L’envie de rénover pouvait aussi se manifester avant la pandémie, mais le confinement a fait en sorte qu’on a scruté chaque recoin de notre demeure. On a relevé les zones qui manquent de fonctionnalité, d’ergonomie, de rangement… Bref, pendant la dernière année, on a réalisé que l’on souhaite améliorer notre milieu de vie.

Stéphanie Lévesque Stéphanie Lévesque
Entrepreneure générale, collaboratrice invitée

Le tour de la maison

Après une évaluation globale de la situation, on réalise que certaines tâches sont plus complexes que d’autres. Changer la couleur des murs reste dans le domaine du possible. Du moment où les travaux à exécuter dépassent nos capacités, il vaut mieux faire appel à une tierce personne. Lorsqu’on confie des travaux à une autre personne, on lui confie aussi la mission de réaliser ce qu’on a en tête. C’est à ce moment précis que les attentes se construisent.

La perfection n’existe pas

Chaque tâche d’un projet de rénovation est faite à la main. Même avec les meilleurs outils, la plus grande compétence et la plus vaste expérience, la perfection n’existe pas. De plus, chaque habitation a son histoire et ses bobos. On ne le répétera jamais assez, mais rénover une maison qui a 40, 50 ou même 70 ans oblige souvent l’entrepreneur à faire un peu de magie pour arriver à une compatibilité entre les matériaux de l’époque et ceux d’aujourd’hui. Un mur plâtré à la main en 1950 et une feuille de gypse achetée hier sont difficiles à marier sans aucune imperfection.

La limite de l’acceptable

Après tout type de travaux ou un service manuel, il est important de vérifier, avec l’entrepreneur, que tout est conforme. Prenez des notes. S’il y a lieu, la liste de points à corriger doit être la même pour vous et votre entrepreneur, et vous devez vous entendre sur ce qui est à retravailler. Il faut aussi déterminer où se situe la limite de l’acceptable. Une imperfection sur un mur frais peint que l’on ne peut pas voir à 5 pi de distance ne peut être considérée comme une faute. Si vous lisez la fiche technique derrière un galon de peinture, vous verrez que le temps de séchage complet recommandé pour une application de peinture est assez long. Plus on prend son temps, plus ce sera réussi. Il faut donc en tenir compte dans l’échéancier.

Dire les vraies choses

« Je vous le dis tout de suite, je suis très exigeant. » Ça a le mérite d’être clair. Si l’entrepreneur accepte vos conditions, il mettra ses meilleurs ouvriers à la mise en œuvre de vos travaux. Mais il est essentiel de comprendre qu’il n’est pas obligé d’accepter votre offre. Personne ne veut d’un client trop exigeant. Aussi, nous sommes tous différents et nos attentes ne sont pas toutes les mêmes. Parlons franchement : si vous engagez un « t’it Joe », vous aurez des résultats de « t’it Joe ».

Faire soi-même

Si, pour vous, tout est simple, faites-le. De toute façon, tous les travaux ne trouveront pas preneurs. D’expérience, je peux vous dire qu’on ne sait jamais. Même changer une ampoule peut durer 30 minutes si le culot se brise et reste coincé. Si vous êtes capable, mais que vous n’avez pas le temps, ou encore que c’est plus avantageux de payer pour faire réaliser vos travaux, il y a de fortes chances que vous soyez plus pointilleux sur la qualité des résultats attendus.

P.-S. Mea-culpa à tous les super « Joe » qui travaillent si bien !