Jean-François Allard a acheté un triplex semi-commercial en face du parc Molson, à deux pas du cinéma Beaubien, en 1987. Il exploitait le Détour Bistro, situé au rez-de-chaussée depuis quatre ans, lorsqu'il a fait l'acquisition de l'immeuble. Avec sa conjointe, Lian Verhoef, copropriétaire du restaurant, il désire métamorphoser leur logement, situé au-dessus.

Danielle Bonneau
Danielle Bonneau LA PRESSE

Jean-François Allard a acheté un triplex semi-commercial en face du parc Molson, à deux pas du cinéma Beaubien, en 1987. Il exploitait le Détour Bistro, situé au rez-de-chaussée depuis quatre ans, lorsqu'il a fait l'acquisition de l'immeuble. Avec sa conjointe, Lian Verhoef, copropriétaire du restaurant, il désire métamorphoser leur logement, situé au-dessus.

 >> Visitez l'appartement à rénover en photos.

 Leur but? Tout vider pour abattre des murs et revernir les parquets. «L'appartement a été construit dans les années 20 et il est très cloisonné, déplore Jean-François. Je veux décloisonner pour avoir plus de lumière et désencombrer.»

 Il laisserait la cuisine, la salle de bains et leur chambre intactes et ouvrirait tout l'avant du logement, en prenant soin d'aménager un vaste espace de rangement, le long d'un mur. Sa conjointe et lui ont en effet tous les deux tendance à accumuler des choses. Ils ont aussi besoin d'un bureau.

 Lian irait plus loin. Elle ouvrirait entre la cuisine et la salle à manger. «C'est mon rêve!» s'exclame-t-elle.

 Idéalement, elle aimerait un espace pour recevoir les membres de sa famille, établis en Hollande, lorsqu'ils viennent la visiter. Si ce n'est pas possible, elle se contentera d'un futon.

 Avec un budget d'environ 25 000$, ils ne pourront pas tout faire, les avertit l'architecte Guy Demers. Il leur soumet trois propositions.

 Dans les trois cas, la cuisine est ouverte sur la salle à manger, au grand plaisir de Lian. La salle de bains est agrandie pour permettre l'installation d'une baignoire plus spacieuse. Il y a aussi de vastes espaces de rangement.

 De plus, une penderie est aménagée près de l'entrée dans les trois plans. La penderie dans la chambre est agrandie. Le long et étroit couloir disparaît. L'espace ainsi récupéré est utilisé à d'autres fins.

 Jean-François préfère la troisième proposition. «J'aime les grands espaces ouverts», explique-t-il. La deuxième option plaît beaucoup à Lian. «Mais la troisième fait son chemin», dit-elle à la fin de la rencontre.

 Le budget? Dans les trois cas, le couple rénove la cuisine et la salle de bains, en plus d'abattre des murs. Le système électrique, de plus, devra être refait. La facture de la première proposition devrait s'élever à environ 40 000$. Les deux autres options entraînent davantage de travaux. Il faudra dépenser au moins 50 000$ pour les réaliser.

OBJECTIFS

 > Décloisonner pour laisser entrer la lumière

 > Ouvrir la cuisine sur la salle à manger et le salon

 > Avoir davantage d'espace de rangement

 > Conserver un bureau

 BUDGET

 > 40 000$ ou 50 000$ selon les propositions

 Plan de l'existant: La laveuse et la sécheuse sont dissimulées derrière deux portes, dans la cuisine. Les penderies sont petites et il y a peu d'autres espaces de rangement. Jean-François trouve l'avant de la maison trop cloisonné. Il éliminerait les murs du couloir pour obtenir un vaste espace ouvert.

 Proposition 1: La cuisine, ouverte sur la salle à manger et le salon, est rétrécie afin d'agrandir la chambre. La penderie de cette dernière est déplacée afin d'agrandir la salle de bains. La laveuse et la sécheuse sont installées en retrait dans le petit couloir qui donne accès à la chambre et à la salle de bains. Une penderie se trouve devant l'entrée. Il faut dorénavant passer par le salon pour pénétrer à l'intérieur. Dans le bureau, qui demeure à l'avant, la porte qui donne accès à un placard est déplacée. L'espace de travail est ainsi agrandi. À côté se trouve une pièce, qui peut servir de chambre d'amis. Il y a un vaste espace de rangement.

 Proposition 2: L'appartement est plus ouvert. Une poutre remplace le mur porteur le long de la salle à manger et du salon. La cuisine, aussi spacieuse qu'actuellement, gagne beaucoup d'espace de rangement. Un grand garde-manger côtoie le réfrigérateur. L'évier est installé dans le vaste plan de travail qui sépare la cuisine et la salle à manger. La chambre conserve les mêmes dimensions. De là, un couloir mène à un immense espace de rangement. La laveuse et la sécheuse sont dans un petit espace attenant à la salle de bains, qui gagne une grande baignoire. Le bureau demeure à l'avant, avec un grand espace de travail.

 Proposition 3: La cuisine gagne beaucoup d'espace de rangement et un vaste plan de travail, qui la sépare de la salle à manger. Elle est rétrécie afin d'agrandir la chambre. La penderie de cette dernière est déplacée afin d'agrandir la salle de bains. La laveuse et la sécheuse sont dans un petit espace attenant. Une pièce dédiée au rangement se trouve à côté. Un bureau ouvert très spacieux, où Jean-François et Lian pourront travailler côte à côte, est aménagé à l'avant, près de l'entrée. Une poutre remplace le mur porteur le long du salon.

 ________________________

Vous voulez changer de maison sans déménager? L'architecte Guy Demers se rend chez des lecteurs de La Presse et les aide à résoudre leurs problèmes d'aménagement. Nous publions ses propositions en espérant qu'elles sauront vous inspirer à votre tour. Vous pouvez contacter Guy Demers par courriel à gdemers@lapresse.ca , en lui laissant votre numéro de téléphone. Il ne vous rappellera que si vous êtes sélectionné.

 

Le plans et les propositions proposés par l'architecte Guy Demers.