Source ID:; App Source:

Toilettes: évacuer sans polluer

La toilette Retrospect Champion Pro, d'American Standard, 4,8... (Photo fournie par American Standard)

Agrandir

La toilette Retrospect Champion Pro, d'American Standard, 4,8 L.

Photo fournie par American Standard

Un luxe, la rénovation écologique? Pas exactement. Il y en a pour tous les budgets, répondent les adeptes. L'option écolo demande surtout de pratiquer les fameux 3R: réduire, réutiliser, recycler. Dans cette série, La Presse passe en revue quatre pièces de la maison, avec pour chacune un tour d'horizon des possibles. Cette semaine: la salle de bains.

Les toilettes écologiques sont celles qui consomment peu d'eau, voire pas du tout. Quand on remplace un antique sanitaire de 25 L (volume de la chasse d'eau) par un appareil de 4,8 L, on prend soin de l'environnement. Sur ce marché, un courant secondaire se dessine: le retour de l'urinoir. Il demande un petit litre d'eau, et même pas d'eau du tout dans le cas de l'urinoir à l'huile.

Des réservoirs qui rapetissent

La japonaise Toto, toujours pionnière, toujours première, tient encore le haut du pavé en matière d'économie d'eau, avec ses toilettes Ultramax II, à... 3,8 L! L'appareil surpasse la populaire 4,8 L, pourvoyeuse de précieux points pour la certification LEED, à l'instar des toilettes à double chasse.

Dans cette brève histoire des chasses d'eau, les volumes ne cessent de s'amenuiser. Les 4,8 L ont été préférées, il y a cinq ans, aux toilettes à double chasse (3,4 et 6 L). Ces dernières avaient détrôné la cuvette de 6 L, elle-même ayant discrédité la 13 L, laquelle innovait par rapport aux 20 et 25 L d'il y a 25 ans.

La technologie de Toto, explique André L'Heureux, de chez Proulx et fils Plomberium, à Mascouche, demeure supérieure sur le plan du mécanisme d'évacuation et de rinçage, ainsi que pour la qualité de la porcelaine. «Elle est suivie de près, ajoute-t-il, par American Standard.»

La représentante des ventes Anne-Marie Hébert, chez American Standard, incline à préférer les toilettes de 4,8 L plutôt que les double chasse, pour leur simplicité et leur facilité d'entretien.

Magasiner

Le consommateur se facilite la vie en recherchant le label WaterSense, décerné par l'Environmental Protection Agency américaine (EPA) aux toilettes économes en eau (4,8 L ou moins) et capables d'évacuer d'un coup 350 g de matière ou plus.

Autre outil de magasinage: le tableau MaP, pour Maximum Performance Testing. Ce programme volontaire teste la capacité maximale d'évacuation, en grammes, d'une grande variété de modèles, ce qui en fait un utile moyen de comparaison.

On consulte le tableau sur: www.map-testing.com

M. L'Heureux soutient que les toilettes doivent pouvoir chasser 250 g de matière solide, l'être humain produisant, en moyenne, 150 g, papier inclus.

Quelques exemples

Le modèle Ultramax II de Toto, 3,8 L, 800 g au MaP test, certifié WaterSense, se détaille 750$ chez Montréal-Les-Bains.

Les Champion Pro Wright Height rondes, d'American Standard, 4,8 L, 1000 g au MaP test, WaterSense, sont vendues autour de 450$. De plus, pour chaque exemplaire des toilettes Champion vendu, le fabricant donne des toilettes adaptées à un pays en voie de développement.

Les élégantes toilettes murales Aquia, de Toto, à double chasse, 350 g, WaterSense, se détaillent 1123$, incluant le mécanisme de soutien Geberit, dissimulé dans le mur.

L'urinoir sans eau Architect, par Duravit, $850 chez... (Photo fournie par Ciot) - image 2.0

Agrandir

L'urinoir sans eau Architect, par Duravit, $850 chez Ciot.

Photo fournie par Ciot

Retour de l'urinoir

Qui l'eût cru? L'urinoir, souvent boudé par les femmes pour des raisons esthétiques, connaît un certain regain de popularité. «Mettez un groupe de gars dans un sous-sol, autour d'une table de billard ou à regarder des vidéos et... il vous faut un urinoir!», lance Serge Martin, de chez Ross H. Barber, distributeur de Toto. En ménageant les toilettes communes, l'urinoir règle bien des chicanes et coûte, fait-il valoir, «moins cher qu'un divorce»!

Le modèle Lloyd de Toto, au design finement allongé, muni d'un détecteur de mouvement électronique, se détaille 1125$ chez Montréal-Les-Bains.

L'urinoir Starck 1, créé par le célèbre designer Philippe Starck, pour Duravit, cache dans le mur son support et système d'eau Geberit. On le trouve pour 2360$, tout inclus, chez Ciot.

Dans une classe à part, l'urinoir à l'huile Architect, par Duravit, se vend 850$ chez Ciot. Ce modèle gagne peu à peu le milieu résidentiel, après avoir fait ses preuves dans les endroits publics, en Europe. On laisse flotter, dans sa cavité, une couche d'huile minérale non polluante, plus légère que l'urine. Cette dernière tombe d'elle-même dessous, pour se diriger vers l'égout.

«Un urinoir n'est pas tellement compliqué à installer à côté des toilettes, si on rénove la salle de bains et si on a la place», souligne André L'Heureux.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Toiture: vivre sur son toit

    Rénovation verte

    Toiture: vivre sur son toit

    Un luxe, la rénovation écologique? Pas exactement, il y en a pour tous les budgets, répondent les adeptes. L'option écolo demande surtout de... »

  • Cuisine: des armoires plus écolos

    Rénovation verte

    Cuisine: des armoires plus écolos

    Un luxe, la rénovation écologique? Pas exactement, il y en a pour tous les budgets, répondent les adeptes. L'option écolo demande surtout de... »

  • Un plancher écologique et durable

    Rénovation verte

    Un plancher écologique et durable

    Un luxe, la rénovation écologique? Pas exactement, il y en a pour tous les budgets, répondent les adeptes. L'option écolo demande surtout de... »

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer