Que mettre dans un coffre à outils ? On a demandé à Alex Gravel, de la série Les rénos d’Alex, d’établir un ensemble de base et de le bonifier avec des outils qui, s’ils ne sont pas essentiels, s’avèrent très utiles même sur un chantier de petite envergure. Gilles Lalonde, Diana Silva et Michel Rabagliati ajoutent chacun leur petit plus.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Les indispensables

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Alex Gravel

Que doit-on absolument avoir dans son coffre à outils ? Un tournevis multitêtes, un marteau et un ruban à mesurer. Tout le monde s’entend là-dessus. À ces indispensables, Alex Gravel en ajoute quatre qu’il a toujours avec lui ou à portée de main : un couteau à lame rétractable, une petite barre à clous, une perceuse et… un crayon !

Des bonus (presque) essentiels

Outil oscillant

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

L’outil oscillant est l’un de ceux qu’Alex Gravel conseille à tous les rénovateurs d’avoir sous la main.

Compact, polyvalent et méconnu, l’outil oscillant est l’un de ceux qu’Alex Gravel conseille à tous les rénovateurs d’avoir sous la main. « C’est vraiment la chose la plus pratique », estime-t-il. Avec ses différentes lames, il permet de couper du bois, du gypse, des tuyaux en ABS, du métal, de défaire des joints de céramique et même de poncer. « Ce n’est pas un outil très violent, précise-t-il. Ce n’est pas comme une scie ronde. » L’outil oscillant est moins rapide que bien d’autres scies (« Il faut le laisser travailler, si on le force, on brûle nos lames »), mais il a l’avantage d’être précis et de permettre de faire des coupes impossibles à réaliser avec une scie ronde, sauteuse ou alternative.

Niveau de 6 po

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Alex Gravel suggère d’avoir toujours un petit niveau avec soi.

On ne monte pas un mur de division ou on ne pose pas une tablette sans utiliser un niveau. Alex Gravel suggère d’en avoir toujours un petit avec soi. « Ça rentre bien dans [la ceinture porte-outils] et je m’en sers régulièrement, assure-t-il. Ça n’a pas la précision du niveau de 4 pi, mais on peut le sortir rapidement pour vérifier et s’ajuster. »

Ruban à mesurer au laser

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Le ruban à mesurer au laser est maintenant accessible à tout le monde.

L’idée d’avoir un tel outil peut sembler un luxe. Son prix a toutefois « beaucoup baissé », ce qui le rend accessible à tout le monde, selon Alex Gravel, qui le trouve plus pratique que le ruban à mesurer habituel dans bien des situations. En particulier pour mesurer la distance entre les murs d’une pièce afin de calculer les longueurs de plinthes nécessaires. Un modèle capable de mesurer jusqu’à 35 pi est amplement suffisant, selon lui.

Niveau au laser

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Le niveau au laser peut aider à faire de petits miracles.

Un autre outil électronique à prix abordable qui peut aider à faire de petits miracles. L’avantage du niveau au laser, estime Alex Gravel, c’est qu’on peut le mettre en place et avoir toujours sa ligne de référence sous les yeux. Pratique pour monter une division ou même poser du papier peint.

Fausse équerre

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

La fausse équerre ajustable permet de prendre la bonne mesure d’un coin de mur.

Quiconque a déjà installé des plinthes sait que les coins de murs font rarement 90 degrés… La fausse équerre ajustable permet justement de prendre la bonne mesure d’un coin de mur et de la rapporter sur sa scie à onglets pour l’ajuster parfaitement avant de couper une moulure ou un cadrage. Fini les plinthes colmatées avec du bois plastique ou du silicone !

Les petits plus de…

Michel Rabagliati

Pince à dénuder les fils

Dénuder des fils avec le bon outil est un vrai plaisir, selon le bédéiste Michel Rabagliati. En plus, faire un boulot propre, cela a des effets positifs sur la santé mentale et physique de son utilisateur : « Tu ne te fais pas mal avec les bouts de fil et tu sacres moins. »

Diana Silva

Une ponceuse

Il faut des rallonges avec son coffre à outils. Surtout, il faut avoir une ponceuse, estime l’ébéniste Diana Silva, ne serait-ce que pour sabler un vieux meuble qu’on souhaite repeindre. C’est d’ailleurs l’un des rares outils qu’elle a en double : un à l’atelier, un autre à la maison.

Gilles Lalonde

Il y a beaucoup de petits outils que Gilles Lalonde trouve indispensables et qu’il garde dans son coffre à outils de base : un ciseau à bois, une petite spatule pour faire de petites réparations, une équerre à coulisse. Son petit plus qui sort de l’ordinaire : un détecteur de tension pour vérifier s’il y a du courant sur un fil avant de s’en approcher. Seuls les électriciens peuvent jouer avec les fils, mais en cette matière, mieux vaut prévenir que guérir.