L'atterrissage récent d'un engin chinois sur la face cachée de la Lune a donné lieu à une rare collaboration entre les agences spatiales chinoise et américaine.

Mis à jour le 14 janv. 2019
YANAN WANG ASSOCIATED PRESS

De tels échanges sont interdits par la loi américaine, à moins d'une autorisation préalable du Congrès.

Le directeur adjoint de l'agence spatiale chinoise, Wu Yanhua, a révélé lundi que la NASA a partagé des informations concernant son satellite en orbite autour de la Lune, afin de suivre de plus près l'alunissage de la sonde Chang'e 4 et du petit robot téléguidé à roues, le Yutu-2 (« Lapin de Jade 2 »).

La Chine, en échange, a partagé avec la NASA des données concernant l'alunissage de Chang'e 4.

M. Wu a dit que le satellite américain n'a pas photographié le moment précis de l'alunissage, mais qu'il a pris des clichés du site peu de temps après.

La presse officielle chinoise rapporte qu'il s'agit de la première collaboration du genre depuis 2011, quand la loi américaine a été adoptée.

La NASA n'a fourni aucun commentaire.

La mission lunaire de Chang'e 4 est un triomphe pour la Chine, qui rattrape rapidement les États-Unis et la Russie. Le président Xi Jinping a placé l'exploration spatiale au sommet de ses priorités.