La navette américaine Discovery et son équipage de sept astronautes sont prêts à un retour sur la Terre samedi en Floride qui mettra fin à une mission de 13 jours dont neuf amarrés à la Station spatiale internationale (ISS), a indiqué vendredi la NASA.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les prévisions météorologiques prévoient des conditions favorables pour un atterrissage sur la piste du Centre spatial Kennedy à 13h39, les responsables du vol ayant avancé de quatre minutes l'horaire initialement prévu.

«Nous croisons les doigts» pour que la météo reste bonne, a lancé le commandant de Discovery, Lee Archambault.

L'équipage a consacré une partie de la journée vendredi à ranger la cabine pour s'assurer qu'aucun objet ne puisse se transformer en projectile au moment de la descente vers le sol et de l'atterrissage.

Lee Archambault et le co-pilote Tony Antonelli ont également testé les petits moteurs orbitaux de Discovery ainsi que le bon fonctionnement de toutes les surfaces mobiles de l'orbiteur - un planeur de cent tonnes sans moteur - pour le manoeuvrer depuis le décrochage de l'orbite terrestre à 350 kilomètres d'altitude jusqu'à ce que ses roues touchent le sol après une descente vertigineuse d'une heure.

Toutes ces manoeuvres sont assurées automatiquement par des ordinateurs de bord, le commandant ne prenant les commandes que trois minutes avant l'atterrissage pour faire l'approche finale manuellement.

Si Discovery ne pouvait pas atterrir lors de la première fenêtre horaire, il y aurait une seconde fenêtre pour un atterrissage en Floride à 15h14.

Discovery s'était désamarrée de l'ISS mercredi et l'équipage a procédé à une inspection des protections thermiques des bords d'attaque des ailes et du nez de l'orbiteur pour détecter d'éventuels dommages causés par l'impact de micrométéorites ou de débris flottant dans l'espace.