Des personnalités de toutes les sphères de la vie publique témoignent de l'importance d'une presse écrite vibrante, libre et en santé.

Mis à jour le 1er févr. 2019
LA PRESSE

MONIQUE LEROUX

Présidente du conseil d'Investissement Québec, ex-présidente du Mouvement Desjardins

« À l'heure des "fake news", nous devons évidemment être très vigilants sur nos sources d'information. Nous réalisons tous la fragilité de nos sociétés démocratiques face à ce débordement d'informations véhiculées par la multitude des médias sociaux et de l'internet. Plus que jamais, il est important d'avoir une presse écrite robuste, dynamique, professionnelle et éthique, car elle constitue un des piliers du fonctionnement de nos institutions et de nos systèmes démocratiques. Je suis également d'avis que l'éducation publique doit préparer les citoyens pour faire face à ces nouvelles réalités. »

Photo Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Monique Leroux, présidente du conseil d'Investissement Québec

LUCIEN BOUCHARD

Ex-premier ministre du Québec, associé au bureau d'avocats Davies 

« J'ai des raisons personnelles de témoigner de la qualité et de l'étendue de l'information diffusée par La Presse, non seulement à Montréal, mais dans toutes les régions du Québec. Encore étudiant, j'eus la chance de collaborer pendant deux étés comme journaliste au supplément que publiait alors au Saguenay - Lac-Saint-Jean le grand journal montréalais. Cette initiation au journalisme m'intéressa d'autant plus qu'elle me fit rencontrer le grand patron Jean-Louis Gagnon (accusé par certains d'avoir déjà nourri des idées communistes !) et qu'elle était rémunérée à raison de 1,50 $ du pouce de texte publié. L'abondance de ma production, sans doute encouragée pour remplir le vide estival, me permit éventuellement d'acheter ma première coccinelle Volkswagen. »

« Faute de travailler plus tard à La Presse comme journaliste permanent, je me rattrapai en la lisant fidèlement tous les jours. »

Photo EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, archives La Presse

Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec, associé au bureau d'avocats Davies

COLOMBE ST-PIERRE

Chef-propriétaire de Chez St-Pierre, au Bic, et couronnée chef de l'année aux premiers Lauriers de la gastronomie québécois

« Comme j'aime le faire avec les producteurs pour mon restaurant, la presse écrite me permet d'avoir un accès direct à ceux qui produisent l'information. Je sais que je peux compter sur des organisations de presse plus que centenaires, qui ont une expérience, une histoire, des codes, pour vérifier leurs sources. C'est rassurant. Ce n'est pas le cas avec ce qu'on trouve un peu partout sur le web. Quand je passe devant le bâtiment de La Presse, avec son grand logo, à Montréal, j'ai un sentiment de fierté, de savoir que ce média existe depuis si longtemps. J'ai du mal à m'imaginer que la presse écrite est menacée de disparition. Ce serait dramatique qu'elle disparaisse. La fin de la presse écrite, c'est un peu la fin de la démocratie. »

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Colombe St-Pierre, chef-propriétaire de Chez St-Pierre, au Bic, et couronnée chef de l'année aux premiers Lauriers de la gastronomie québécois

LAURENT DUVERNAY-TARDIF

Joueur de football professionnel et médecin

« La presse écrite est mon moyen de rester au courant de ce qui se passe au Québec. C'est également l'une des deux choses qui me permettent de garder une proximité avec la langue française. L'autre façon, c'est en jouant au Scrabble avec ma grand-mère grâce à une application mobile ! Lorsque je suis à Kansas City, La Presse+ est mon fil de presse. Pour suivre l'actualité du Québec, mais également afin de pouvoir obtenir un regard extérieur sur la politique américaine qui est non partisan. Aux États-Unis, certains médias comme CNN sont très à gauche, tandis que d'autres, comme FOX News, sont très à droite. »

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Laurent Duvernay-Tardif, joueur de football professionnel et médecin

MÉLANIE THIVIERGE

PDG du Y des femmes de Montréal

« Depuis son passage au numérique, La Presse a élargi sa couverture à l'ensemble du Québec, contribuant ainsi à mettre en lumière les enjeux nationaux ce qui, de mon point de vue, lui procure encore davantage de pertinence et d'impact. Je ne peux commencer mes journées sans la parcourir de A à Z ; la variété des sujets abordés nourrit à la fois mon travail dans la défense des droits des femmes, ma pensée critique face aux enjeux émergents et mon intérêt pour les arts et le hockey ! Soutenir une telle institution, essentielle à la démocratie et à la pleine participation citoyenne, est pour moi une évidence ! »

Photo IVANOH DEMERS, archives LA PRESSE

Mélanie Thivierge, PDG du Y des femmes de Montréal

JEAN CHAREST

Ex-premier ministre du Québec, associé au bureau d'avocats McCarthy Tétrault

« Afin de mieux interpréter notre vie et de favoriser notre démocratie, il nous faut une presse écrite accessible et de qualité. L'abondance d'information n'est pas un substitut de la qualité indispensable d'une presse écrite qui nous permet de nous forger une opinion sur le contexte actuel de notre société, tout en retrouvant les repères nécessaires à l'interprétation des évènements. »

Photo EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, archives La Presse

Jean Charest, ex-premier ministre du Québec, associé au bureau d'avocats McCarthy Tétrault

SUZIE O'BOMSAWIN

Directrice, membre de la nation Abénakis

« À plusieurs moments au cours d'une même journée, je prends connaissance des différents articles publiés par La Presse. J'aime me tenir informée, faire avancer ma pensée, nuancer certaines de mes positions. Il m'apparaît nécessaire d'avoir accès à une presse écrite diversifiée, fiable et faisant preuve de rigueur. J'apprécie particulièrement les textes de la chroniqueuse Isabelle Picard, en qui je m'identifie et qui diffuse des propos de qualité, basés sur une connaissance approfondie du milieu autochtone, pour en être elle-même issue. »

Photo David Boily, archives La Presse

Suzie O'Bomsawin

ISABELLE HUDON

Ambassadrice du Canada en France et à Monaco

« À l'heure des fausses nouvelles, le journalisme de qualité est essentiel à la vie de la démocratie. Prenez la devise du Washington Post : "La démocratie meurt dans les ténèbres." Pour moi, La Presse fait partie des éclaireurs. Non seulement elle offre une information vérifiée, sourcée et contradictoire, mais aussi et surtout, elle use de sa liberté d'expression. Ce point est fondamental. C'est ma conviction profonde. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous avons travaillé étroitement, à Paris, avec Reporters sans frontières [RSF], à l'élaboration de l'Initiative pour l'information et la démocratie, signée en novembre dernier. »

Photo Justin Tang, archives la presse canadienne

Isabelle Hudon

ALAIN BOUCHARD

Fondateur et président exécutif du conseil d'Alimentation Couche-Tard

« Beaucoup de réputations peuvent être détruites sans appel aujourd'hui avec l'état des lieux des communications instantanées non vérifiées et non validées. La presse écrite permet d'interroger et de s'assurer que les sources sont fondées. L'éthique est le nerf de la guerre dans un contexte d'info à la seconde près. Même si certains journalistes cèdent parfois à la nouvelle exclusive sensationnelle sans toujours approfondir, en général, la machine derrière va corriger, adapter, questionner et valider. Ce médium mérite notre appui au nom de la liberté de l'information fouillée, éthique et pour une démocratie que nous chérissons tous. »

Photo EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, archives La Presse

Alain Bouchard, fondateur et président exécutif du conseil d'Alimentation Couche-Tard

YOLANDE JAMES

Ex-ministre québécoise, chroniqueuse à l'émission Les ex

« Je me souviens de ma toute première mêlée de presse. Mon coeur battait très rapidement. J'avais les mains moites. Je n'irai pas jusqu'à comparer un scrum avec une technique d'interrogatoire de l'ex-URSS, mais répondre à des questions pertinentes et persistantes des Denis Lessard et des Tommy Chouinard de la colline Parlementaire est un exercice stressant, assommant MAIS nécessaire. À l'ère de la clip, des fausses nouvelles et des faits alternatifs, il est essentiel de pouvoir compter sur une presse écrite fiable, crédible et libre. »

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Yolande James

PIERRE BOIVIN, O.C., C.Q.

Président et chef de la direction, Claridge inc.

« La Presse est un remarquable outil d'information, de compréhension et de réflexion. À travers les reportages, les chroniques et les opinions, elle nous ouvre l'esprit face à un univers de fausses nouvelles. La rigueur et l'éthique du journalisme de qualité favorisent la compréhension des multiples enjeux auxquels nous sommes confrontés au niveau local, national ou international. La presse écrite me nourrit et constitue un pilier essentiel d'une société ouverte, moderne, innovante et démocratique. »

Photo David Boily, archives La Presse

Pierre Boivin, président de Claridge

NATHALIE BONDIL

Directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal

« Alors que les fausses nouvelles brouillent notre regard sur le monde, il est essentiel de soutenir un journalisme de qualité fondé sur l'objectivité de l'information et une diversité d'opinions. Contribuons à la sauvegarde du journalisme indépendant qui invite à des débats éclairés, et participe au rayonnement des arts et de la culture. »

MICHELLE HUI

Banquière et conseillère municipale à Brossard

« Du journalisme de haute qualité dans un monde idéal devrait être impartial, basé sur des faits avec un soupçon de poésie. Avec ceci, les citoyens seront informés, éduqués et confrontés chaque jour aux événements qui se déroulent autour d'eux et dans le monde entier. Un journalisme de qualité permet de partager des informations via une plateforme impartiale et permet aux lecteurs de réfléchir de manière critique. »

Photo Olivier PontBriand, archives La Presse

Nathalie Bondil

JEAN-MARTIN AUSSANT

Économiste

« La presse écrite demeure le socle à partir duquel les autres sources d'information se nourrissent plus souvent qu'autrement, qu'elles soient traditionnelles ou électroniques. Sans presse écrite solide et indépendante, point de démocratie fonctionnelle. Il faut donc assurer à ce médium les conditions nécessaires à son bon fonctionnement, en ne le considérant pas comme une entreprise normale lorsque nécessaire. L'importance de la presse écrite dépasse ainsi de loin sa simple capacité à faire de l'argent. »

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Jean-Martin Aussant, économiste

DANIÈLE HENKEL

Fondatrice et présidente des Entreprises Danièle Henkel

« Nous vivons une période de l'Histoire où la Vérité ne semble plus importante. Chacun affectionne sa propre version du réel. On parle alors de "faits alternatifs". Cette ère de "post-vérité" commande une presse écrite libre et crédible pour la survie de la démocratie et de l'État de droit. Reconnaissons-le, en matière de rigueur et de qualité journalistiques, La Presse se compare avantageusement aux grands journaux du monde libre. »

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Danièle Henkel, fondatrice et présidente des Entreprises Danièle Henkel

FRANÇOIS CHARTIER

Auteur, sommelier et créateur d'harmonies aromatiques

« Les médias écrits ont une importance fondamentale dans nos sociétés, et même si leur modèle d'affaires est en pleine révolution, ils demeurent une source d'information importante et même essentielle. La locution latine "Verba volant, scripta manent", "Les paroles s'envolent, les écrits restent", n'aura jamais été aussi vraie ! »

« Je vis à Barcelone depuis plus de deux ans et La Presse demeure le premier quotidien que je consulte au réveil. La Presse a un impact important quant aux débats de société, spécialement parce qu'elle est la référence de la sphère médiatique, qui l'utilise quotidiennement comme point de départ pour lancer ses reportages quotidiens, tant à la radio qu'à la télé que sur le web. La très grande qualité et profondeur des reportages signés par les journalistes aguerris de La Presse se retrouvent régulièrement au coeur des débats de société. »

Photo Olivier Jean, archives La Presse

François Chartier, auteur, sommelier et créateur d'harmonies aromatiques

DANIELLA ACOSTA MONTANA

Conseillère, intervenante et chargée de projet jeunesse

« Le journalisme de qualité est très précieux. D'abord pour la profondeur des recherches sur un sujet qui nécessitent plusieurs sources et de la validation. Ensuite, la technologie rend la circulation d'information si rapide qu'il est important pour le journalisme de continuer ses enquêtes afin d'aller au bout de la vérité. Enfin, le journalisme de qualité est essentiel pour les lecteurs dans la société, car ce qu'ils lisent les informe, leur apprend des faits, et ils sont capables d'exprimer leurs propres opinions sur des faits complets. »

photo iVANOH DEMERS, archives LA PRESSE

Daniella Acosta Montana

MITCH GARBER

Président du conseil d'administration du Cirque du Soleil et d'Investir au Canada

« Il n'y a jamais eu de moment où le journalisme de qualité soit plus important qu'aujourd'hui. Avec l'abondance des médias sociaux et des opinions, déguisées en nouvelles, et avec la notion des "fake news", les Québécois doivent prendre de la hauteur. Il nous appartient de montrer à nos enfants ce que sont le vrai journalisme et les nouvelles. Je supporte tous les efforts pour maintenir un journalisme intègre. »

Photo Marco Campanozzi, archives La Presse

Mitch Garber, président du conseil d'administration du Cirque du Soleil et d'Investir au Canada

SHAHAD SALMAN

Avocate et citoyenne engagée

« À l'ère de la démocratisation de l'information, par l'entremise des médias sociaux entre autres, l'information véhiculée est plus que jamais basée sur l'interprétation des faits ou carrément l'opinion en 280 caractères. Ce changement, certainement à saluer pour permettre à des voix minoritaires de s'exprimer, rend plus que jamais important le contrepoids qu'amène une presse écrite en santé dont le fondement est la recherche factuelle. »

Photo David Boily, archives La Presse

Shahad Salman

GRAHAM FRASER

Professeur invité à l'Université McGill, commissaire aux langues officielles de 2006 à 2016

« Un journal a une double personnalité. Il reflète une communauté, mais en même temps, il en crée une : une communauté de lecteurs. Maintenant, l'internet est une force d'éclatement dans ces communautés, mais il en crée d'autres. Tout journal disponible sur l'internet est, par la force des choses, un journal global, disponible partout. Cette réalité représente un défi que La Presse+ est bien positionnée à relever. La Presse a déjà joué un rôle important pour la francophonie canadienne, mais le journal était profondément montréalais. Maintenant, dans sa nouvelle incarnation, La Presse+ représente un instrument important de plus pour les communautés francophones canadiennes à l'extérieur du Québec : un instrument de communication, et un réseau de lecteurs. »

Photo Adrian Wyld, archives la presse canadienne

Graham Fraser, commissaire aux langues officielles de 2006 à 2016

LÉO BUREAU-BLOUIN

Ex-député de Laval-des-Rapides

« Les journalistes de La Presse font un journalisme de qualité. J'en sais quelque chose. Ils posent les bonnes questions. Celles qu'on aimerait parfois éviter. Le Québec a besoin d'eux pour continuer sa marche vers une société toujours plus juste et démocratique. »

Photo Marco Campanozzi, archives La Presse

Léo Bureau-Blouin, ex-député de Laval-des-Rapides

MICHAEL FORTIER

Ex-ministre fédéral, vice-président du conseil de RBC Marchés des capitaux

« Le journalisme de qualité offert au Québec est remarquable. À une époque où les fausses et vraies nouvelles se confondent, il m'apparaît essentiel de chérir les sources d'information fiables. Je suis favorable à l'opinion - même celle contraire à la mienne ! - , mais encore faut-il qu'elle se rabatte sur des faits. L'information vérifiable et vérifiée, objective et présentée sans a priori n'a pas de prix. Elle est essentielle au maintien d'une saine démocratie. »

PHOTO FRANçOIS ROY, archives LA PRESSE

Michael Fortier

GRACIA KASOKI KATAHWA

Infirmière et jeune leader impliquée dans plusieurs conseils d'administration

« Cette année, lors du 100e anniversaire de naissance de Nelson Mandela, Barack Obama a partagé trois réflexions sur la démocratie. Tout d'abord, "la démocratie dépend d'institutions fortes". Dans le monde aujourd'hui, des populations entières ne peuvent pas compter sur ce quatrième pouvoir qu'est une presse libre et vivante. Dans ces moments de grandes turbulences, elle est plus que nécessaire. Préservons-la. Également, "la démocratie requiert de vouloir comprendre différents points de vue". Un message qui interpelle notre responsabilité individuelle à être exigeant envers notre presse en cultivant la curiosité et l'esprit critique. De plus, "la démocratie requiert d'être connecté et à l'écoute de différentes communautés". La représentativité, dans la presse, de l'ensemble de la société est garante de nos valeurs démocratiques. »

Photo André Pichette, archives La Presse

Gracia Kasoki Katahwa

ANDREW MOLSON

Président du conseil, Res Publica, actionnaire et administrateur de Molson Coors et du Groupe CH (Canadiens de Montréal et evenko)

« Peu importe la structure, je pense que La Presse va continuer de saisir la nouvelle et y mettre son grain de sel pour contribuer aux décisions que nous prenons chaque jour. Longue vie à La Presse, une institution montréalaise qui contribue grandement à nos connaissances et à notre paix sociale ! »

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Andrew Molson, président du conseil, Res Publica, actionnaire et administrateur de Molson Coors et du Groupe CH (Canadiens de Montréal et evenko)

DAVID MCMILLAN

Restaurateur copropriétaire de Joe Beef, Liverpool House, Vin papillon, Mon lapin, McKiernan Luncheonette

« À une époque où on est bombardés d'articles de provenance douteuse, par le biais, entre autres, des médias sociaux, il est impératif qu'on ait des repères fiables et constants, qui nous fournissent des informations vérifiées et vérifiables. Je suis moi-même une victime régulière du "clickbait". Je me mets à lire un article et ce n'est qu'au troisième paragraphe que je réalise que je me suis fait avoir par un publireportage. Ces petits génies du marketing sont rendus vraiment bons ! J'aimerais donc que ma presse écrite soit comme une couverture chaude et sécurisante et avoir l'impression de lire des faits avérés, qui sont le fruit d'une vraie recherche en profondeur. »

photo françois roy, archives La Presse

David McMillan, restaurateur copropriétaire de Joe Beef, Liverpool House, Vin papillon, Mon lapin, McKiernan Luncheonette

DANIEL BOYER

Président de La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)

« La qualité et la diversité de l'information, partout au Québec, sont un enjeu de société qui nous concerne tous et toutes. Nous sommes à la croisée des chemins et les actions qui seront posées dans les prochaines années seront déterminantes pour la survie des médias d'information et, par ricochet, pour une démocratie saine et pour le maintien et le développement de l'emploi dans ce secteur. »

Photo David Boily, La Presse

Daniel Boyer, président de La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)

PASCALE ST-ONGE 

Présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN)

« Comme société démocratique, nous devons collectivement nous donner les moyens de préserver cette grande salle de nouvelles et tous ses artisans qui, depuis plus de cent ans, participent à la pluralité et diversité des voix. Pour traverser cette terrible crise des médias, les employés de La Presse, qui croient profondément à leur mission d'offrir une information rigoureuse et de qualité en tant que média indépendant, ont fait des sacrifices dans leurs conditions de travail. Les lecteurs peuvent aussi faire la différence! »

Photo Jeannot Lévesque, archives Le Quotidien

Pascale St-Onge, présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN)