La tentative d'atterrissage de Philae, le robot laboratoire transporté par la sonde européenne Rosetta, sur le noyau de la comète Tchourioumov-Guérassimenko aura lieu le 12 novembre, a annoncé vendredi l'Agence spatiale européenne (ESA).

Publié le 26 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce sera la première fois qu'un engin de fabrication humaine tente de se poser sur le noyau d'une comète, une opération très délicate, encore compliquée par la structure irrégulière du noyau de Tchourioumov-Guérassimenko.

L'ESA a identifié deux scénarios, l'un pour le site J, sélectionné comme «le site qui présente le moins de risques». Il est situé sur le petit lobe du noyau de la comète, sa «tête», si on se réfère à son étonnante forme de canard.

L'autre pour le site C situé, lui, sur le grand lobe du noyau et qui a été choisi comme «site de secours» au cas où le site J présenterait trop de défauts pour les scientifiques.

Dans les deux cas, la tentative d'atterrissage aura lieu le 12 novembre, a précisé l'ESA dans un communiqué.

Si le site J est la cible, Philae se séparera de Rosetta à 08H35 GMT (09H35 heure de Paris), à une distance de 22,5 km du centre de la comète, pour atterrir environ 7 heures plus tard. La confirmation de l'atterrissage aura lieu autour de midi.

Si le site C était utilisé, la séparation aurait lieu à 9h04, depuis une altitude de 12,5 km, et l'atterrissage aurait lieu environ 4 heures plus tard.

L'ESA doit encore confirmer, le 14 octobre, le choix du site d'atterrissage entre les deux possibilités.