Les équipages d'Endeavour et de la Station spatiale internationale (ISS) se sont fait leurs adieux vendredi, avant la séparation prévue dans la journée des deux vaisseaux. Cette nouvelle mission a permis de livrer et installer les deux derniers modules de l'ISS, désormais quasiment terminée après 12 ans de travaux.

Mis à jour le 19 févr. 2010
Marcia Dunn ASSOCIATED PRESS

Les 11 astronautes d'Endeavour et de la station spatiale se sont relayés pour installer un nouveau module d'habitation de 7m de long, «Tranquillité», et le dôme d'observation Cupola, sorte de véranda spatiale pourvue de sept hublots offrant une vue incomparable.

Chacun des astronautes a pu passer un peu de temps dans le dôme d'observation, savourant la vue sur le coucher du soleil, puis sur les étoiles. «Nous allons vraiment profiter de la vue. J'aurais souhaité les gars que vous restiez un peu plus longtemps pour la partager», a déclaré à l'équipage d'Endeavour le chef de bord de l'ISS, Jeffrey Williams.

«Oui, il va être difficile de s'en détourner», a confirmé George Zamka, commandant de bord de la navette. «On peut dire que l'humanité, depuis des siècles, recherche cette perspective, cette vue sur le monde, et finalement, nous l'avons», a-t-il ajouté, notant que cela parachevait la construction de l'ISS, désormais terminée à 98%.

George Zamka a symboliquement apposé dans la coupole une plaque comportant quatre fragments de roche lunaire, ramassés lors des premiers pas sur la Lune en 1969 dans la Mer de la Tranquillité, ainsi qu'une pierre provenant du sommet de l'Everest. Elles serviront à rappeler ce que l'homme peut accomplir lorsqu'il explore son environnement, a-t-il dit.

Lancée le 8 février pour une mission de deux semaines, Endeavour doit se désamarrer vendredi soir (dans la nuit de vendredi à samedi heure française) pour entamer son retour sur Terre, où elle est attendue dimanche soir en Floride. Le centre de contrôle a félicité l'équipage d'Endeavour pour avoir mené à bien une «mission de proportions olympiques».

Quatre vols de navettes, les derniers, sont encore programmés pour acheminer vers l'ISS vivres, pièces détachées et équipements scientifiques. Les trois navettes encore en service, Discovery, Atlantis et Endeavour, prendront leur retraite en 2010, près de 30 ans après le premier vol d'un orbiteur en 1981.