Le froid arrive, mais il n’est pas trop tard pour réaliser de petits travaux afin d’améliorer son confort cet hiver. Et un entretien régulier reste le meilleur moyen de préserver votre maison et vos biens.

Stéphanie Lévesque Stéphanie Lévesque
Entrepreneure générale, collaboratrice invitée

La tâche

Dans une pièce mal isolée, vous dépenserez énormément d’énergie pour maintenir une température ambiante agréable. Et l’air froid peut s’infiltrer dans votre maison à bien des endroits, même par la porte d’entrée. Pour vous aider à lutter contre ce genre d’infiltrations, l’installation d’un coupe-bise est tout indiquée.

Bon à savoir

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

1- Si la porte est déjà munie d’un coupe-bise, mais que celui-ci est abîmé, retirez-le. Nettoyez le bas de la porte.

Les fuites d’air sont responsables d’une grande partie des coûts d’énergie. En contrôlant ces infiltrations, il est possible de réaliser des économies d’énergie tout en rendant l’intérieur de la maison plus agréable.

Le matériel

• Perceuse et quincaillerie (mèche, embout)

• Ruban à mesurer

• Scie à dossière (si vous devez couper)

• Coupe-bise en « U »

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

2— Glissez le coupe-bise en place sans rien fixer. Coupez-le à la bonne taille. Tracez ensuite l’emplacement de l’assemblage. Les trous de montage doivent se retrouver face à l’intérieur de la maison.

Pourquoi le faire ?

Pour améliorer sa qualité de vie et utiliser moins d’énergie. La tâche est simple et tous les bricoleurs peuvent l’accomplir sans mal. Les coupe-bise en plastique rigide sont généralement équipés d’ailettes de vinyle qui, en contact avec le sol, favorisent l’étanchéité.

Les complications possibles

– Si la porte se ferme mal après l’ajout d’un coupe-bise, prenez soin de faire un ajustement en conséquence. Si les ailettes créent une trop grande résistance, vérifiez que vous avez bien enfoncé le talon du coupe-bise au complet. Les trous d’assemblage sont verticaux, ce qui simplifie les ajustements. Les ailettes doivent toucher le sol pour être efficaces.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

3— Vissez d’abord dans le trou du centre, ajustez au besoin, puis vissez dans tous les autres trous.

– Selon votre porte, il se peut que vous ayez de la difficulté à y fixer le coupe-bise. Pour bien le visser, faites des trous de guidage. Assurez-vous d’avoir un bon appui, les bons outils et la quincaillerie appropriée.

– Une porte qui n’est pas d’équerre sera difficile à ouvrir et plus propice à laisser l’air froid s’infiltrer.