Source ID:; App Source:

Développement de milieux plus récréatifs

Les promoteurs montréalais cherchent maintenant à plaire à...

Agrandir

Les promoteurs montréalais cherchent maintenant à plaire à une clientèle plus âgée, par des initiatives comme celle du Village Liberté sur berge, à Brossard.

Vers 2015, les personnes âgées de 65 ans et plus seront plus nombreuses que les enfants âgés de moins de 15 ans au Canada. Ce renversement démographique anticipé par Statistique Canada entraînera d'inévitables changements en habitation. Déjà, les promoteurs s'y préparent.

Patrick Varin, président de St-Luc Habitations, voit parmi ses clients beaucoup de personnes âgées de plus de 65 ans. «Elles sont plus nombreuses qu'avant, et totalement en forme», constate-t-il. Par contre, l'arrivée de cette clientèle en masse sur le marché le force à revoir la construction de ses immeubles. «Je dois modifier l'accessibilité aux appartements, explique M. Varin.

Les personnes âgées sont en bonne santé au moment d'acheter leur copropriété, mais elles voient plus loin. Elles recherchent des endroit où, par exemple, il y a des ascenseurs. Avant, pour des édifices de trois ou quatre étages, je n'y pensais même pas. Aujourd'hui, je n'ai souvent pas le choix.» «L'idée de vivre dans une résidence pour personnes âgées est loin de charmer les baby-boomers, ajoute Jacques Vincent, coprésident de Prével. Il faut les suivre. On a fait des maisons pour eux, et maintenant nous en sommes aux appartements. Ils veulent aussi vivre de nouvelles expériences.»

Ces nouvelles expériences dont parle l'homme d'affaires prennent entre autres la forme du Village Liberté sur berges, à Brossard, une enclave résidentielle principalement peuplée par des copropriétaires âgés de 50 ans et plus. Les résidants du secteur créé de toutes pièces par Prével partagent une piscine et un centre communautaire. Ils y organisent des activités réservées aux habitants du « village», comme une transition entre la maison de banlieue et la résidence.

Les premiers baby-boomers sont présentement à l'aube de la soixantaine. Il leur reste encore de nombreuses années d'activités devant eux. Alors, s'ils vieillissent, il faut tout de même surveiller la façon dont on leur dit. «Il est beaucoup plus vendeur pour nous d'appeler nos projets pour les retraités des complexes pour personnes âgées dynamiques, précise Jacques Vincent. Nous prévoyons que les baby-boomers rechercheront une atmosphère jeune, très près de celle d'un hôtel.»

Statistique Canada présente des données qui rejoignent les prévisions de Prével. Une étude de l'organisme révèle que dans les années 90, 10 % des personnes âgées de plus de 60 ans déménageaient principalement pour s'installer dans un milieu plus récréatif que le précédent. Une tendance que le vieillissement de la population ne fera qu'accroître au cours des 10 prochaines années.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer