Source ID:; App Source:

La construction verte très en vogue

Les maisons Alouette, une entreprise québécoise spécialisée dans... (Photo fournie par Les Maisons Alouette)

Agrandir

Les maisons Alouette, une entreprise québécoise spécialisée dans l'habitation usinée, a reçu un Trophée Innovation pour sa Maison ÉcoTerra, lors du salon Contech. Cette construction produit autant d'énergie qu'elle en consomme.

Photo fournie par Les Maisons Alouette

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Le développement durable et les technologies vertes en matière de construction ont volé la vedette lors du 23e salon professionnel Événements bâtiment Contech, qui s'est tenu à Montréal, la semaine dernière. Le même esprit «écologique» a largement teinté la vingtaine de conférences, ateliers et démonstrations techniques de l'événement.

«Environ 80% des conférences avaient un contenu écologique, cette année, alors qu'il y a cinq ans, cette portion n'était que de 10%», estime Yves Forté, président de Compendium Contech, l'entreprise propriétaire de Contech, un salon largement fréquenté par les gestionnaires de parcs immobiliers, les architectes et les entrepreneurs généraux.

La conférence la plus courue? Celle offerte par la SCHL et qui portait sur les techniques solaires passives pouvant être intégrées dans les projets de construction ou de rénovation. La salle débordait.

Parmi les influences qui font «bouger» le milieu, il y a le programme Visez vert BOMA Québec, note M. Forté. Ce programme encourage les pratiques de saine gestion environnementale des propriétaires et gestionnaires d'immeubles.

Il y a aussi la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) qui influence non seulement les architectes et les entrepreneurs, mais aussi les fabricants.

Par exemple, Demilec, un fabricant de systèmes de mousse de polyuréthane giclée a lancé, en février 2006, un isolant écologique. L'entreprise de Boisbriand était l'un des 275 exposants du salon Contech. Leur produit AiRmétic Soya est composé notamment d'huile de soya, d'eau et de plastique récupéré. Au moins 20% du contenu est composé de matières naturelle et recyclée. Mieux, l'agent de gonflement de l'isolant n'appauvrit aucunement la couche d'ozone.

De pareilles initiatives permettent d'attirer des constructeurs désirant obtenir une certification LEED.

«On voit qu'il y a une demande pour la construction verte. Les architectes et les particuliers sont prêts à payer un peu plus cher pour des produits écologiques», enchaîne François Lalande, directeur marketing et support technique chez Demilec. Le coût du système AiRmétic Soya est de 5% plus élevé que le conventionnel. «Mais cette différence pourrait disparaître», glisse François Lalande.

Parmi les autres thèmes abordés lors des conférences du salon Contech, il y avait le chauffage radiant hydronique, l'approvisionnement de produits et services écologiques dans le domaine de la construction, la surchauffe estivale des bâtiments, la toiture pour constructions durables et la maison saine EQuilibrium, une initiative dirigée par la SCHL. Dans la foulée, des Trophées Innovation ont été distribués, jeudi dernier.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer