L'Église protestante allemande a vivement critiqué jeudi la marchandisation «féroce» de Noël, décriant en particulier les ouvertures de plus en plus précoces des marchés dédiés à cette fête.

Publié le 22 nov. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Que reste-t-il du rythme de la vie, du rythme de l'année ecclésiastique, si tout est disponible sans interruption et devient donc quelconque ?», a affirmé à l'AFP une porte-parole de l'Église évangélique en Allemagne (EKD), l'organisation regroupant les églises luthériennes et réformées des régions allemandes.

«La commercialisation féroce de l'Avent (les quatre semaines précédant la nativité du Christ, NDLR) et de Noël constitue véritablement le contre-message de ce que la Bible nous enseigne», poursuit la EKD.

Dans son collimateur, les ouvertures de plus en plus en amont du 24 décembre des marchés de Noël, très populaires dans le pays.

La plupart des villes allemandes, comme Francfort, Berlin, Hambourg, Cologne ou Lübeck, inaugureront à partir du 26 novembre leur marché de Noël où seront servis vin chauds, bretzels et autres pains d'épices. D'autres ouvrent jeudi à Fribourg, Dortmund, Düsseldorf ou Dortmund. Une infamie pour l'EKD.

Cette institution représentant les protestants en Allemagne, estimés à 21,5 millions (contre 23,3 millions de catholiques, selon les chiffres de l'EKD) veut s'en tenir au cadre traditionnel des «quatre semaines de l'Avent» et cette période débute cette année le dimanche 2 décembre.

Un avis partagé par certains catholiques. Ulrich Lota, porte-parole du diocèse d'Essen, interrogé par l'agence dpa, note «qu'en tant que chrétiens croyants, il est important pour nous de souligner que Noël n'est pas une célébration culturelle quelconque avec des lumières en fin d'année, mais la fête de la naissance de Jésus».

L'Allemagne a une longue tradition des marchés de Noël.  L'un des premiers, celui de Dresde, remonte à 1434 quand Frédéric II de Saxe autorisa la mise en place d'un marché spécifique la veille de Noël, le Striezelmarkt, toujours très apprécié de nos jours. Il ouvrira ses portes le 28 novembre.