Si vous pensez acheter une thermopompe ou remplacer des fenêtres, de nouvelles subventions pourraient vous encourager à opter pour des produits écoénergétiques. Bonne nouvelle : une aide financière supplémentaire est proposée, pouvant atteindre jusqu’à 3000 $. Elle s’ajoute à celle déjà offerte par le biais des programmes Chauffez vert, Rénoclimat et Novoclimat.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

« Dans le contexte actuel, on veut relancer nos programmes, indique Bernard Lamonde, directeur des programmes résidentiels chez Transition énergétique Québec. On veut que les projets commencés se poursuivent et se concluent. On veut aussi que de nouveaux soient lancés. »

La participation aux programmes Chauffez vert et Rénoclimat a ainsi été simplifiée. L’inscription au programme Chauffer vert se fait après les travaux. Les pièces justificatives sont envoyées en ligne. Le programme a aussi été élargi. Une somme de 650 $ est dorénavant accordée à l’achat d’une thermopompe homologuée Energy Star, que l’appareil soit installé dans une habitation neuve ou existante.

Il y a deux autres nouveautés, en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020 : ceux qui remplacent un système de chauffage au combustible fossile par un système électrique obtiendront 1000 $ de plus. Et si la thermopompe installée est un modèle basse température homologué Energy Star, 1000 $ de plus sera versé (cette somme s’ajoute au 650 $ accordé pour l’achat d’un appareil Energy Star).

« On veut inciter les consommateurs à acheter une thermopompe plus performante, adaptée à nos hivers rigoureux, capable de chauffer une maison même quand la température extérieure est très basse », précise M. Lamonde.

TABLEAU FOURNI PAR TRANSITION ÉNERGÉTIQUE QUÉBEC

Bonifications apportées aux programmes Rénoclimat et Chauffez vert

TABLEAU FOURNI PAR TRANSITION ÉNERGÉTIQUE QUÉBEC

Bonifications apportées au programme Novoclimat

Évaluation gratuite

Ceux qui désirent changer leur thermopompe peuvent choisir, sinon, d’adhérer au programme Rénoclimat. Un montant de 650 $ y est également accordé à l’installation d’un modèle homologué Energy Star. Une somme de 1000 $ est par ailleurs aussi versée à l’installation d’un modèle basse température homologué Energy Star (jusqu’au 31 décembre).

L’adhésion à ce programme entraîne des visites avant et après les travaux, pour effectuer l’évaluation énergétique des habitations (tests d’infiltrométrie à l’appui). « Un travail de sensibilisation est alors fait, souligne M. Lamonde. Les propriétaires obtiennent un portrait complet de leur maison et découvrent diverses mesures qui leur permettront de faire des économies d’énergie. »

Or jusqu’au 31 décembre, ces visites seront effectuées gratuitement. Il s’agit d’une économie d’environ 350 $. Mais il faut s’armer de patience, puisque la demande a explosé.

« C’est une bonne affaire, estime Mario Lévesque, directeur du marketing chez Atis Portes et fenêtres, un des plus importants fabricants, distributeurs et détaillants de portes et de fenêtres au Canada. Ceux qui changent un certain nombre de fenêtres récolteront tout le bénéfice. »

Un crédit de 60 $ est en effet offert pour chaque fenêtre homologuée Energy Star. Or, dès qu’une aide financière d’au moins 350 $ sera accordée (autrement que pour l’installation d’une thermopompe), elle sera bonifiée de 1000 $. Il faut donc installer au moins six fenêtres homologuées Energy Star (360 $) pour avoir droit au boni de 1000 $.

En remplaçant 10 fenêtres, un client obtient 600 $, plus 1000 $ en boni. Il n’a pas à payer l’évaluation et il connaît les points à corriger dans sa résidence, qu’il pourra faire à son rythme.

Mario Lévesque

« Mais il faut faire vite. La bonification sera accordée à ceux qui auront reçu ou demandé leur évaluation après travaux d’ici le 31 décembre. Il faudrait donc faire installer les fenêtres d’ici le début de décembre », précise M. Lévesque.

Novoclimat

Transition énergétique Québec bonifie aussi le programme d’homologation de maisons neuves à haute efficacité énergétique, Novoclimat. Bernard Lamonde ne le cache pas : la société d’État aimerait voir augmenter le nombre de maisons homologuées Novoclimat. « C’est pourquoi le programme a été simplifié il y a deux ans et recentré sur l’efficacité énergétique, explique-t-il. On essaie de rebâtir pour aller chercher des entrepreneurs qui avaient délaissé le programme. »

Pour les maisons et les petits bâtiments multilogements, une somme de 650 $ sera dorénavant accordée lorsqu’une thermopompe homologuée Energy Star sera installée. Encore une fois, une somme de 1000 $ sera accordée à l’installation d’un modèle basse température homologué Energy Star (jusqu’au 31 décembre).

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Les travaux ont repris dans cette maison de Construction Voyer qui vise la certification Novoclimat.

« La nouvelle subvention de 650 $ est intéressante puisque nous installons déjà des thermopompes Energy Star, indique Geneviève Goyette, chargée de projets dans Les entreprises Réjean Goyette, qui ne construit que des habitations homologuées Novoclimat depuis plusieurs années. Toutefois, pour la thermopompe basse température, l’écart de prix est d’environ 6000 $ à 8000 $, dépendamment du gabarit de la maison. La subvention ne réussira pas vraiment à convaincre les gens qui ne sont pas sensibilisés à la performance d’acheter ce type d’appareil. »

Les entrepreneurs recevront par ailleurs une aide financière supplémentaire temporaire, qui s’ajoute à celle qu’ils obtiennent déjà. Elle sera de 1000 $ par maison et de 200 $ par logement inscrit à partir du 1er novembre 2019 et dont la construction aura commencé avant le 31 décembre 2020.

« Tant mieux », souligne Jean-François Voyer, copropriétaire de Construction Voyer, qui a retrouvé son titre d’entrepreneur Novoclimat Sélect, il y a deux ans, et qui construit systématiquement depuis des maisons unifamiliales homologuées Novoclimat.

« On le voit comme un avantage concurrentiel, puisque la maison est inspectée par un organisme indépendant et certifiée, fait-il remarquer. Cela nous aide à gagner la confiance des gens. »

En tant qu’entrepreneur Novoclimat Sélect, il obtient déjà 2500 $ par maison (comparativement à 1500 $ pour les entrepreneurs Novoclimat). Les acheteurs reçoivent 2000 $ (4000 $ s’il s’agit de leur première propriété).

Premier pas

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) accueille favorablement les bonifications apportées aux programmes Chauffez vert, Rénoclimat et Novoclimat.

« Il s’agit d’un premier pas encourageant pour participer à la relance de l’industrie, estime François Bernier, vice-président principal, Affaires publiques, à l’APCHQ. Un programme comme Rénoclimat a sa place. Les bonifications lui donnent de la visibilité et encouragent à continuer de penser à l’efficacité énergétique au moment d’entreprendre des travaux. »

Pour vraiment stimuler l’industrie de la rénovation, il aimerait que les gouvernements provincial et fédéral aillent plus loin et proposent conjointement un programme qui s’apparente au populaire (et défunt) programme RénoVert. Celui-ci attribuait un crédit d’impôt aux dépenses de rénovation effectuées par les propriétaires d’une maison ou d’un bâtiment résidentiel locatif. Cette suggestion figure d’ailleurs parmi celles mises de l’avant par l’organisme, en mai.

« Les gouvernements connaissent la réponse du public, dit M. Bernier. Cela fonctionne dans toutes les régions, cela contribue à la lutte contre le travail au noir et c’est bon pour l’environnement. »

Pour ceux qui achètent leur première propriété, l’APCHQ propose la bonification du crédit d’impôt, de même que le remboursement complet ou partiel des droits de mutation.

> Consultez le site de Transition énergétique Québec

Consultez la fiche des mesures de relance des gouvernements