Seule la moitié de la quarantaine de sondes envoyées vers la planète rouge ont été couronnées de succès. Voici les sondes qui ont accompli leurs missions.

Mathieu Perreault LA PRESSE

>> Voyez notre vidéo sur l'arrivée de Curiosity sur Mars

>> Voyez la vidéo du voyage sur Mars de la Nasa et apprenez-en sur la mission



1964 Lancée en 1962, la sonde soviétique Mars 1 est la première à atteindre la planète rouge. Le contact radio a toutefois été perdu avant l'arrivée.

1965 Lancée en 1964, la sonde américaine Mariner 4 a envoyé pour la première fois des données -température, pression et photos.

1969 Les deux sondes Mariner 6 et 7 ont travaillé en tandem et on montré que la calotte du pôle sud de Mars était faite de dioxyde de carbone (CO2).

1972 Lancées en 1971, les sondes Mars 2 et Mars 3 ont été les premières à se mettre en orbite autour de la planète rouge (les autres n'avaient fait qu'un passage). Mars 3 y est restée pendant neuf mois, permettant la création de cartes topographiques et découvrant des montagnes de 22 km de haut. Une sonde transportée par Mars 2 devait atterrir sur Mars, mais cette partie de la mission a été un échec.

1972 Lancée en 1971, Mariner 9 a envoyé des données, notamment topographiques, pendant près d'un an, ainsi que des images de la lune martienne Phobos. Elle devrait rester en orbite jusqu'en 2022.

1974 Lancée en 1973, Mars 5 est restée 22 jours en orbite et a transmis les premières données sur la composition du sol martien.

1976 Lancées en 1975, les sondes américaines Viking 1 et 2 ont été les premières à se poser sur Mars. Elles ont fonctionné jusqu'au début des années quatre-vingt et ont conclu que le sol martien ne comportait pas de traces de vie. Leurs orbiteurs ont pris des images des deux lunes martiennes, Phobos et Deimos. L'orbiteur Viking 1 est toujours en orbite et devrait y rester jusqu'en 2019.

1989 Lancée en 1988, la sonde soviétique Phobos 2 a pris des données astronomiques ainsi que de Mars et de Phobos. Le contact a été perdu alors que l'orbiteur devait lancer deux sondes devant se poser sur Phobos.

1999 Lancée en 1996, la sonde américaine Mars Global Surveyor a complété la cartographie de Mars et servi de satellite relai pour d'autres missions jusqu'en 2005. Elle a détecté des crevasses qui ont pu être creusées par l'eau et est peut-être encore en orbite.

1997 Lancée en 1996, la sonde américaine Pathfinder et son robot motorisé Sojourner ont analysé pendant deux mois leurs environs, concluant que Mars avait déjà été chaude et humide, avec de l'eau liquide et une atmosphère plus dense -donc susceptible d'abriter de la vie. La Nasa a également pu montrer qu'il était possible de concevoir des missions martiennes moins coûteuses (un vingtième du coût des Viking). Sojourner a parcouru 200 mètres.

2002 Lancée en 2001, la sonde américaine Mars Odyssey a détecté sous la surface martienne d'importantes quantité d'hydrogène, une des composantes de l'eau, ainsi que de la glace sous les pôles. La sonde est toujours en orbite.

2004 Lancée en 2003, la sonde européenne Mars Express a confirmé la présence de glace sous les pôles et détecté du méthane dans l'atmosphère, un gaz pouvant être associé à la vie. L'orbiteur est toujours en fonction, mais la sonde Beagle 2, qui devait atterrir sur la planète rouge, a été perdue à l'atterrissage.

2004 Les robots motorisés Spirit et Opportunity, lancés en 2003, ont arpenté pendant cinq et huit ans le sol martien, parcourant huit et 35 kilomètres (Opportunity est toujours fonctionnel). Ils ont confirmé que Mars comportait autrefois des océans salés.

2006 Lancée en 2005, la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter a détecté de la glace au fond de cratères nouvellement formés ainsi que plusieurs minéraux associés à l'eau. Elle est toujours en orbite.

2008 Lancée en 2007, la sonde américaine Phoenix a été la première à atterrir près du pôle Nord. Grâce à une station météo canadienne, elle a permis de découvrir qu'il neige sur Mars -un seul flocon de CO2 a été détecté. Phoenix est maintenant ensevelie sous du CO2 gelé.

2012 Lancée en 2011, le robot motorisé Curiosity est le plus ambitieux programme martien depuis Viking. Son coût, de 2,5 milliard $US, est équivalent aux deux sondes Viking (en dollars constants) et elle a de forte chances d'observer des traces directes de la vie sur Mars. Curiosity s'est posé sur Mars le 6 août.

2013 Une mission américaine, Mars Scout, examinera l'atmosphère martienne pour déterminer pourquoi Mars s'est refroidie et a perdu ses océans. Le lancement est prévu en novembre 2013.

2013 Une mission indienne devrait mettre en orbite autour de Mars un satellite d'analyse géologique et météorologique, ont annoncé début août 2012 les autorités indiennes.

2016 La mission européenne Exomars comprend un orbiteur munis d'instruments, notamment pour détecter des gaz rares, et une sonde qui se posera sur la planète rouge pour tester la technologie d'atterrissage. Si l'atterrisseur fonctionne, un robot motorisé muni d'une foreuse sera envoyé en 2018 pour y extraire des échantillons qui seront éventuellement ramenés sur Terre par une autre sonde envoyée expressément pour cette mission.

2016 Au début 2012, le chef du programme spatial chinois a annoncé que la deuxième mission chinoise vers Mars aurait lieu en 2016. Cette annonce suivait la perte du satellite météorologique Yinghuo-1, qui a été perdu en novembre 2011 quand la sonde russe Phobos-Grunt, qui devait amener Yinghuo-1 en orbite martienne, s'est abîmée dans le Pacifique au décollage.