Source ID:; App Source:

Métamorphoser le rez-de-chaussée

Chantal Léger suivra les conseils de l'architecte Guy... (Photo Rémi Lemée, La Presse)

Agrandir

Chantal Léger suivra les conseils de l'architecte Guy Demers pour réorganiser la cuisine. La table de la cuisine, en effet, est coincée entre l'escalier et le comptoir. De plus, le réfrigérateur bloque l'accès à la porte menant au jardin.

Photo Rémi Lemée, La Presse

Chantal veut déménager sa chambre à l'arrière, pour... (Photo Rémi Lemée, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Chantal veut déménager sa chambre à l'arrière, pour ne plus entendre le bruit de la circulation des voitures. Cela lui permettra d'agrandir le salon.

Photo Rémi Lemée, La Presse

Chantal Léger a acheté son bungalow dans l'est de Montréal, à proximité du métro Honoré-Beaugrand, en mai 2002. Construit en 1960, il est spacieux. Mais comme il est très cloisonné, la plupart des pièces, au rez-de-chaussée, sont exiguës. Ce qui agace Chantal? Dans la cuisine, la table est coincée entre l'escalier et le comptoir. Et le réfrigérateur ressort trop. Il faut le contourner pour sortir à l'arrière.

Les chambres des deux enfants, Olivier et Lauranne, qui ont respectivement 16 ans et 15 ans, sont petites. La chambre principale est plus grande et comprend une penderie double. Mais comme elle se trouve à l'avant, Chantal est importunée par le bruit de la circulation des voitures. Elle n'ouvre donc jamais ses fenêtres l'été et tend à garder son store baissé.

Le salon, par ailleurs, est à l'étroit, tout près de la porte d'entrée.

Comme le sous-sol est vaste et bien éclairé, la propriétaire voudrait y aménager deux grandes chambres pour ses ados. Elle y déménagerait aussi la salle de lavage, qui occupe actuellement un bel espace entre le salon et l'escalier. Cela lui permettrait, au rez-de-chaussée, d'agrandir un peu la cuisine. Elle récupérerait les chambres des enfants pour s'y retirer, loin du bruit. Et elle agrandirait le salon. Elle rénoverait un peu la salle de bains, qui expose encore la mosaïque d'origine.

Ajouter un vestibule

L'architecte Guy Demers lui soumet trois propositions. Dans les trois cas, il conserve la minuscule pièce qui abrite la salle de lavage. Il la convertit en une penderie et en un immense espace de rangement. La petite penderie actuelle, accessible du corridor, est éliminée dans deux des trois plans. Dans tous les cas, l'architecte suggère d'ajouter un vestibule à l'extérieur, à l'avant. Celui-ci pourra facilement être aménagé au-dessus de la chambre froide.

Dans la première proposition, l'escalier est déporté dans le salon, de l'autre côté du grand espace de rangement. La cuisine s'en trouve agrandie. Le comptoir disparaît. Un vaste garde-manger prend place à côté du réfrigérateur, qui est encastré. Tous deux se rapprochent du centre de la cuisine, pour dégager la porte donnant accès au jardin.

La chambre à l'arrière est agrandie pour que Chantal s'y installe. La pièce est dotée d'une grande penderie. Un espace est libéré entre la chambre et la salle de bains, devant la fenêtre. La cuisine s'en trouve davantage éclairée. La porte de la salle de bains est déplacée et fait face à la porte de la chambre principale.

La salle de bains est légèrement agrandie pour y ajouter une douche. Le salon devient spacieux, à l'avant de la maison.

«L'espace entre la chambre et la salle de bains forme un petit coin sympathique, apprécie Chantal. Je pourrais y mettre une table bistro et des chaises.»

Une cuisine immense

La deuxième proposition entraîne moins de travaux, souligne Guy Demers. La chambre et le salon, à l'avant, de même que la salle de bains, sont inchangés. La chambre au centre de la maison demeure aussi pratiquement intacte. Mais la cuisine devient immense, occupant tout l'arrière de la maison. Un îlot se trouve au centre de la pièce. La fenêtre sur le côté de la maison illumine la table et rend la cuisine beaucoup plus éclairée.

Chantal trouve la cuisine trop grande. Elle préfère la première option, car elle tient à ce que sa chambre déménage à l'arrière.

La troisième proposition permet d'éliminer tous les irritants, estime Guy Demers. «Aucun pied carré n'est perdu, dit-il. C'est ma recommandation.»

La cuisine est légèrement agrandie en empiétant sur la chambre adjacente. Le réfrigérateur et un immense garde-manger prennent place dans l'espace gagné. La porte arrière est ainsi complètement dégagée. Le comptoir recule un peu pour décoincer la table et des armoires vitrées prennent place au-dessus. Un puits de lumière est installé à proximité pour éclairer davantage la pièce. La chambre principale devient immense. Elle est dotée d'une vaste penderie de style walk-in. Comme celle-ci comprend une fenêtre, aucune porte ne la sépare de la chambre pour laisser la lumière circuler librement.

La salle de bains est agrandie en récupérant l'espace occupé par la penderie de l'entrée et la penderie de la chambre à l'avant. Une grande douche peut ainsi y prendre place. Une porte coulissante sépare la chambre principale et la salle de bains, pour un accès direct.

Penser à la revente

En pensant à la revente, l'architecte suggère de laisser une chambre à l'avant, pour en faire un bureau ou une chambre d'ami.

Chantal apprécie beaucoup cette proposition. Mais elle ne peut se résoudre à conserver son salon comme il est actuellement. «J'aime l'idée d'agrandir le salon, avoue-t-elle. Je dirai à des acheteurs éventuels qu'ils ont la possibilité de faire une chambre, à l'avant.»

Elle songe, pendant un instant, à enlever le vaste espace de rangement, au centre de la maison, pour ouvrir entièrement le côté gauche de la maison. Mais elle se ravise aussitôt, en pensant qu'elle verrait la moindre tasse sur la table en entrant. Pas très pratique, avec des ados... Et elle se priverait d'un bel espace de rangement.

Le coût? La deuxième proposition, qui implique surtout l'agrandissement de la cuisine, serait la moins chère à réaliser: environ 10 000 $, estime l'architecte. La première proposition, qui entraîne le déplacement de l'escalier et l'agrandissement de la salle de bains, coûterait environ le double. La troisième option, qui apporte certaines modifications à la plupart des pièces du rez-de-chaussée est la plus chère, avec une facture d'environ 25 000 $.

OBJECTIFS

- Agrandir la cuisine

- Dégager la porte à l'arrière

- Éclairer davantage la table de la cuisine

- Déménager la chambre principale à l'arrière

- Gagner plus d'espace de rangement

BUDGET

- 10 000 $, 20 000 $ ou 25 000 $ selon les propositions

______________________

Vous voulez changer de maison sans déménager? Chaque semaine, l'architecte Guy Demers se rend chez des lecteurs de La Presse et les aide à résoudre leurs problèmes d'aménagement. Nous publions ses propositions en espérant qu'elles sauront vous inspirer à votre tour. Vous pouvez contacter Guy Demers par courriel à gdemers@lapresse.ca, en lui laissant votre numéro de téléphone. Il ne vous rappellera que si vous êtes sélectionné.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer