Pendant les Fêtes, les invitations à souper se suivent et ne se ressemblent pas. Mais la même question, elle, revient toujours : notre présence suffit-elle, ou requiert-elle un présent ? Des spécialistes de l'étiquette nous aident à démêler les bonnes manières de l'invité.

Publié le 25 déc. 2018
Sophie Ouimet LA PRESSE

LE CADEAU, OUI OU NON ?

Réglons la question tout de suite : dans l'immense majorité des cas, il faut toujours sonner à la porte avec un petit présent. « Le cadeau d'hôtesse, il sert à démontrer notre reconnaissance aux gens qui nous reçoivent », lance d'emblée Danielle Roberge, spécialiste en protocole et propriétaire de l'entreprise Parlons étiquette et service client. « Quand on reçoit, on fait le ménage, on fait l'épicerie, on cuisine... Ça comporte beaucoup d'énergie et de sous, il faut le dire. »

Même quand on est invité à un repas collaboratif - de style pot luck -, il est plus poli d'apporter autre chose en plus de sa contribution, ajoute Mme Roberge. « Le plus gros du travail va quand même revenir à la personne qui reçoit, et il y a certains éléments dont elle est la seule à pouvoir se charger. »

On arrive les mains vides seulement lorsque l'hôte a expressément affirmé, au moment de l'invitation, ne pas vouloir de cadeau. Ce qui est plutôt rare, convenons-en.

COMBIEN ?

La valeur du présent n'a pas d'importance, soutient Danielle Roberge, qui refuse de fixer une fourchette de prix et suggère plutôt de s'adapter à chaque occasion. « Ça dépend de l'endroit où on va aller, de la personne qui nous reçoit, de quelle formule il s'agit, énumère-t-elle. Si on sait qu'on va être reçu au Veuve Clicquot, c'est sûr qu'on n'offrira pas le même cadeau que si c'est fait à la bonne franquette et qu'on connaît bien la personne qui nous invite. »

Esther Pelchat, de l'entreprise Étiquette et protocole, abonde dans le même sens. Et selon elle, viser trop haut, ce n'est pas mieux. « Parfois, on manque le bateau en essayant d'impressionner, et ça peut mettre les gens mal à l'aise », dit-elle.

QUOI OFFRIR ?

Afin d'éviter les faux pas, Danielle Roberge suggère de toujours offrir quelque chose de périssable. Ce qui inclut tout ce qui se mange, bien sûr, mais aussi ce qui disparaîtra au cours de la prochaine année : du savon à mains, de jolies serviettes de table, une petite plante... C'est-à-dire n'importe quoi que l'invité ne s'attendra pas à revoir dans le décor après plusieurs mois.

À l'opposé, on évite tout ce qui est lié à la déco. « La décoration, on oublie ça », tranche Esther Pelchat. Donc exit les bibelots, les cadres et, au sens large, tout ce qui est une question de goût... autre que gustatif. 

« On peut opter pour des chocolats fins, des produits du terroir, ou encore un bon thé de qualité. Aussi, il peut être intéressant d'offrir quelque chose qu'on a cuisiné nous-mêmes. »

- Esther Pelchat

LA VALEUR SÛRE

Oui, la bouteille de vin est toujours une bonne idée. Mais il faut que ce soit un cadeau, insiste Danielle Roberge. Normalement, la bouteille ne doit pas être ouverte pendant la soirée et devrait servir à une autre occasion. « De toute façon, les hôtes auront acheté leur vin en accord avec le menu », dit-elle, en précisant qu'elle suggère quand même d'accompagner la bouteille d'un autre petit présent.

Et le champagne ? « En temps normal, je l'éviterais, parce que ça peut faire un peu trop. Mais pendant le temps des Fêtes, ça peut être bien vu », ajoute Esther Pelchat.

LES FLEURS... ET LE POT

Généralement, les fleurs aussi font toujours plaisir. Mais pour éviter de compliquer la tâche de l'hôte, c'est encore mieux si elles sont déjà dans un contenant quelconque, suggère Esther Pelchat. « Les fleurs, j'aime savoir qu'elles sont autoportantes, affirme-t-elle. C'est-à-dire que la personne qui nous reçoit n'aura pas à chercher un vase dans le fond d'une armoire, ou à faire un dégât en essayant de couper les tiges. » Ces précautions évitent aussi que le beau bouquet ne fane au fond du lavabo...

Sinon, on peut également faire livrer les fleurs d'avance. « Et ça fait toujours un bel effet », souligne Mme Pelchat.

QU'EN EST-IL DE L'HÔTE ?

La personne qui reçoit a aussi son chemin à faire pour recevoir le cadeau avec politesse. Lorsqu'on lui donne un présent, il est préférable de l'ouvrir tout de suite pour remercier l'invité qui le lui a offert. « Ce serait une erreur de cacher le cadeau qu'on a reçu ou de le laisser sur le comptoir », estime Danielle Roberge. « On ne prendra pas un temps au cours de la soirée pour ouvrir tous les cadeaux d'hôtesse l'un après l'autre, mais on peut regarder discrètement ce que c'est pour remercier la personne tout de suite », ajoute Esther Pelchat.

Par contre, si l'invité qui est arrivé juste avant n'a pas apporté de cadeau, on peut essayer d'être un peu discret pour éviter de le mettre mal à l'aise. On peut alors remercier la personne un peu plus tard dans la soirée, dans une autre pièce.

Maintenant que l'épineuse question du cadeau de présence est réglée, la fête peut commencer !

Photo fournie par Esther Pelchat

Esther Pelchat, de l'entreprise Étiquette et protocole

Photo Getty Images

Dans l'immense majorité des cas, il faut arriver chez l'hôte avec un petit présent.