Publié le 25 avril 2017 à 13h19

Vivre

Histoires de chiens: devenir les yeux de quelqu'un J'aime (0 vote)

Les chiens sont fidèles, enthousiastes, font d'excellents animaux de compagnie... et peuvent aussi exercer différents métiers. Dans les semaines qui viennent, nous jetterons un coup d'oeil, en photos, sur les chiens d'utilité. Cette semaine, les chiens d'assistance MIRA.

Partage

Partager par courriel
  • Plusieurs chiens MIRA sont des labernois, un mélange de labrador, choisi pour son attachement et sa capacité d'aimer, et de bouvier bernois, un animal dévoué qui aime rendre service. En prime, il ressemble beaucoup au logo de l'organisme. Enya, 6 ans, est le chien-guide de Christiane Ladouceur, qui est semi-voyante. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Plusieurs chiens MIRA sont des labernois, un mélange de labrador, choisi pour son attachement et sa capacité d'aimer, et de bouvier bernois, un animal dévoué qui aime rendre service. En prime, il ressemble beaucoup au logo de l'organisme. Enya, 6 ans, est le chien-guide de Christiane Ladouceur, qui est semi-voyante. 

  • M me  Ladouceur se prépare à quitter la maison pour se rendre à l'épicerie. Enya sait qu'une fois qu'elle enfile le harnais, elle est au travail. L'animal doit alors ajuster son comportement. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Mme Ladouceur se prépare à quitter la maison pour se rendre à l'épicerie. Enya sait qu'une fois qu'elle enfile le harnais, elle est au travail. L'animal doit alors ajuster son comportement. 

  • Contrairement à ce que certains peuvent croire, ce n'est pas le chien qui décide quand traverser la rue. Son rôle est de s'arrêter en bordure de la route afin de laisser son maître écouter et analyser les sons pour ensuite décider du meilleur moment pour traverser. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Contrairement à ce que certains peuvent croire, ce n'est pas le chien qui décide quand traverser la rue. Son rôle est de s'arrêter en bordure de la route afin de laisser son maître écouter et analyser les sons pour ensuite décider du meilleur moment pour traverser. 

  • Une fois arrivée à l'arrêt d'autobus, Enya se couche devant M me  Ladouceur, sachant qu'elle peut se permettre une petite pause. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Une fois arrivée à l'arrêt d'autobus, Enya se couche devant Mme Ladouceur, sachant qu'elle peut se permettre une petite pause. 

  • Dans les autobus, le premier siège derrière le chauffeur est réservé aux gens qui ont besoin d'assistance, incluant les non-voyants. Les chiens MIRA sont formés pour se coucher le nez vers l'allée, dans l'espace prévu à cet effet. M me  Ladouceur a beau essayer de la faire obéir, Enya préfère s'installer dans le sens contraire. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Dans les autobus, le premier siège derrière le chauffeur est réservé aux gens qui ont besoin d'assistance, incluant les non-voyants. Les chiens MIRA sont formés pour se coucher le nez vers l'allée, dans l'espace prévu à cet effet. Mme Ladouceur a beau essayer de la faire obéir, Enya préfère s'installer dans le sens contraire. 

  • Pour se déplacer, M me  Ladouceur compte les intersections. Enya connaît la plupart des trajets par coeur et emprunte toujours la route la plus sécuritaire. Elle favorise les trottoirs, donc pas question de prendre des raccourcis, comme couper à travers un stationnement. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Pour se déplacer, Mme Ladouceur compte les intersections. Enya connaît la plupart des trajets par coeur et emprunte toujours la route la plus sécuritaire. Elle favorise les trottoirs, donc pas question de prendre des raccourcis, comme couper à travers un stationnement. 

  • Une fois à l'épicerie, l'utilité d'Enya est moindre, mais le chien surveille tout de même attentivement son maître. Enya y est toujours la bienvenue et son passage est remarqué par les clients et les employés. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Une fois à l'épicerie, l'utilité d'Enya est moindre, mais le chien surveille tout de même attentivement son maître. Enya y est toujours la bienvenue et son passage est remarqué par les clients et les employés. 

  • De retour de l'épicerie, Enya croque son biscuit et s'amuse avec ses jouets en attendant la prochaine sortie. Dans sa maison, M me  Ladouceur n'a pas besoin d'aide, car elle connaît très bien son environnement. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    De retour de l'épicerie, Enya croque son biscuit et s'amuse avec ses jouets en attendant la prochaine sortie. Dans sa maison, Mme Ladouceur n'a pas besoin d'aide, car elle connaît très bien son environnement. 

  • En plus d'aider M me  Ladouceur à aller où elle le désire, Enya peut rapidement repérer des escaliers, trouver l'ascenseur ou des portes et reconnaître un changement de texture de chaussée qui pourrait poser un danger. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    En plus d'aider Mme Ladouceur à aller où elle le désire, Enya peut rapidement repérer des escaliers, trouver l'ascenseur ou des portes et reconnaître un changement de texture de chaussée qui pourrait poser un danger. 

  • Enya aide M me  Ladouceur à se rendre à l'hôtel de ville de Lachine, où elle coanime l'émission  Les deux font la paire  avec Jean-Paul Senécal à la radio communautaire, au 100,1 FM. Enya est bien connue des auditeurs de l'émission. | 25 avril 2017

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE 

    Enya aide Mme Ladouceur à se rendre à l'hôtel de ville de Lachine, où elle coanime l'émission Les deux font la paire avec Jean-Paul Senécal à la radio communautaire, au 100,1 FM. Enya est bien connue des auditeurs de l'émission.