Source ID:; App Source:

Une Canadienne remporte le Nobel de physique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
STOCKHOLM

Une Canadienne fait partie des trois chercheurs qui ont reçu, mardi, le prix Nobel de physique.

Donna Strickland, professeure associée à l'Université de Waterloo, a été récompensée pour la mise au point d'impulsions laser pouvant être utilisées dans les domaines industriel et médical, notamment lors de chirurgies correctives de la vue.

Elle partage cet honneur avec son directeur de thèse, le chercheur français Gérard Mourou, de même qu'avec l'Américain Arthur Ashkin, qui a pour sa part mis au point des «pinces optiques» capables de saisir des particules minuscules telles que des virus sans les endommager.

L'Académie royale des sciences de Suède a décerné la moitié du prix de 9 millions de couronnes (1,01 million de dollars) à ce dernier, tandis que l'autre moitié sera partagée entre Mme Strickland et M. Mourou.

Donna Strickland, qui est devenue mardi la première femme à obtenir un prix Nobel en trois ans, voit en sa consécration un signe de progrès dans un domaine à prédominance masculine. L'Ontarienne âgée de 59 ans est seulement la troisième femme à remporter le Nobel de physique, la première ayant été Marie Curie en 1903 et la plus récente Maria Goeppert-Mayer en 1963. La victoire de Mme Strickland met donc fin à une disette de 55 ans.

«Nous ne devons jamais oublier que nous avançons. Nous allons toujours vers l'avant», a-t-elle tenu à souligner lors d'une entrevue après l'annonce de son prix.

«Évidemment, il faut souligner le travail des femmes en physique, parce que nous sommes présentes», a-t-elle ajouté.

Malgré le manque de reconnaissance envers les femmes comme elle, Mme Strickland estime que le monde de la science est prêt à les laisser s'y tailler une place.

«J'ai toujours obtenu un salaire égal à celui de mes collègues et j'ai l'impression d'avoir été traitée de manière égale. Je pense que les femmes doivent commencer à pouvoir être reconnues davantage parce que pour une raison quelconque, pas tous les hommes veulent nous reconnaître ou pas tous les gens, mais je pense que c'est une minorité. Je pense que la plupart des gens sont prêts.»

Par voie de communiqué, mardi, le premier ministre Justin Trudeau l'a remerciée d'«inspirer d'autres femmes et des jeunes filles à rêver sans limites et à faire carrière dans le domaine de leur choix.»

Le prix Nobel de chimie sera annoncé mercredi et celui de la paix vendredi. Aucun prix Nobel de littérature ne sera décerné cette année en raison de la tourmente qui frappe l'Académie suédoise, mais un autre prix littéraire international a été créé temporairement pour combler le vide. L'écrivaine québécoise Kim Thúy figure parmi les quatre finalistes du «New Academy Prize in Literature», qui sera remis le 12 octobre.

Quelques Canadiens qui ont remporté un prix Nobel: 1923: Frederick G. Banting, prix Nobel de médecine pour «la découverte de l'insuline» 1957: L'ancien premier ministre Lester B. Pearson, prix Nobel de la paix pour son rôle dans le désamorçage de la crise de Suez de 1956 1976: Saul Bellow, prix Nobel de littérature pour «la compréhension humaine et l'analyse subtile de la culture contemporaine qui se combinent dans son travail» 2009: Jack W. Szostak, prix Nobel de médecine pour «la découverte de la façon dont les télomères et l'enzyme télomérase protègent les chromosomes» 2013: Alice Munro, prix Nobel de littérature pour «sa maîtrise de la nouvelle contemporaine»

Saul Bellow... (Getty Images/AFP) - image 2.0

Agrandir

Saul Bellow

Getty Images/AFP

Quelques Canadiens qui ont remporté un prix Nobel :

1923: Frederick G. Banting, prix Nobel de médecine pour «la découverte de l'insuline»

1957: L'ancien premier ministre Lester B. Pearson, prix Nobel de la paix pour son rôle dans le désamorçage de la crise de Suez de 1956

1976: Saul Bellow, prix Nobel de littérature pour «la compréhension humaine et l'analyse subtile de la culture contemporaine qui se combinent dans son travail»

2009: Jack W. Szostak, prix Nobel de médecine pour «la découverte de la façon dont les télomères et l'enzyme télomérase protègent les chromosomes»

2013: Alice Munro, prix Nobel de littérature pour «sa maîtrise de la nouvelle contemporaine»




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer