La maison la plus chère des États-Unis a été mise en vente mardi à Beverly Hills en Californie au prix de 165 millions de dollars.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La maison la plus chère des États-Unis a été mise en vente mardi à Beverly Hills en Californie au prix de 165 millions de dollars.

 

Cette demeure de stuc rose en forme de H est l'ancienne maison du magnat de la presse Randolph Hearst et de son épouse l'actrice Marion Davies.

 

Selon le Los Angeles Times, la bâtisse offre tout ce dont peut rêver un milliardaire: 29 chambres, trois piscines, des courts de tennis, un cinéma, une boîte de nuit, etc.

 

L'actuel maître des lieux, Leonard Ross, qui avait acheté la propriété en 1976, a affirmé qu'il souhaite vendre car il cherche à «changer de mode de vie», a rapporté un agent immobilier cité par le quotidien.

 

Au cours des deux dernières années, seules six maisons ont été vendues à des prix frôlant les 100 millions de dollars, mais aucune n'a jamais franchi ce seuil.

 Le montant le plus élevé jamais atteint a été de 94 millions de dollars versés par le magnat des médias Gary Winnich en 2001, selon le Times.

Construite en 1927 pour un banquier, M. Hearst avait acheté la propriété vingt ans après pour environ 120 000 dollars. Il y est mort à l'âge de 88 ans en 1951.

Photo Westside Estate Agency/Bloomberg News

La demeure de stuc rose en forme de H est l'ancienne maison du magnat de la presse Randolph Hearst et de son épouse l'actrice Marion Davies.