Les astronautes de la navette Endeavour ont enfin réussi mardi, après cinq jours d'efforts, à faire fonctionner une machine recyclant l'urine en eau potable. Ce matériel est crucial pour permettre à la Station spatiale internationale (ISS) d'accueillir prochainement jusqu'à six personnes, au lieu de trois aujourd'hui.

Mike Schneider ASSOCIATED PRESS

«Je crois que le mot qui convient est «Hourra!», s'est exclamé le commandant de la station spatiale, Mike Fincke, en annonçant la bonne nouvelle au Centre de contrôle à Houston. Jusque-là, le recycleur d'urine ne tenait pas les quatre heures requises pour déclarer les essais positifs. Un autre test devait être réalisé mardi, peu après le réveil des sept astronautes d'Endeavour et des trois membres de l'équipe de l'ISS.

La Nasa a dû ajouter un 16e jour à la mission de la navette afin que la machine se trouve en état de marche avant le retour d'Endeavour sur Terre. Le vaisseau doit se détacher de la station spatiale vendredi et se poser en Floride dimanche.

Le recycler d'urine fait partie d'un système de recyclage des eaux usées d'une valeur de 154 millions de dollars apporté par Endeavour à l'ISS. L'équipement est indispensable à l'approvisionnement en eau potable de l'équipage de l'ISS, qui est censé passer à six personnes en 2009. Des échantillons de l'eau recyclée seront analysés sur Terre avant que les astronautes ne commencent à la boire, l'an prochain.

Les astronautes de la navette devaient également vérifier mardi si le travail réalisé pendant quatre sorties dans l'espace avaient débloqué le panneau droit de l'aile solaire droite de la station spatiale. Cela fait plus d'un an que le système était grippé, empêchant les ailes solaires de ce côté de s'orienter automatiquement vers le soleil pour produire de l'électricité.