La Nasa a annoncé la découverte d'une «soeur» de la Terre par le télescope spatial Kepler. La planète Kepler 22b, située à 600 années-lumière, a probablement une surface dure et des océans d'eau liquide, ce qui la rend une candidate de choix pour la vie extraterrestre.

Mathieu Perreault LA PRESSE

«C'est notre planète de Noël», ont expliqué les astronomes responsables de la mission Kepler, en conférence de presse au centre Ames en Californie. La nouvelle doit être publiée jeudi dans la revue Nature, mais elle a été éventée avant la levée de l'embargo médiatique.

Kepler 22b a 2,4 fois le diamètre de la Terre, a une année de 290 jours et son étoile a 75% de la luminosité du Soleil. Sur la surface de Kepler 22b, la température est de 22 °C en moyenne, ont calculé les chercheurs.

L'article de Nature annonce aussi 1235 autres «planètes candidates», qui ont été observées moins de trois fois et ne sont donc pas officiellement qualifiées de planètes (Kepler 22b a été observée pour la première fois il y a un an). Cela double le nombre de candidates identifiées par Kepler depuis son lancement en 2009. Comme les chercheurs estiment que 80% des candidates se révéleront finalement des planètes, le satellite spatial, dont la mission durera au moins deux autres années selon le site Space, quadruplera le nombre d' «exoplanètes» connues.

Une vingtaine d'autres candidates de taille similaire à la Terre et situées dans la zone habitable de leur étoile - là où l'eau est liquide - ont été identifiées par le satellite Kepler. Deux planètes de ce type ont été certifiées, mais leur étoile est beaucoup plus grosse que notre Soleil. Le télescope Kepler observe 150 000 étoiles.