Publié le 4 janvier 2019 à 18h23

Voyage

Voyager il y a 100 ans au Québec J'aime (0 vote)

Partage

Partager par courriel
  • Cette brochure destinée aux automobilistes, parue entre 1926 et 1933, illustre parfaitement toutes les rencontres folkloriques que recherchait le touriste de l'époque : clochers, paysans, nature, femmes boulangères sur le bord de la route, etc. | 4 janvier 2019

    Illustration fournie par Maude-Emmanuelle Lambert, tirée de sa collection personnelle 

    Cette brochure destinée aux automobilistes, parue entre 1926 et 1933, illustre parfaitement toutes les rencontres folkloriques que recherchait le touriste de l'époque : clochers, paysans, nature, femmes boulangères sur le bord de la route, etc. 

  • La période d'entre-deux-guerres marque un changement graduel dans les habitudes des vacanciers québécois, de plus en plus mobiles avec le développement des routes. Villégiature à la Pointe de Rivière-du-Loup. Ici, on aperçoit la famille Landry et Lacoste quitter son habituel lieu de villégiature pour partir en excursion. Sur la photo, ils s'arrêtent à l'hôtel d'Amqui, dans la vallée de la Matapédia. | 4 janvier 2019

    Photo fournie par BAnQ, Fonds Famille Landry 

    La période d'entre-deux-guerres marque un changement graduel dans les habitudes des vacanciers québécois, de plus en plus mobiles avec le développement des routes. Villégiature à la Pointe de Rivière-du-Loup. Ici, on aperçoit la famille Landry et Lacoste quitter son habituel lieu de villégiature pour partir en excursion. Sur la photo, ils s'arrêtent à l'hôtel d'Amqui, dans la vallée de la Matapédia. 

  • L'Église n'aimait pas trop voir ces vacanciers dénudés et oisifs, ce qui n'a pas empêché les Canadiens français de fréquenter les plages, qu'elles soient sur le bord du fleuve Saint-Laurent ou des lacs. Sur cette photo des années 30, des baigneurs au lac Simon. | 4 janvier 2019

    PHOTO FOURNIE PAR BANQ, PLAGE PUBLIQUE AU LAC SIMON ET CAMPS ARCHAMBAULT EN ARRIÈRE-FOND, [193- ?]. BANQ GATINEAU, FONDS COMITÉ DES FÊTES DE CHÉNÉVILLE (P83, D109). PHOTOGRAPHE : NON IDENTIFIÉ 

    L'Église n'aimait pas trop voir ces vacanciers dénudés et oisifs, ce qui n'a pas empêché les Canadiens français de fréquenter les plages, qu'elles soient sur le bord du fleuve Saint-Laurent ou des lacs. Sur cette photo des années 30, des baigneurs au lac Simon. 

  • Le saut à ski, ici pratiqué sur un tremplin à Saint-Gabriel-de-Brandon, était également un sport prisé à l'époque. | 4 janvier 2019

    Image fournie par BAnQ 

    Le saut à ski, ici pratiqué sur un tremplin à Saint-Gabriel-de-Brandon, était également un sport prisé à l'époque. 

  • Le ski-joring, où l'on glisse à skis tracté par un cheval ou un attelage de chiens, était une activité hivernale populaire dans les années 20. Sur cette carte postale, on voit des Québécois s'adonner à l'activité à Sainte-Agathe-des-Monts. | 4 janvier 2019

    Image fournie par BAnQ 

    Le ski-joring, où l'on glisse à skis tracté par un cheval ou un attelage de chiens, était une activité hivernale populaire dans les années 20. Sur cette carte postale, on voit des Québécois s'adonner à l'activité à Sainte-Agathe-des-Monts. 

  • Les cabines, ancêtres des motels, ont commencé à pulluler au gré des routes du Québec quand les automobilistes se sont multipliés. Ici, on voit des cabines à Cacouna. | 4 janvier 2019

    Image fournie par BAnQ 

    Les cabines, ancêtres des motels, ont commencé à pulluler au gré des routes du Québec quand les automobilistes se sont multipliés. Ici, on voit des cabines à Cacouna.