À partir des nombreuses questions que vous nous avez envoyées, notre collaboratrice vous donne une fois par mois des conseils et des pistes de solution pour réaliser vos projets

Publié le 25 février
Stéphanie Lévesque
Stéphanie Lévesque Entrepreneure générale, collaboratrice invitée

Par où commencer ?

Nous prenons notre retraite et nous aimerions transformer notre duplex de type chalet suisse dans les Laurentides en maison unifamiliale. Avant de nous lancer dans ces rénos, nous voudrions toutefois connaître la viabilité de notre projet. Nous avons un budget d’environ 200 000 $ pour refaire tout l’intérieur ainsi que l’extérieur, dont la majorité des fenêtres. Nous souhaitons d’abord obtenir une évaluation du prix des travaux ainsi qu’un plan. Qui faut-il joindre d’abord : un entrepreneur, un architecte, un technicien en plan ? Notre projet est-il trop ambitieux ? Nous avons besoin d’être guidés !

Chantale Lefebvre

C’est un beau et gros projet ! Le temps sera votre meilleur allié afin de bien vous préparer et pour que vous soyez informés durant tout ce processus. Car ce genre de transformation apporte inévitablement son lot d’imprévus. La conception du plan demeure la phase clé dans la réussite de ce type projet. Plus vous avez des plans précis, mieux le projet se déroulera. À vous de voir à qui vous souhaitez confier cette étape cruciale : à un architecte ou encore à un technologue en architecture. Assurez-vous que le professionnel choisi comprenne bien votre projet et vos besoins. Il doit réussir à vous poser toutes les bonnes questions et vous faire réfléchir sur tous les éléments.

Par la suite, vous pourrez choisir un entrepreneur général, à moins que vous souhaitiez piloter le projet vous-même — mais, je ne vous le conseille pas si vous ne connaissez pas le domaine. Avec un plan détaillé, l’entrepreneur pourra mieux comprendre l’ampleur du projet et vous préparer une soumission dont le prix sera plus juste. Selon le plan, il devra sans doute faire appel à un ingénieur en structure. Demandez différentes soumissions, mais assurez-vous de toujours expliquer le projet de la même façon à tous les entrepreneurs, sans quoi il sera trop difficile, voire impossible, de faire le bon choix.

Consultez le site de l’Ordre des technologues professionnels du Québec
Consultez le site de l’Association des architectes en pratique privée du Québec

Pour une salle de bains plus économique

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Changer les équipements de la salle de bains sans les bouger dans la pièce est une solution plus économique.

Je souhaite rénover moi-même ma salle de bains au sous-sol. Mon budget est de 5000 $. Mais après avoir fait faire une soumission pour la portion plomberie, qui s’élevait à 8000 $, je ne sais plus quelle avenue choisir pour faire ce projet.

Stéphanie

Je ne possède que peu d’informations au sujet de votre projet, mais, puisque vous dites que cette salle de bains se situe au sous-sol, j’en déduis que la plomberie court dans le béton et que vous souhaitez déplacer les éléments (équipements) sanitaires (bain, douche, toilette). Vous devez donc bouger tous les tuyaux pour refaire la configuration de cette pièce, ce qui nécessitera de casser le béton, d’effectuer les travaux de plomberie et de refaire la dalle. Il est aussi possible que le plombier ait ajouté un clapet antiretour (selon l’année de construction de votre maison).

Il existe plusieurs façons de rénover une salle de bains de façon plus économique, surtout si ses composants sont toujours en bon état. La première est justement d’éviter de déplacer les tuyaux de plomberie, surtout quand ils courent dans le béton.

Avant de baisser les bras, je vous encourage à évaluer différentes options, comme celle de changer les équipements sans les bouger dans la pièce, ainsi qu’à demander quelques soumissions afin d’avoir une idée plus juste du prix des travaux et des possibilités qui s’offrent à vous.

Un joint mal en point

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Il est préférable de faire appel à un maçon certifié et expérimenté pour corriger des joints problématiques.

Le point de maçonnerie vertical à la jonction de la façade de deux duplex en rangée commence à s’effriter. Doit-on refaire ce joint en maçonnerie ou est-ce possible d’utiliser du silicone ou un autre type de scellant ? Aussi, ces travaux sont-ils urgents ?

Alain Jalbert

Vous avez le bon réflexe : en procédant rapidement à une réparation, vous protégerez votre investissement. Il importe d’assurer l’étanchéité du mur et l’espace d’air derrière ce mur. Vous vous éviterez bien des ennuis, comme le gel de tuyaux de plomberie ou encore la dégradation de la structure par infiltration d’eau.

Je vous invite à faire appel à un maçon certifié et expérimenté. Il pourra effectuer les travaux dans les règles de l’art. Généralement, on doit vider le joint actuel à plus ou moins trois quarts de pouce de profondeur. On insère ensuite un boudin de mousse, puis on remplit le joint avec un scellant à base de silicone.

Le site de l’Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec pourra assurément répondre à vos questions en plus de vous guider vers de bons entrepreneurs en maçonnerie.

Consultez le site de l’Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec