Source ID:; App Source:

Besoin de confort, envie de style

Fait en verre fumé, l'appareil Ténor offre un... (Photo fournie par Convectair)

Agrandir

Fait en verre fumé, l'appareil Ténor offre un chauffage par rayonnement et par convection naturelle.

Photo fournie par Convectair

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse
Un puissant convecteur (2000 watts de Stelpro Design)... (Photo Alain Roberge, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Un puissant convecteur (2000 watts de Stelpro Design) a été choisi afin de chauffer cette vaste salle de bains donnant sur un salon moderne. Ce loft au style minimaliste et au mobilier immaculé est situé dans le complexe en copropriété l'Oxxford, à Montréal.

Photo Alain Roberge, La Presse

Abordables et relativement efficaces, les plinthes chauffantes électriques ont longtemps eu la cote auprès des propriétaires. Plus de 60% des ménages québécois les utilisent comme système de chauffage principal, selon une enquête de Ressources naturelles Canada réalisée en 2003. «On les a vues toute notre vie. Pas étonnant qu'on les trouve ordinaires. Bien des gens préfèrent maintenant des appareils plus évolués», observe Christian Bélanger, designer d'intérieur. Heureusement, il y a plusieurs autres types d'appareils de chauffage électrique. Plus coûteux qu'une plinthe, ils sont toutefois très efficaces et souvent plus attrayants. Les voici.

Convecteurs muraux

Les systèmes de chauffage à circulation par convection naturelle (plinthes et convecteurs), chauffent l'espace en réchauffant l'air. L'air frais du plancher est simplement aspiré par l'appareil, qui le réchauffe grâce à son élément chauffant. Dans le cas des plinthes, l'air chaud sort de l'appareil et suit le mur vers le haut par convection. Pour ce qui est des convecteurs, leur forme permet de pousser l'air chaud vers le milieu de la pièce, et non contre le mur. Silencieux, l'appareil de chauffage par convection naturelle n'est pas doté d'un ventilateur.

«L'impression de confort est meilleure avec un convecteur qu'avec une plinthe, car la chaleur se distribue de façon plus homogène dans la pièce. Peu d'obstacles (meuble ou autre) obstruent la diffusion de la chaleur vers le centre de la pièce», rappelle Yves Mondoux, conseiller en marketing pour Stelpro Design.

Avantage: les convecteurs s'installent au mur, n'importe où. Contrairement aux plinthes chauffantes qui longent le bas des murs, ils ne se retrouvent donc pas derrière un sofa ou sous des rideaux. Ils se posent à une hauteur minimum de 10cm du sol, précise François Lessard, coordonnateur marketing chez Convectair. «Ainsi, la prise d'air est efficace et la poussière demeure au sol», dit-il.

 Mieux: les convecteurs se déclinent en plusieurs formats (hauts, longs, standards, etc.). Ce qui permet de les intégrer à l'architecture intérieure. La plupart sont équipés d'un thermostat électronique. Contrairement aux vieux thermostats mécaniques, les thermostats électroniques réagissent à des variations de température aussi faibles que 1/10 de degré Celsius. Une température plus constante est ainsi assurée. À noter: un convecteur avec thermostat électronique intégré donne la possibilité d'ajuster la chaleur plus rapidement et de manière plus précise.

Le prix moyen d'un convecteur varie de 275$ à 650$, selon le fabricant, le modèle et la puissance. Quant aux coloris, le choix se limite bien souvent au blanc et à l'amande. Avec leurs dimensions imposantes, les convecteurs clairs peuvent contraster trop vivement sur un mur foncé.

Heureusement, certains fabricants, comme Convectair, offrent la possibilité de changer la couleur de l'appareil selon ses préférences. Il faut alors prévoir au moins 75$ de plus. L'appareil sera alors démonté avant d'être couvert de peinture à la poudre d'époxy/polyester.

Plusieurs convecteurs sont offerts en version inox. Ainsi, ils s'intègrent bien dans une cuisine, où l'acier inoxydable est déjà visible. Stelpro Design demande environ 100$ supplémentaires. Chez Ouellet, l'inox est également proposé. Des frais supplémentaires sont aussi exigés (à partir de 160$ environ).

Aéroconvecteurs de plancher

Encastrés dans le plancher, ces appareils à air forcé se font tout discrets près d'un mur complètement vitré. Ils conviennent aux aménagements minimalistes et s'installent facilement entre les solives du plancher. Hic: puisqu'ils sont à air forcé, ils sont dotés d'un ventilateur qui, même si on le dit silencieux, émet un certain bruit. À éviter dans une chambre! Prix: à partir de 289$, chez Stelpro Design. Environ 340$ chez Ouellet (entre 500 et 1500 watts).

Plinthes architecturales

Plus costaudes et résistantes que les plinthes chauffantes, elles sont principalement utilisées dans des édifices publics. Toutefois, plusieurs architectes les choisissent car leur style «industriel» s'harmonise parfaitement à l'esprit loft des appartements décloisonnés. Elles sont stylisées, puissantes et pas données. Chez Ouellet, par exemple, il faut compter 280$ pour une miniplinthe coupe-brise en aluminium extrudé de 350 watts et 600$ pour le modèle de 1400 watts. Le choix des couleurs est varié: argent, bronze, noir texturé, etc. Du côté de Stelpro Design, le prix oscille entre 230$ et 600$, pour une miniplinthe architecturale (de 400 à 2000 watts). À titre comparatif, ces entreprises offrent aussi des plinthes chauffantes électriques. Les prix minimums varient entre 30$ et 40$, l'unité.

Radiateurs électriques rayonnants

Les systèmes de chauffage par rayonnement fonctionnent en réchauffant les personnes et les objets et non en réchauffant l'air de la pièce. L'effet du rayonnement? Il est agréable et semblable à celui du soleil par une journée d'hiver. Les radiateurs ne sont pas tous alimentés à l'eau chaude. Des fabricants proposent des appareils électriques transmettant de la chaleur par rayonnement. Exemple: Calorigen. Cette entreprise fondée par le Français Jean-Jacques Boussier ouvre une usine à Boucherville, au printemps.

Faits de lattes d'aluminium embossé, leurs radiateurs surtout en version alu naturel affichent un style attrayant et actuel. «Il est possible d'enlever toutes les plinthes d'une maison et de les remplacer par nos radiateurs», affirme Sylvie Gagnon, présidente de Flexco, agent manufacturier de Calorigen. Le prix? Entre 500$ et 1000$ ou de 3$ à 6$ le pied carré, incluant l'installation. «L'efficacité énergétique de nos appareils est plus grande que celle des plinthes chauffantes, justifie la spécialiste. Règle générale, il faut compter 10 watts au pied carré pour le choix d'une plinthe alors qu'avec nos appareils, sept ou huit watts au pied carré suffisent pour chauffer une pièce.»

La puissance des appareils Calorigen oscille entre 500 et 2000 watts. Ils sont munis d'un thermostat électronique et leur surface atteint une température maximale de 54 degrés Celsius. Ils sont offerts en blanc, en noir, en aluminium naturel et ils peuvent être posés à l'horizontale ou à la verticale. Quant à l'élément rayonnant, il porte le nom de PTC et il est composé de céramique enveloppée de sable blanc et d'aluminium. Cet élément autorégulant procure une chaleur constante sans écart de température.

Ces appareils électriques s'inscrivent dans la tendance des planchers radiants hydroniques (eau chaude). «Les planchers radiants à l'eau chaude sont in car invisibles, mais ils coûtent environ 6$ à 10$ le pied carré, une fois installés, note Sylvie Gagnon. Nos radiateurs électriques sont certes apparents, mais ils procurent un niveau de confort comparable et leur coût est moins élevé (3$ à 6$ le pied carré).»

Écotherm, une entreprise française possédant une filiale à Montréal, fabrique elle aussi des radiateurs électriques. «L'élément chauffant (ou résistance électrique) d'une plinthe réchauffe l'air trop fortement, d'où sa montée rapide vers le plafond, explique Pierick Prats, président d'Écotherm Canada. Nous proposons plutôt un appareil électrique dans lequel l'élément chauffant se trouve au coeur d'une épaisse plaque d'aluminium. La résistance électrique chauffe la plaque qui, à son tour, réchauffe le radiateur, lui aussi en aluminium. Même après avoir éteint l'appareil, la chaleur emmagasinée dans la plaque et dans le radiateur (principe de masse thermique) se propage lentement.» Le prix moyen d'un radiateur Écotherm est de 900$. Chaque appareil est doté d'un thermostat électronique et la seule couleur offerte est le blanc ivoire.

Autre exemple: l'émetteur rayonnant Opéra de Convectair. Longiligne, il s'installe aisément dans un coin. Fait d'acier, il est doté d'une grille frontale perforée. Son allure? Profilée, elle rappelle celle d'un haut-parleur high-tech. Son prix? Entre 700$ et 1000$, environ.

Enfin, le nouvel appareil électrique Radiant concave de Ouellet est fait d'aluminium extrudé afin d'augmenter la surface de radiation. Il est parfait comme appareil d'appoint dans la cuisine et la salle de bains. Il s'installe au mur à une hauteur minimum de 1,83 m du plancher et à 11,4 cm minimum du plafond. Prix: à partir de 131$ (pour 450 watts).

_________________

Pour en savoir plus:

 www.convectair.ca

www.calorigen.com

www.ecothermcanada.com

www.ouellet.com

www.stelpro.com

Chaleur des îles

 L'inconfort est facile à détecter, mais pas toujours facile à expliquer. Selon les spécialistes du chauffage, il survient lorsqu'on a les pieds au froid et la tête au chaud. Pour éviter cette sensation désagréable, les fabricants tentent de trouver des solutions d'avant-garde.

 Celle de Convectair combine le rayonnement et la convection naturelle. La convection et le rayonnement ont du bon, affirme Jean-Marie Falquet, PDG de Convectair. «Le corps humain aime sentir les deux types de chaleur, explique-t-il Comme sur une plage des Antilles, nous apprécions tous le vent chaud (convection) et les rayons du soleil (rayonnement). Nous avons donc tenté de reproduire cette combinaison idéale en matière de confort avec l'appareil Allegro Duo.» Cet appareil est offert en blanc (725$) ou en ivoire (718$).

 L'Allegro Duo, comme tout autre appareil à rayonnement, est idéal pour une pièce où l'on bouge peu, comme le salon, la salle de cinéma maison ou le bureau. «Immobiles, nous sommes plus sensibles aux mouvements d'air, précise M. Falquet. À l'inverse, les appareils à convection sont appropriés dans les pièces à vivre où nous sommes plus dynamiques.»

 Un autre appareil de Convectair, le Ténor, conjugue lui aussi la convection naturelle et le rayonnement. Le verre fumé - magnifique! - de cet appareil agit comme surface permettant le rayonnement. Son prix? Entre 1064$ et 1568$ pour des puissances allant de 1000 à 2000 watts. Seul problème: avec sa teinte foncée et ses dimensions assez importantes, cet appareil exige un aménagement bien pensé.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer