Source ID:; App Source:

Des tuyaux au bout du rouleau

Un tuyau obturé fera diminuer le débit d'eau.... (Photo CMMTQ)

Agrandir

Un tuyau obturé fera diminuer le débit d'eau.

Photo CMMTQ

<p>Anne Drolet</p>
Anne Drolet
Le Soleil

Une petite fuite par ci, une autre par là: de toute évidence, vos tuyaux sont au bout du rouleau. Si le cuivre reste disponible à la demande du client, en plomberie résidentielle, le plastique a la faveur des entrepreneurs comme des consommateurs.

 Pour les entrepreneurs plombiers Gaétan Houde, de Plomberie Gaétan Houde, et Frédéric Beaulieu, de Plomberie Inter-Rives, le polyéthylène réticulé, souvent appelé PEX, devient le meilleur choix pour l'alimentation en eau, et ce, sur tous les plans. Le PEX est moins coûteux que le cuivre, à l'achat comme à l'installation. Il est plus facile à installer, car il est léger et souple et ne requiert ni adhésif ni soudure.

 Il suffit simplement d'évaser le tuyau et d'y insérer un raccord. Le tuyau se referme et devient alors étanche. Il y a par le fait même moins de risques d'incendie au moment de la pose, la soudure pouvant s'avérer délicate dans des endroits restreints ou fermés, comme c'est souvent le cas pour la rénovation d'une tuyauterie existante. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de faire des raccords à chaque changement de direction puisque le tuyau PEX peut être courbé. Le plastique permet aussi à l'eau de circuler plus silencieusement.

 Le cuivre a l'avantage d'être recyclable et d'avoir prouvé sa durabilité à long terme. Les fabricants offrent en général une garantie limitée de 50 ans sur les tubes et raccords en cuivre, indique l'Association canadienne du cuivre. Certains consommateurs peuvent avoir des craintes envers le plastique à la suite de la mauvaise réputation qu'a acquise le polybutylène.

 Le cas poly-b

 Dans les années 80, ces tuyaux, dont on vantait les avantages en comparaison du cuivre, se sont mis à fuir, le polybutylène et les raccords s'altérant au contact du chlore contenu dans l'eau. Perméables, ils favorisaient aussi la rouille des équipements. Des poursuites judiciaires importantes ont été entamées contre les fabricants, au Canada mais surtout aux États-Unis, où les dégâts ont été plus sérieux puisque la concentration de chlore dans l'eau est plus élevée.

 Depuis les années 90, les tuyaux en polyéthylène réticulé (PEX) sont disponibles ici. Ils sont utilisés en Europe depuis les années 70. Certains manufacturiers de polyéthylène proposent des garanties allant jusqu'à 25 ans, mais peuvent parfois exiger que leurs tuyaux aient été posés par un entrepreneur ayant reçu une formation spécifique à leurs produits pour honorer la garantie. Vérifiez aussi si celle-ci est annulée ou réduite si vous utilisez des produits PEX de différentes marques sur un même système de plomberie.

 Finalement, avant de faire votre choix, sachez que certains arrondissements de Montréal interdisent l'utilisation de plastique pour la tuyauterie, avertit Henri Bouchard, directeur technique à la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ). À Québec, aucune restriction de ce type n'existe.

 En ce qui a trait aux tuyaux pour l'évacuation des eaux usées, qui sont à l'origine en fonte ou en acier, les matériaux les plus populaires pour la rénovation sont l'ABS ou le PVC.

 Comme le fait remarquer Gaétan Houde, il n'est pas toujours nécessaire de changer votre plomberie de A à Z. La plupart des gens vont faire arrimer le renouvellement de la tuyauterie avec la rénovation d'une pièce de la maison.

 Si vous n'avez pas observé de fuites, vous pouvez toujours vérifier l'état de votre plomberie de métal en regardant si vous y voyez du vert-de-gris, surtout où sont situés les raccordements, ajoute M. Houde. Ce signe devrait vous inciter à ouvrir l'oeil et à planifier d'éventuelles réparations.

 Quelques tuyaux de pros

 L'installation des tuyaux faits de polyéthylène réticulé (PEX) étant plus facile que celle des tuyaux en cuivre, de plus en plus de bricoleurs se mettent à la plomberie. Mais il faut être bien informé pour ne pas que vos espoirs d'économies fondent comme neige au soleil.

 La CMMTQ, qui représente les professionnels de la tuyauterie, vous suggère donc de faire appel aux services de ses membres, notamment pour vous assurer que vos rénovations seront conformes.

 «Il y a des gens qui vont changer la plomberie dans une section de maison et ils vont remettre pratiquement la même installation, en se disant : "si je change un tuyau et que je remets la même chose, c'est correct"», remarque Frédéric Beaulieu, propriétaire de Plomberie Inter- Rives. Le code du bâtiment évolue, note-t-il, et ce qui était conforme au moment de l'installation de cette plomberie ne l'est peut-être plus. Il faut donc s'informer de la réglementation.

 Le spécialiste évalue à la fois l'état des lieux, pour déterminer où passe la tuyauterie et où il doit percer pour l'atteindre, mais aussi l'état des systèmes d'alimentation d'eau et d'évacuation des eaux usées.

 Si vous voulez effectuer les travaux, une inspection par caméra, qui coûte une centaine de dollars, peut parfois donner un bon coup de pouce, indique Frédéric Beaulieu. Elle permet de s'assurer du cheminement exact de la tuyauterie actuelle et de vérifier la taille des tuyaux en place. Déterminez les besoins de la maison et essayez de prévoir les appareils que vous comptez acheter dans le futur (bain tourbillon, douche à jets de corps multiples) et qui ont un impact sur l'alimentation d'eau pour que vous ou l'entrepreneur puissiez bien choisir la dimension des tuyaux.

 D'ailleurs, si vous rénovez, vaut mieux avoir en main les appareils que vous allez installer avant de refaire la plomberie, conseille la CMMTQ.

 Estimé

 «Idéalement, c'est de faire faire un estimé par un plombier», recommande M. Beaulieu. Même si vous souhaitez vous occuper des rénovations, il pourra vous donner quelques bons conseils.

 Combien faut-il prévoir si on décide de faire appel à un professionnel? «Si les plafonds ne sont pas fermés, c'est très facile. Ce n'est pas une question de coût de matériel, c'est une question de temps (de coût de main-d'oeuvre). S'il faut qu'on ouvre les plafonds partout et qu'on ouvre le gyproc, ce sont les réparations partout qui sont onéreuses.»

 Il estime que pour une maison unifamiliale standard, refaire les systèmes d'alimentation d'eau et d'évacuation des eaux usées coûte environ 1500 $, montant auquel vous devrez ajouter les réparations à faire aux murs ou au plafond, s'il y a lieu. Les coûts peuvent doubler s'il faut casser le béton, ce qui est généralement le cas pour des maisons de plus de 60 ans. La plupart des travaux peuvent se faire dans un délai d'une journée.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer