Les rides qu'on acquiert sur le visage ne sont pas seulement le résultat de la génétique mais aussi le produit de facteurs environnementaux, comme un divorce, un état de surpoids ou une prise de médicaments, selon une étude américaine menée sur des jumeaux.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'héritage (génétique) d'un individu doit initialement dicter de quelle façon il vieillit mais si vous introduisez certains facteurs dans votre vie, vous êtes certains de vieillir plus vite. De même si vous évitez ces facteurs, vous pouvez réduire l'outrage du temps», affirme Bazhaman Guyuron, président du département de chirurgie esthétique du University Hospitals Case Medical Center.L'étude a examiné 186 paires de jumeaux, supposés être génétiquement programmés pour vieillir de la même façon.

Les résultats ont montré que les jumeaux qui avaient divorcé apparaissaient deux ans plus âgés que leur autre jumeau, qui était marié, célibataire ou même veuf. L'usage d'antidépresseurs s'est révélé également associé à une apparence nettement plus âgée que son âge.

Enfin, parmi les jumeaux de moins de 40 ans, celui qui a pris du poids apparaît comme le plus âgé, une apparence qui s'inverse au-delà de 40 ans, le jumeau le plus gros paraissant le plus jeune.

Le «stress pourrait être le dénominateur commun qui explique l'apparence plus âgée des jumeaux», a précisé le Dr Guyuron.

L'étude est publiée dans le journal médical par internet «Plastic and Reconstructive Surgery», de l'American Society of Plastic Surgeons.