Source ID:; App Source:

Le cap des 200 000$ est franchi dans la couronne nord

Une maison du promoteur Louis XIV à Blainville.... (Photo Robert Mailloux, archives La Presse)

Agrandir

Une maison du promoteur Louis XIV à Blainville.

Photo Robert Mailloux, archives La Presse

Louise Leduc
La Presse

Cette année, pour la première fois, le prix de vente moyen des maisons unifamiliales de la couronne nord au nord de Laval, du côté de Sainte-Thérèse, Boisbriand, Blainville, etc. a dépassé le cap des 200 000$. Fini le temps où il suffisait de chercher 45 minutes au nord de Montréal pour trouver une maison à peu près abordable.

 «C'est sur la couronne nord, de même qu'à Vaudreuil-Soulanges, que le prix moyen a le plus augmenté depuis le début de l'année», relève Astrid Joseph, analyste de marché à la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

 À Vaudreuil-Soulanges, le prix des maisons a augmenté de 11% par rapport à l'an dernier, pour atteindre une moyenne de 245 749 $. Dans la couronne nord, l'augmentation est de 8%, à 208 385$, pour une unifamiliale.

 À Montréal même, le prix moyen des maisons unifamiliales a augmenté de 7% par rapport à septembre 2006. À l'heure actuelle, il se situe à 371 351$.

 «Nous avons magasiné partout : Laval, Anjou, Saint-Laurent, raconte Jason Egiziano. Il n'y avait aucune maison qui convenait à notre budget et à nos goûts. Les maisons que nous avons vues se vendaient très cher, et en plus, il y en avait toujours pour environ 50 000$ de rénovations à faire. On a donc décidé de se faire construire une maison à Lachenaie. On se tape le pont Charles-de-Gaulle, il y a beaucoup de bouchons; mais bon, une fois à la maison, on est bien et le quartier est agréable.»

 Selon les données de la Chambre immobilière du Grand Montréal reproduites sur notre carte, c'est à Beauharnois (à 41 km de Montréal) que l'on peut encore trouver certaines aubaines le prix moyen d'une maison unifamiliale y est de 147 000$. Senneville, dans l'Ouest-de-l'Île? Vous pouvez toujours rêver ! La petite bicoque s'y vend en moyenne 1 million. Au pis-aller, vous pouvez toujours vous rabattre sur Baie-d'Urfé, où la maison se vend en moyenne 412 000$.

 Au cours du deuxième trimestre de 2007, on constate par ailleurs un déplacement de la demande en ce qui a trait aux types de propriétés. «Le nombre de maisons vendues augmente particulièrement dans les gammes de prix supérieures, dit Astrid Joseph, de la SCHL. Le revenu des gens dans la région métropolitaine de Montréal a augmenté, ce qui fait que de plus en plus de gens ont les moyens de s'acheter un manoir.»

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer