Source ID:53d4d973-fee5-4021-be1a-58cc7afe816c; App Source:alfamedia

Pincourt: une affaire de planification

L'arrière de la maison donne sur le lac Saint-Louis... (Photo fournie par Profusion Immobilier)

Agrandir

L'arrière de la maison donne sur le lac Saint-Louis

Photo fournie par Profusion Immobilier

Il faut un caractère spécial pour s'adonner à l'autoconstruction. Tout le fardeau du succès repose sur les épaules d'entrepreneurs de coeur plus que de métier. Certains réussissent mieux que d'autres, la planification faisant partie de leur ADN; c'est le cas du couple formé de Simon Dagenais et de Guylaine Paré.

Tous deux sont fascinés par l'eau; elle, originaire de Lac-Mégantic, et lui, qui a grandi non loin du fleuve. Pas étonnant donc que, lorsqu'est venu le temps de choisir un emplacement pour construire la maison qui marque le début de leur seconde vie, ils aient choisi Pincourt. À la suggestion d'un courtier, ils ont visité le site d'un vieux chalet qui occupait une place exceptionnelle sur le bord du lac Saint-Louis.

Course à obstacles, course de fond

Facile de détruire une vieille bicoque, plus difficile d'obtenir un permis de construction si près de l'eau. Mais Simon Dagenais est un homme déterminé et résilient. Il lui a fallu beaucoup de patience pour arriver à ses fins, mais, dès les autorisations accordées, la pelle mécanique était sur le terrain. Premier défi: aménager la berge qui est en forte pente. Il a commandé de la pierre taillée dans une carrière de Salaberry-de-Valleyfield. Grise, car Guylaine n'aimait pas la roche jaunâtre disponible dans les environs immédiats. Trois pelles mécaniques ont été requises simultanément et soixante camions ont transporté ces blocs pesant chacun de deux à trois tonnes.

En amont de ces travaux, le couple a planifié la maison selon ses besoins. Il y a quelques années, Guylaine en avait déjà construit une autre; c'est donc elle qui a dessiné le plan. Passionnée d'aménagement et de décoration, dotée d'un goût sûr, elle est passée d'une version à l'autre, au gré de ses idées nocturnes. Un architecte a validé le tout trois ans plus tard, car il s'agissait là d'un projet de longue haleine où rien n'a été laissé au hasard.

Un quai de qualité, une embarcation performante et... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 2.0

Agrandir

Un quai de qualité, une embarcation performante et un plan d'eau qui appelle au voyage.

Photo fournie par Profusion Immobilier

Penser à la revente

Ils avaient beau construire pour eux, ils pensaient déjà à ceux qui occuperaient la maison lorsqu'ils la vendraient! Les exemples de cette planification à l'extrême foisonnent. Dans le garage, on a prévu une hauteur de plus de 15 pi pour des gens qui voudraient entreposer une voiture de collection sur un ascenseur. Ou aménager un espace de rangement sous le garage pour garer un VTT grâce à une plaque hydraulique. 

Dans la chambre, ils ne voulaient pas de rideaux, mais des lambrequins sont déjà posés pour qui voudrait en ajouter. Juste à côté, le toit de l'étage inférieur est conçu pour recevoir la structure d'une terrasse si un futur acheteur souhaite s'en faire une. Même raisonnement pour la chambre qui jouxte la leur: on a pensé à des parents qui voudraient avoir leur enfant tout près. Pourtant, Simon et Guylaine voulaient à l'origine se réserver complètement l'usage de tout l'étage. 

Des airs de résidence de villégiature

La maison profite d'une orientation vers le lac, ce qui permet de suivre la course du soleil. Terrasses, bar, cuisine extérieure, spa, quai, bateau et une perspective à perte de vue sur l'eau donnent l'impression d'être sous d'autres latitudes. L'hiver venu, l'eau chaude bouillonnante de la baignoire à remous, la table-foyer au gaz, l'éclairage étudié de la cour, la pêche sur la glace et le paraski maintiennent cet air de vacances.

Nos bons vivants n'ont pas que planifié leur résidence, ils font de même pour leur retraite. C'est déjà acquis pour elle et à venir dans un an ou deux ans pour lui. Dès que la maison sera vendue, ils s'achèteront un VR et partiront à l'aventure.

En fin de journée, on passe du bar... (Photo fournie par Profusion Immobilier) - image 3.0

Agrandir

En fin de journée, on passe du bar pour l'apéro à la table pour manger et, enfin, au bord de l'eau pour le thé.

Photo fournie par Profusion Immobilier

La propriété en bref

Prix demandé: 995 000 $

Année de construction: 2012

Pièces: 14, dont 4 chambres et 3 salles de bains/d'eau 

Comprend: Lave-vaisselle, four à micro-ondes, cellier, alarme, système de domotique, système de son, luminaires, génératrice, ouvre-porte de garage et télécommandes (2), table de billard, vitraux, meubles de jardin blancs.

Évaluation municipale: 592 200 $

Impôt foncier: 4459 $

Taxe scolaire: 1578 $

Surface habitable: 2422 pi2

Courtiers: Richard Beaumier, 514 434-5594 et Pierre Larin, 438 889-3056, Profusion Immobilier R.B.

Consultez la fiche de la propriété: https://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~pincourt/23103405




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer