Source ID:; App Source:

Un lot de livres sur le vin

Tout amateur de vin, débutant ou chevronné, a besoin d'au moins un ouvrage de... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo: Alain Roberge, La Presse

Jacques Benoît
La Presse

Tout amateur de vin, débutant ou chevronné, a besoin d'au moins un ouvrage de référence auquel se reporter. Car le monde du vin est si vaste, les vignobles, les cépages, les appellations si nombreux, qu'on ne peut tout savoir.

De petit format, comptant quand même tout près de 1000 pages, Le Petit Larousse des vins, dont vient de paraître une nouvelle édition (34,95$), traite de tous ces sujets (et de bien d'autres), avec une précision et une exactitude remarquables. Bref, on ne le prend jamais en défaut.

 

Même chose en ce qui concerne L'Atlas mondial du vin (Flammarion, 89,95$), de Hugh Johnson et Jancis Robinson, qui en est à sa sixième édition. Ouvrage luxueux (papier glacé, cartes détaillées, magnifiques photos, etc.), il permet de se déplacer, à partir de son fauteuil, à travers tous les vignobles de la planète, en étant guidé avec maestria.

En fait, ce sont deux ouvrages que je consulte fréquemment. Pressé, j'ouvre le Larousse, et le Johnson-Robinson si j'ai davantage de temps.

L'amateur... très pressé peut se rabattre sur le Guide des vins du monde entier 2009 (Flammarion, 34,95$), en format de poche, aussi de Hugh Johnson, qui fait le tour de la question en style télégraphique. (Seul bémol: des fautes de français difficilement explicables, dont cette nouvelle orthographe d'aiglefin... «églefin».)

Autre ouvrage de référence: Guide du Bordeaux (Gallimard, 55$), de l'Anglais Oz Clarke, qui nous en présente de multiples domaines. À l'anglaise, c'est-à-dire avec à la fois humour et grand sérieux. Manifestement, Clarke s'y connaît.

Plus près de nous, le sommelier et auteur Jacques Orhon vient d'ajouter un nouveau pan à sa série Les vins du Nouveau Monde (Éditions de l'Homme, 39,95$), avec un deuxième tome consacré aux principaux pays producteurs d'Amérique du Sud.

Enfin, les fidèles de Robert Parker voudront se procurer la nouvelle édition de son énorme Guide Parker des vins de France (Solar, 54,95$), qui traite entre autres des vins des millésimes 2005 à 1945 du Bordelais, mais également d'une multitude d'autres vins de France, dans plus de 1600 pages touffues. Parker et le style Parker sont souvent critiqués, mais... il faut reconnaître qu'il goûte un nombre ahurissant de vins.

Les guides

Plus que les ouvrages de référence, ce sont toutefois les guides annuels qui ont la cote auprès des amateurs, particulièrement ceux d'ici.

Les nouveautés 2009? L'incontournable Phaneuf 2009 (Éditions de l'Homme, 27,95$), toujours le plus complet des guides québécois puisqu'il aborde le sujet sous des angles multiples, élaboré désormais avec la collaboration de Nadia Fournier, apporte enfin une précision importante, que beaucoup lui demandaient. «Chaque vin est noté non pas dans l'absolu, mais dans sa catégorie», écrivent ses auteurs. Les lecteurs leur en sauront gré.

Pour sa part, le Chartier 2009 (Éditions La Presse, 26,95$) maintient le cap sur le mariage des vins et des mets, avec un ajout qui risque de s'avérer très utile, à savoir, sous forme d'aide-mémoire, des suggestions de plats selon le cépage du vin à être servi (bravo), bien que certains plats suggérés - ou plutôt les condiments et les sauces d'accompagnement soient dans certains cas plutôt insolites. L'auteur note dans l'absolu, comme il s'en explique.

Enfin, le Guide Aubry 2009 (Transcontinental, 19,95$), qui présente comme d'habitude les «100 meilleurs vins à moins de 25$», cesse cette année de noter les vins. «En somme, tous les vins du guide sont notés sur une base d'au moins trois étoiles», écrit l'auteur. Regrettable, car il devient difficile au lecteur de savoir lequel est le meilleur, entre, disons, deux vins du même prix. Ou encore si un vin à prix moindre est meilleur qu'un autre plus coûteux.

Du côté français, Le guide Hachette des vins 2009 (44,95$), nous entraîne de nouveau dans un examen minutieux (75 pages de vins dégustés pour la seule Champagne!) d'à peu près tout ce qui se produit en France, soit pas moins de 10 000 vins commentés dans cette édition!

Pour sa part, Les meilleurs vins de France 2009 (Revue du vin de France, 46,95$), dont la présentation graphique a changé, se lit maintenant beaucoup moins bien. Et les cartes des millésimes, sous forme de tableaux fort bien faits, ont disparu. Dommage.

Nouveau monument de la dégustation, et concurrent direct du précédent, Le grand guide des vins de France 2009 (49,95$), du célèbre tandem Bettane et Desseauve, doctoral, austère (on n'y trouve pas une seule illustration), s'impose comme une référence obligée en ce qui regarde les vins français.

LA RECOMMANDATION DE LA SEMAINE

Vin blanc du Sud-Ouest de la France, le Bergerac Sec 2007 Cuvée des Conti, non boisé (mais on a l'impression qu'il l'est un peu à cause du gras de sa texture), fait de Sémillon (70%), de Sauvignon blanc (20%) et de Muscadelle (10%), enchantera les amateurs de vins blancs au caractère affirmé. Bouquet complexe, expressif, dans lequel percent surtout les arômes du Sauvignon, que suit une bouche séduisante, non sans élégance, dotée de beaucoup d'éclat et d'un fruit d'une franchise exemplaire. Et sans... maquillage boisé. Très - très - bon, et à prix correct (545 caisses).

S, 858324, 16,20$, *** 1/2, 17 sur 20,$$, 2008-2009.

 




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer