Certains individus lisent uniquement pour apprendre au fil des pages. Si vous désirez leur faire plaisir, voici des suggestions d’essais et de livres sur la sociologie, la politique, l’économie, l’histoire, l’art et la famille. 

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Rêver le monde

Selon les recherches et les observations du sociologue et historien Gérard Bouchard, les différentes nations qui ont été au cœur des conflits, des mouvements sociaux et des débats ont fait émerger des idéaux capables de façonner les peuples au cours des deux derniers siècles. Il illustre cependant dans son livre la possibilité que l’emprise des nations sur la vie des gens soit en train de diminuer, au détriment d’autres instances productrices de sens. Mais qu’en est-il vraiment ?

Les nations savent-elles encore rêver ?, Gérard Bouchard, Boréal, 32,95 $.

Décider entre hommes

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

Le boys club

L’homme blanc hétérosexuel d’un certain âge et possédant un statut social privilégié domine le monde. Ce n’est pas une interprétation, c’est un fait, comme le rappelle Martine Delvaux. Dans son essai, la professeure, féministe et autrice explique avec éloquence comment cette frange de la population concentre le pouvoir et la richesse afin d’écrire la suite de l’histoire à sa façon. Au détriment des femmes et des différentes minorités culturelles, sexuelles et sociales qui sont laissées pour compte.

Le boys club, Martine Delvaux, Éditions du remue-ménage, 20,95 $.

Voter ou ne pas voter, telle est la question

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

Nous n’irons plus aux urnes

Peu importe que les élections fédérales soient derrière nous, l’abstention lors des scrutins des différents gouvernements continue d’inquiéter et de prendre de l’ampleur. Souvent perçu comme un rituel sacré, le vote est pourtant tout sauf un devoir pour certains citoyens. En plus de critiquer le système électoral, le livre de Francis Dupuis-Déri, professeur en sciences politiques, présente les visages des abstentionnistes, qui n’ont rien d’unidimensionnel, et leurs méthodes très variées pour s’opposer au système.

Nous n’irons plus aux urnes, Francis Dupuis-Déri, Lux éditeur, 19,95 $.

Repenser la famille

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

Les retranchées

Fanny Britt brille dans tout : théâtre, essai, roman. Pourtant, elle doute, quotidiennement. Cette faculté de se remettre en question, et d’en faire autant avec le monde qui l’entoure, lui confère une capacité d’analyse fascinante. Six ans après avoir disséqué la maternité dans Les tranchées, elle s’intéresse, dans Les retranchées, à la famille, à l’avenir des garçons, à la place du père, à la façon dont l’avortement est abordé dans la culture populaire, aux femmes sans enfant et au succès social.

Les retranchées, Fanny Britt, Atelier 10, 12,95 $.

La révolution technologique

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

Le bon, la brute et le truand

Quelques mois seulement avant de devenir le député libéral de Laurier–Sainte-Marie, Steven Guilbeault a publié un essai sur les bienfaits de l’intelligence artificielle en transports, en santé et dans le domaine de l’énergie ; sur les craintes du développement de l’IA en évoquant le système de crédit social chinois, les armes autonomes létales et la déstabilisation de la démocratie ; ainsi que sur le caractère souvent ambigu de cette technologie qui n’est pas près de disparaître.

Le bon, la brute et le truand, Steven Guilbeault, Éditions Druide, 17,95 $.

Place à la génération Z

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

La révolution Z

Depuis des années, les médias n’en ont que pour les milléniaux, mais il est peut-être temps de s’intéresser à ceux qui les suivent, les Z, une génération née avec la technologie dans les mains, l’internet haute vitesse comme référence, un niveau d’anxiété plus élevé que jamais, un besoin de donner un sens à sa vie et à son métier, ainsi que des visions politiques bien différentes de celles de ses prédécesseurs. Transformeront-ils le Québec ?

La révolution Z, Eric Montigny et François Cardinal, Éditions La Presse, 24,95 $.

La magie du cinéma

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION 

Le cinéma américain

Quel est ce je-ne-sais-quoi qui permet à un film de traverser l’histoire, de bien vieillir et d’accéder au titre de classique du septième art ? À quoi ressemble la naissance des œuvres cultes ? Peut-on réussir une série de films sans s’écraser au deuxième ou au troisième volet ? Vous aurez les réponses à toutes ces questions dans le livre de cette critique de cinéma à Radio-Canada, qui s’intéresse tout spécialement au cinéma de nos voisins du Sud.

Le cinéma américain, Helen Faradji, Septentrion, 14,95 $.