Des personnalités nous racontent des moments marquants qu’ils ont vécus durant la période des Fêtes ou des rituels qu’ils pratiquent à cette occasion.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Bruno Pelletier a longtemps eu un rapport plus ou moins joyeux avec le temps des Fêtes. Toutefois, les choses ont peu à peu changé quand il a enregistré un album de Noël qui tournait autour du thème de la paix, durant la période de l’invasion de l’Irak. « Je me suis réconcilié avec le concept de Noël, avec le plaisir de chanter de belles et grandes chansons et avec ce moment qui peut être apaisant dans le cœur des gens à la fin de l’année, quand tout le monde court, explique-t-il. C’est à ça que je pense chaque année en donnant mes concerts durant les Fêtes. »

Cela dit, le chanteur n’est pas prêt à écouter des cantiques de Noël avant le 1er décembre. Et il a demandé à ses proches de ne jamais écouter son propre album à la maison quand il est présent. « Puisque je chante ces chansons chaque année en spectacle et qu’elles jouent à la radio durant les Fêtes, je ne veux pas m’écouter chez nous en plus. Je préfère découvrir les nouvelles productions des autres. »

Ayant un faible pour les albums qui s’éloignent des sentiers battus, il a craqué pour Winter Wonderland, de la chanteuse Emilie-Claire Barlow.

Son album de Noël est l’un des plus beaux que j’ai entendus, au niveau des arrangements, du choix des chansons, de la production et du look de la pochette. C’est un album tellement classe. Il est intemporel pour moi. Je le fais jouer chaque année.

Bruno Pelletier, à propos de l’album Winter Wonderland d’Emilie-Claire Barlow

Il faut dire que Pelletier, qui vient de lancer l’album symphonique Sous influences et qui donnera des concerts les 7 et 8 janvier à Moscou, a un lien spécial avec la musique de la chanteuse canadienne. « J’ai chanté avec elle pour un spécial de Noël de l’émission Studio 12 à Radio-Canada en 2009. Je connaissais déjà son album avant de travailler avec elle. Depuis, on échange quelques courriels. » Et comment se déroulent les duos qu’il doit faire avec des artistes qu’il admire ? « Tout se passe dans l’énergie du premier moment de la rencontre. Certains sont froids, d’autres très chaleureux. J’ai croisé des artistes très star, d’autres plutôt normaux. Emilie-Claire est une fille bourrée de talent, mais très simple. On s’est tout de suite bien entendus. Dans ce temps-là, tu chantes et tu ne te poses pas trop de questions. »