(Venise) Désertée par les touristes pour cause de pandémie, Venise a décidé malgré tout d’endosser ses plus beaux atours et d’illuminer de manière exceptionnelle pour les fêtes de fin d’année deux de ses attractions les plus célèbres : la place Saint-Marc et le pont de Rialto surplombant le Grand Canal.

Agence France-Presse

Sur la place Saint-Marc, où trône la fameuse basilique du même nom, l’artiste italien Fabrizio Plessi a installé un singulier arbre de Noël entre deux hautes colonnes, à l’endroit même où avaient lieu les exécutions capitales à l’époque où la Sérénissime était encore une république indépendante.

D’énormes écrans rectangulaires projetant des images de couleur dorée sont empilés les uns sur les autres pour former la silhouette du traditionnel sapin. Dans la nuit, ces écrans inondent la place et les passants d’une lumière chaude qui se reflète sur les dalles humides recouvrant la célèbre place.

PHOTO ANDREA PATTARO, AGENCE FRANCE-PRESSE

L'arbre de Noël de Fabrizio Plessi

« Mon but est d’éclairer cette ville, qui a besoin de lumière, qui a besoin de culture, qui a besoin de nouvelles émotions », a expliqué à l’AFPTV Fabrizio Plessi, qui avec sa barbe blanche a des faux airs de père Noël.

En raison de la pandémie, « ce Noël est différent des autres », reconnaît-il. « Malheureusement, nous avons ce problème comme les autres partout dans le monde, mais je crois fermement en la positivité », ajoute-t-il.

PHOTO ANDREA PATTARO, AGENCE FRANCE-PRESSE

L'artiste Fabrizio Plessi

Interrogé sur le caractère iconoclaste et innovateur de son sapin de Noël, il répond : « Je travaille beaucoup avec le numérique et tous les instruments contemporains, car je pense qu’un artiste doit utiliser tous les moyens que son temps lui met à disposition ».

Au fond de la place Saint-Marc, faisant face à la majestueuse basilique, une autre de ses œuvres, intitulée L’Âge d’Or, a été installée : de grands écrans logés dans les fenêtres du premier étage du Musée Correr projettent des images de torrents de lumière dorée faisant penser à de l’or en fusion.

« Je crois qu’avoir deux grandes œuvres dans une si merveilleuse place est un énorme privilège », se réjouit l’artiste.

PHOTO ANDREA PATTARO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Outre la place Saint-Marc, le pont de Rialto, autre symbole de la Cité des Doges dont l’élégante silhouette de pierre domine le Grand Canal, bénéficie lui aussi d’une illumination exceptionnelle pour les fêtes de fin d’année.  

Aussitôt la nuit tombée, des images sont projetées sur ses arches, comme des anges, mais aussi le célèbre lion doré sur fond rouge symbole de la ville. Ces images se reflètent dans les eaux du Grand Canal, contribuant à créer une atmosphère féerique.