de larges failles, des collines abyssales et des chaînes de montagnes sous-marines se sont formées», expliquent les auteurs parmi lesquels Walter Roest, de l'École des Géosciences de l'université de Sydney, et scientifique responsable du département de Géosciences Marines au Centre Ifremer à Brest.

Les zones rugueuses du plancher océanique sont «essentielles car elles affectent la circulation de l'océan profond, ce qui a des conséquences sur le climat global», a pour sa part souligné dans un communiqué un autre chercheur, Dietmar Muller.

En effet quand elles rencontrent les montagnes des abysses, les eaux profondes sont contraintes de remonter et de se mélanger à la surface, perturbant vivement la circulation océanique, et donc les échanges de chaleur entre l'océan et l'atmosphère.

Connaître la formation des fonds des océans au cours des derniers 200 millions d'années «permettra par la suite d'étudier la paléo-circulation en lien avec les variations climatiques historiques», a ainsi noté Walter Roest.

C'est une «grande avancée dans l'explication de la morphologie générale des bassins océaniques», a estimé un autre auteur, Joanne Whittaker, rappelant qu'il s'agissait d'un «aspect fondamental de la topographie de la Terre compte tenu du fait que les océans couvrent plus de 70% de la surface de la Terre».




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer