Source ID:; App Source:

Deux nouveaux géants préhistoriques découverts au Maroc

Illustration représentant un sauropode géant.... (Photo: AFP)

Agrandir

Illustration représentant un sauropode géant.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Londres

Des paléontologues britanniques et marocains ont annoncé mardi la découverte dans le Sahara de deux nouvelles espèces présumées d'animaux préhistoriques géants lors d'une des plus importantes excavations du genre en Afrique depuis un demi-siècle.

L'équipe a mis au jour des restes de ce qui est considéré comme une nouvelle espèce de ptérosaures, des reptiles volants du Mésozoïque (ère secondaire) ainsi qu'une autre de sauropodes (un quadrupède herbivore de la famille des dinosaures). Les deux animaux auraient vécu il y a près de cent millions d'années, a indiqué mardi dans un communiqué l'Université de Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre.

Les fouilles ont été menées dans le sud-est du Maroc par l'Université de Portsmouth, ainsi que l'University College Dublin (UCD) et l'Université Hassan II de Casablanca, au Maroc.

Les paléontologues ont en particulier mis au jour un important fragment de bec appartenant à un reptile volant, ainsi qu'un os de plus d'un mètre de long provenant d'un sauropode d'une taille minimale de vingt mètres.

Ces découvertes sont considérées comme exceptionnelles et les plus importantes à survenir depuis un demi-siècle en Afrique.

«Découvrir deux spécimens lors d'une seule expédition est remarquable, en particulier quand cela peut représenter deux espèces totalement nouvelles», a déclaré Nizar Ibrahim, expert de l'UCD qui a dirigé l'équipe.

Les fouilles avaient été entamées en 1984 mais des tempêtes de sable les avaient interrompues. La mission était revenue bredouille mais l'équipe avait tenu à revenir, un quart de siècle plus tard. Au terme d'un mois de chantier, les paléontologues avaient finalement fait cette «découverte majeure», a raconté David Martill, de l'Université de Portsmouth.

«Ces fossiles dépassent nos attentes», a déclaré le professeur Samir Zouhri, de l'Université Hassan II de Casablanca. «Ces découvertes significatives sont formidables et elles retourneront au Maroc pour y être exposées après leur examen à Dublin», a-t-il précisé.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer