Jusqu’à la fin de l’année, des personnalités nous parlent des cadeaux étonnants qu’elles ont reçus dans le passé.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Quand on a demandé à Roseline Filion de choisir entre son meilleur ou son pire cadeau de Noël des trois dernières décennies, elle a tout de suite penché du côté du pire. « C’est tellement drôle quand j’y repense, mais si mes parents lisent ça, ils vont peut-être en rire ou être insultés », dit-elle en éclatant de son rire légendaire.

Quand l’ancienne plongeuse et médaillée olympique était plus jeune, elle harcelait gentiment ses parents avec une idée sucrée. « Je n’arrêtais pas de leur dire que je voulais manger de la fondue au chocolat. J’étais complètement pâmée à l’idée qu’on achète un kit pour en faire à la maison. Ma mère s’est dit que ça me ferait sûrement plaisir de recevoir ça pour Noël. »

Avant de poursuivre l’anecdote plus loin, il faut savoir que Roseline déteste les surprises. Les bonnes comme les moins bonnes… « Quand j’étais enfant, je fouillais partout dans la maison pour trouver mes cadeaux à l’avance et préparer mes réactions en conséquence. Honnêtement, j’en ai trouvé très souvent. Mes parents devaient les cacher ailleurs. »

Heureusement ou malheureusement, les parents Filion ont très bien caché le fameux kit de fondue. Leur fille a donc découvert son cadeau le jour de Noël. « J’étais tellement déçue ! J’ai eu la pire réaction du monde. »

Ma mère était certaine que je me pitcherais sur les murs pour en manger. Moi, je me disais : “Ark, c’est quoi ce cadeau-là ? Je veux manger de la fondue, pas recevoir un kit pour en faire à 12 ans !”

Roseline Filion

En voyant sa réaction dénuée de joie et de reconnaissance, ses parents se sont sentis mal. « Ils étaient convaincus de me faire plaisir. Leur but n’était même pas de me faire une mauvaise blague ou que j’arrête de chialer pour manger de la fondue. » La comparaison avec les cadeaux de ses cousines a empiré sa réaction. « Elles avaient des cadeaux super hot comme la Barbie de l’année, alors que moi, j’avais un kit de fondue. C’est l’un des pires cadeaux que j’ai eus. Ma mère l’a gardé, mais on ne l’a jamais utilisé… »

Ironiquement, l’ex-athlète devenue animatrice télé apprécie aujourd’hui les cadeaux utilitaires. « L’an dernier, ma mère m’a offert une bouilloire de style vintage et je tripe dessus solide ! C’est fou comme les goûts changent avec le temps. Au fond, quand j’étais petite, je ne voulais juste pas d’un cadeau d’adulte. »