La Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle (CLES) a relevé pas moins de 420 adresses offrant des services sexuels dans le Grand Montréal, dont 348 dans l'île elle-même. Pendant de longs mois, des chercheuses de la CLES ont sillonné les rues de la métropole, navigué sur l'internet et épluché les petites annonces des journaux pour dresser la liste de ces lieux du vice. Même incomplète, la carte des lieux répertoriés montre à quel point l'industrie s'est infiltrée dans tous les quartiers de Montréal et de sa banlieue.

LA PRESSE