Source ID:; App Source:

De la place pour cuisiner

Brigitte Hubert et Frédéric Bouchard cuisinent beaucoup ensemble.... (Photo Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Brigitte Hubert et Frédéric Bouchard cuisinent beaucoup ensemble. Or ils se marchent constamment sur les pieds et l'îlot est dans le chemin. L'architecte Guy Demers leur a soumis deux propositions qui leur permettront de gagner des armoires et des plans de travail.

Photo Robert Mailloux, La Presse

En modifiant l'escalier (à droite), l'accès à la... (Photo Robert Mailloux, La Presse) - image 1.0

Agrandir

En modifiant l'escalier (à droite), l'accès à la cuisine et à la porte-fenêtre, derrière Frédéric, sera direct. La salle de bains, devant laquelle se trouve Brigitte, sera prolongée.

Photo Robert Mailloux, La Presse

Brigitte Hubert et Frédéric Bouchard ont acheté un triplex à LaSalle, face aux rapides de Lachine, il y a quatre ans. Brigitte y est particulièrement attachée: elle y a emménagé il y a 30 ans, à l'âge de 7 ans, et y est toujours demeurée. Étudiante, elle a en effet habité dans un des appartements à l'étage. Une fois propriétaires, son conjoint et elle ont d'abord rénové les deux logements à l'étage. Ils veulent maintenant faire certains travaux au rez-de-chaussée. Leur priorité? La cuisine. Ils aimeraient aussi agrandir un peu la salle de bains pour ajouter un second lavabo.

Brigitte et Frédéric cuisinent beaucoup ensemble. Or ils se marchent constamment sur les pieds. «L'îlot est dans le chemin», déplore Brigitte. La chaise haute de leur petit Fabrice, âgé de 17 mois, doit aussi constamment être déplacée. Elle aimerait avoir davantage de plans de travail. Frédéric, lui, rêve d'un immense garde-manger, de style walk-in.

Ils ont apporté certaines améliorations à la cuisine, mais cela ne leur suffit plus. Ils veulent la rénover de fond en comble. Ils en profiteraient pour agrandir un peu la salle de bains, qui est petite, à l'instar de celles construites en 1955.

Mais ils hésitent. Ils ne veulent pas vraiment sacrifier une des quatre chambres au rez-de-chaussée, en déplaçant la salle de bains. Et ils sont limités par les deux cages d'escalier superposées qui se trouvent entre la salle à manger et la cuisine (un des escaliers mène au sous-sol, tandis que l'autre mène à un logement à l'étage.) «L'art de gaspiller de l'espace! soupire Frédéric. Par contre, c'est très pratique que la salle à manger soit séparée de la cuisine. Quand on ne veut pas faire de bruit ou quand on ne veut pas que nos invités voient le désordre dans la cuisine, on ferme la porte.»

L'architecte Guy Demers leur soumet deux propositions. Dans les deux cas, les deux escaliers superposés sont modifiés afin de dégager la cuisine et rendre l'accès à la pièce plus direct. La salle de bains, dans les deux options, est prolongée afin d'ajouter un second lavabo.

Dans la première proposition, les deux cages d'escalier demeurent superposées, mais de façon différente. L'escalier menant au sous-sol est déplacé et empiète sur la salle à manger. Doté d'un palier, il ne s'avance plus aussi loin dans le couloir. L'escalier menant à l'appartement au-dessus, où habite Nicole Richard, la mère de Brigitte, est aussi doté d'un palier et tourne. La cuisine demeure de la même dimension, mais l'espace est beaucoup plus aéré. La pièce gagne beaucoup d'armoires et de plans de travail.

Adieu long corridor. Une poutre remplace une section du mur porteur, éliminé en partie dans la salle à manger. Le mur entre la cuisine et la salle de bains, par ailleurs, est prolongé, afin que la salle de bains soit plus discrète. La porte de la chambre adjacente est déplacée, mais le reste de la pièce demeure intact. Pour ce faire, la petite penderie dans le couloir disparaît.

«C'est bien, la plomberie demeure à la même place», souligne Frédéric.

«L'accès à l'arrière est direct; je n'aurai plus à contourner les escaliers pour aller dans le jardin, apprécie Brigitte. Ce sera aussi plus éclairé, car la lumière traversant la porte-fenêtre ne sera plus bloquée.»

Dans la seconde proposition, les escaliers sont modifiés d'une autre façon afin de dégager l'espace au centre de la maison. Un vaste garde-manger peut ainsi être aménagé à proximité de la cuisine, au grand plaisir de Frédéric. «Cela libère de l'espace dans les autres armoires de la cuisine, pour ranger des choses», apprécie Brigitte, qui aime aussi le grand îlot, au centre de la pièce. «Cela fera un bel espace pour rouler les pâtes à tarte», s'exclame-t-elle.

Tous deux préfèrent cette proposition. L'escalier menant au sous-sol ne donne plus dans le corridor. Et l'accès à l'arrière est direct, encore une fois. «On voit la porte-fenêtre du corridor, qui ne semble plus aussi interminable, constate Frédéric. Cela enlève l'effet cul-de-sac.»

Le coût? Dans les deux cas, la cuisine est entièrement rénovée, la salle de bains est légèrement agrandie et rafraîchie. Les deux escaliers par ailleurs sont modifiés. Peu importe l'option choisie, les propriétaires devront débourser entre 35 000$ et 40 000$ pour réaliser les travaux, estime l'architecte Guy Demers.

PLAN DE L'EXISTANT: Brigitte Hubert et Frédéric Bouchard désirent rénover la cuisine et agrandir un peu la salle de bains. Ils sont limités par les deux cages d'escalier superposées qui se trouvent entre la salle à manger et la cuisine. Un des escaliers mène au sous-sol, tandis que l'autre mène à un logement à l'étage.

 PROPOSITION 1: L'escalier menant au sous-sol est déplacé et empiète sur la salle à manger. Doté d'un palier, il ne s'avance plus aussi loin dans le couloir. L'escalier menant à l'appartement au-dessus est aussi doté d'un palier et tourne. La cuisine, dégagée, gagne beaucoup d'armoires et de plans de travail. L'accès à la porte-fenêtre est direct. La salle de bains est prolongée pour installer un second lavabo.

 PROPOSITION 2: Les escaliers sont modifiés afin de dégager l'espace au centre de la maison. Un vaste garde-manger peut ainsi être aménagé à proximité de la cuisine, où prend place un grand îlot. L'escalier menant au sous-sol ne donne plus dans le corridor. La salle de bains est prolongée pour installer un second lavabo.

 OBJECTIFS

 - Rendre la cuisine plus fonctionnelle

- Faciliter la circulation entre la cuisine et la salle à manger

- Agrandir la salle de bains

BUDGET

 - Entre 35 000$ et 40 000$

 ___________________________

Vous voulez changer de maison sans déménager? L'architecte Guy Demers se rend chez des lecteurs et les aide à résoudre leurs problèmes d'aménagement. Vous pouvez contacter Guy Demers par courriel à gdemers@lapresse.ca, en lui laissant votre numéro de téléphone. Il ne vous rappellera que si vous êtes sélectionné.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer