Montréal: l'été pour toujours

  • Lédifice de douze étages comprend six ascenseurs, ce qui fait que chacun des 120 condos na quun seul voisin de palier. L'entrée de l'appartement arbore du marbre, un matériau que l'on retrouvera en plusieurs endroits. Tout a été refait à neuf il y a six ans. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Plein écran

    Lédifice de douze étages comprend six ascenseurs, ce qui fait que chacun des 120 condos na quun seul voisin de palier. L'entrée de l'appartement arbore du marbre, un matériau que l'on retrouvera en plusieurs endroits. Tout a été refait à neuf il y a six ans.

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

  • 1 / 5
  • La terrasse avec son plancher en marbre est divisée en trois sections: la salle à manger au fond, un petit salon au milieu et un coin pour jouer aux cartes. Même si cet espace fait partie intégrante de la surface habitable, elle n'entre pas dans le calcul de la Ville pour déterminer la facture d'impôt foncier! (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Plein écran

    La terrasse avec son plancher en marbre est divisée en trois sections: la salle à manger au fond, un petit salon au milieu et un coin pour jouer aux cartes. Même si cet espace fait partie intégrante de la surface habitable, elle n'entre pas dans le calcul de la Ville pour déterminer la facture d'impôt foncier!

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

  • 2 / 5
  • Voilà la vue en plongée offerte au visiteur ébahi! Cette unité, située en coin au septième étage, donne l'impression que tout le jardin nous appartient: aucune âme qui vive dans le champ de vision. On devine le pont Champlain au loin et on bénéficie d'un jardin extérieur avec piscine et tennis. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Plein écran

    Voilà la vue en plongée offerte au visiteur ébahi! Cette unité, située en coin au septième étage, donne l'impression que tout le jardin nous appartient: aucune âme qui vive dans le champ de vision. On devine le pont Champlain au loin et on bénéficie d'un jardin extérieur avec piscine et tennis.

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

  • 3 / 5
  • Ici, le sol est recouvert d'une moquette pour plus de confort. Un foyer à bois ajoute une touche unique à un condo urbain. Derrière le voilage, le fleuve se donne en spectacle. Un petit bureau de travail pour madame est installé à l'extrémité; monsieur dispose, lui, d'une pièce complète. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Plein écran

    Ici, le sol est recouvert d'une moquette pour plus de confort. Un foyer à bois ajoute une touche unique à un condo urbain. Derrière le voilage, le fleuve se donne en spectacle. Un petit bureau de travail pour madame est installé à l'extrémité; monsieur dispose, lui, d'une pièce complète.

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

  • 4 / 5
  • Au lieu de faire une autre chambre, les propriétaires ont opté pour un vestiaire digne d'une boutique de mode. Et encore: les commerces ne bénéficient pas d'une vue aussi spectaculaire sur la ville. Ici encore, de l'ipé et du marbre, sans oublier un éclairage étudié pour faire le meilleur choix de vêtement. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Plein écran

    Au lieu de faire une autre chambre, les propriétaires ont opté pour un vestiaire digne d'une boutique de mode. Et encore: les commerces ne bénéficient pas d'une vue aussi spectaculaire sur la ville. Ici encore, de l'ipé et du marbre, sans oublier un éclairage étudié pour faire le meilleur choix de vêtement.

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

  • 5 / 5
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Claude Brochu aime la chaleur. Sa femme Michelle et lui possèdent un condo en Floride où ils passent de longues périodes. Pas étonnant que le couple ait choisi d'habiter Tropiques Nord. Cet immeuble situé face au quai Bickerdike du Vieux-Port est doté d'une serre où croissent 60 000 plantes tropicales, dont des oiseaux de paradis, des papayers et des bananiers.

Leur courtier David Wilkes, qui y habite, affirme malicieusement: «Nous sommes les plus gros producteurs de bananes au Canada.» Les fruits, comestibles, atterrissent au lobby principal sur le comptoir de la personne qui est de garde 24 heures sur 24.

Dans la serre, on retrouve une piscine chauffée à l'eau salée, une cascade destinée à masquer les autres bruits ambiants, une douzaine de rossignols japonais et un bassin où nagent des carpes. Le tout a été conçu par une entreprise collaborant avec Disney. Dans chaque appartement, une terrasse donne sur ce jardin luxuriant. Les frais de copropriété couvrent ceux d'un jardinier spécialisé qui s'occupe des plantations, y compris celles des balcons privés. En laissant les portes ouvertes, les propriétaires bénéficient de cette chaleur, au parfum si particulier.

Claude Brochu habitait Tropiques Nord depuis 1998 lorsqu'il a décidé en 2008 de déménager dans un autre condo, plus grand. Très vaste en fait, car il couvre 3440 pi2, situé dans un coin de l'immeuble au septième étage, avec une vue panoramique à plus de 180 degrés. Il peut voir quatre ponts, le fleuve et les îles, mais aussi le centre-ville de Montréal. Le couple a procédé à des travaux majeurs dans ce nouvel espace: tout a été complètement dégarni pour revenir au béton. L'électricité, le chauffage et la plomberie ont été refaits: huit longs mois de travaux effectués à des heures décentes pour les voisins, soit de 9h à 16h.

Vie de vacances pour les convives

Le couple adore recevoir des amis, et Michelle aime cuisiner. Lorsque les invités se pointent, ils sont aspirés vers la terrasse où a été justement installée la table de salle à manger. La cuisine, complètement décloisonnée, est située tout près et donne sur un coin-détente et un salon, eux aussi ouverts. Si les visiteurs restent à coucher, ils bénéficient d'une confortable suite: rien pour les inciter à partir rapidement, car ça sent littéralement les vacances dans cet appartement. Parlant d'odeur, le condo est doté de deux foyers au bois, une rareté en ville. Lors de notre passage, tout était prêt pour une attisée; ne restait qu'à craquer l'allumette.

Claude et Michelle apprécient la proximité du centre-ville, où l'on peut se rendre en voiture en moins de dix minutes. Parfois, ils utilisent la navette mise à la disposition des copropriétaires pour aller au restaurant. Par ailleurs, l'homme d'affaires nouvellement retraité profite des piscines, des terrains de tennis et apprécie la présence d'un jardin extérieur pour la promenade du chien. Mais ce qu'il aime par-dessus tout, c'est l'activité maritime dans le port.

Le couple vend leur résidence pour passer un maximum de temps dans le condo de Jupiter, soit environ six mois. Le reste du temps, il vivra dans moins grand ici au Québec. En revanche, il va continuer d'habiter sous les tropiques... à Montréal. Avec cette impression d'être toujours en été.

La propriété en bref

Prix demandé: 2 300 000$

Année de construction: 1989

Pièces: 9, dont 3 chambres, 2 salles de bains et 1 salle d'eau + 2 espaces de stationnement

Comprend: électroménagers haut de gamme, dont laveuse et sécheuse, cellier pour 70 bouteilles, téléviseur dans la salle familiale, habillage des fenêtres et luminaires

Évaluation municipale: 1 234 800$

Impôt foncier: 10 103$

Taxe scolaire: 2218$

Frais de copropriété: 25 956$ (annuellement)

Courtier: David Wilkes, Sotheby's International Realty Québec, 514 947-5152




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer
  • Montréal: l'été pour toujours
    Lédifice de douze étages comprend six ascenseurs, ce qui fait que chacun des 120 condos na quun seul voisin de palier. L'entrée de l'appartement arbore du marbre, un matériau que l'on retrouvera en plusieurs endroits. Tout a été refait à neuf il y a six ans. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

    Lédifice de douze étages comprend six ascenseurs, ce qui fait que chacun des 120 condos na quun seul voisin de palier. L'entrée de l'appartement arbore du marbre, un matériau que l'on retrouvera en plusieurs endroits. Tout a été refait à neuf il y a six ans.

  • Montréal: l'été pour toujours
    La terrasse avec son plancher en marbre est divisée en trois sections: la salle à manger au fond, un petit salon au milieu et un coin pour jouer aux cartes. Même si cet espace fait partie intégrante de la surface habitable, elle n'entre pas dans le calcul de la Ville pour déterminer la facture d'impôt foncier! (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

    La terrasse avec son plancher en marbre est divisée en trois sections: la salle à manger au fond, un petit salon au milieu et un coin pour jouer aux cartes. Même si cet espace fait partie intégrante de la surface habitable, elle n'entre pas dans le calcul de la Ville pour déterminer la facture d'impôt foncier!

  • Montréal: l'été pour toujours
    Voilà la vue en plongée offerte au visiteur ébahi! Cette unité, située en coin au septième étage, donne l'impression que tout le jardin nous appartient: aucune âme qui vive dans le champ de vision. On devine le pont Champlain au loin et on bénéficie d'un jardin extérieur avec piscine et tennis. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

    Voilà la vue en plongée offerte au visiteur ébahi! Cette unité, située en coin au septième étage, donne l'impression que tout le jardin nous appartient: aucune âme qui vive dans le champ de vision. On devine le pont Champlain au loin et on bénéficie d'un jardin extérieur avec piscine et tennis.

  • Montréal: l'été pour toujours
    Ici, le sol est recouvert d'une moquette pour plus de confort. Un foyer à bois ajoute une touche unique à un condo urbain. Derrière le voilage, le fleuve se donne en spectacle. Un petit bureau de travail pour madame est installé à l'extrémité; monsieur dispose, lui, d'une pièce complète. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

    Ici, le sol est recouvert d'une moquette pour plus de confort. Un foyer à bois ajoute une touche unique à un condo urbain. Derrière le voilage, le fleuve se donne en spectacle. Un petit bureau de travail pour madame est installé à l'extrémité; monsieur dispose, lui, d'une pièce complète.

  • Montréal: l'été pour toujours
    Au lieu de faire une autre chambre, les propriétaires ont opté pour un vestiaire digne d'une boutique de mode. Et encore: les commerces ne bénéficient pas d'une vue aussi spectaculaire sur la ville. Ici encore, de l'ipé et du marbre, sans oublier un éclairage étudié pour faire le meilleur choix de vêtement. (Photo fournie par Sothebys International Realty Québec)

    Photo fournie par Sothebys International Realty Québec

    Au lieu de faire une autre chambre, les propriétaires ont opté pour un vestiaire digne d'une boutique de mode. Et encore: les commerces ne bénéficient pas d'une vue aussi spectaculaire sur la ville. Ici encore, de l'ipé et du marbre, sans oublier un éclairage étudié pour faire le meilleur choix de vêtement.