Source ID:; App Source:

Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue

  • On voit une partie de la deuxième des cinq phases que comprendra le complexe Saint-Bruno-sur-le-Lac, ainsi nommé car situé dans cette ville de la Rive-Sud, sur le bord du lac Goyer, obtenu par le remplissage d'une ancienne carrière. L'édifice, de style manoir français avec un brisis en tôle, est recouvert de pierre et de brique. (Photo François Roy, La Presse)

    Plein écran

    On voit une partie de la deuxième des cinq phases que comprendra le complexe Saint-Bruno-sur-le-Lac, ainsi nommé car situé dans cette ville de la Rive-Sud, sur le bord du lac Goyer, obtenu par le remplissage d'une ancienne carrière. L'édifice, de style manoir français avec un brisis en tôle, est recouvert de pierre et de brique.

    Photo François Roy, La Presse

  • 1 / 5
  • Même s'il ne se fait pas à manger, le propriétaire a insisté pour avoir une cuisine fonctionnelle, agréable et très bien équipée ; ses repas sont au frigo, préparés par une cuisinière qui, elle, en profite pleinement. Dans une vitrine éclairée, il conserve ses collections de beaux objets, tels des animaux en cristal de Swarovski. (Photo François Roy, La Presse)

    Plein écran

    Même s'il ne se fait pas à manger, le propriétaire a insisté pour avoir une cuisine fonctionnelle, agréable et très bien équipée ; ses repas sont au frigo, préparés par une cuisinière qui, elle, en profite pleinement. Dans une vitrine éclairée, il conserve ses collections de beaux objets, tels des animaux en cristal de Swarovski.

    Photo François Roy, La Presse

  • 2 / 5
  • L'utilisation de brique décorative et le style des fenêtres, inusités dans un condo, donnent à penser que nous sommes dans une maison. Sur la colonne à gauche, un foyer au gaz amène un autre point focal à la pièce ; sans compter le tapis qui prend des allures de lit de roches ! (Photo François Roy, La Presse)

    Plein écran

    L'utilisation de brique décorative et le style des fenêtres, inusités dans un condo, donnent à penser que nous sommes dans une maison. Sur la colonne à gauche, un foyer au gaz amène un autre point focal à la pièce ; sans compter le tapis qui prend des allures de lit de roches !

    Photo François Roy, La Presse

  • 3 / 5
  • De la brique décorative recouvre deux des murs de la pièce, ce qui confère une grande originalité à cette chambre de condo. Le proprio a pensé installer un plafond à caissons et un ventilateur joliment ouvragé, car la hauteur le lui permettait. (Photo François Roy, La Presse)

    Plein écran

    De la brique décorative recouvre deux des murs de la pièce, ce qui confère une grande originalité à cette chambre de condo. Le proprio a pensé installer un plafond à caissons et un ventilateur joliment ouvragé, car la hauteur le lui permettait.

    Photo François Roy, La Presse

  • 4 / 5
  • Toutes les unités du complexe résidentiel ont des balcons aux garde-corps vitrés, mais ceux des penthouses sont en fait des terrasses. Avec une telle vue sur le lac turquoise, long de 1 km, on apprécie le fait de pouvoir manger dehors, voire d'utiliser un barbecue. (Photo François Roy, La Presse)

    Plein écran

    Toutes les unités du complexe résidentiel ont des balcons aux garde-corps vitrés, mais ceux des penthouses sont en fait des terrasses. Avec une telle vue sur le lac turquoise, long de 1 km, on apprécie le fait de pouvoir manger dehors, voire d'utiliser un barbecue.

    Photo François Roy, La Presse

  • 5 / 5
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

À Hull, on a transformé la carrière d'un cimentier en lac et on a construit le casino sur ses berges. À Saint-Bruno-de-Montarville, on a fait de même avec la carrière de la famille Goyer, sauf que ce sont des immeubles à condos qu'on a érigés autour. À 1 km du petit centre-ville, on se croirait en pleine nature avec un plan d'eau de couleur turquoise. Les copropriétaires ont un accès exclusif à ce lac d'une profondeur de près de 50 m et d'une longueur de 1 km.

Le complexe met à la disposition des résidants un quai pour amarrer kayacs, chaloupes et pédalos. À côté, un belvédère a été construit pour l'usage privé des occupants, sans compter la piscine filtrée au sel. Une piste cyclable complète les aménagements extérieurs. On peut toujours continuer de s'exercer au gym, comme Maurice Dalpé, un policier de la Sûreté du Québec à la retraite, fondateur et actuel directeur des enquêtes au Groupe Trak, ne manque pas de le faire tous les jours.

M. Dalpé a acheté un condo en 2010 dans la seconde phase alors en construction. Il a donc choisi tous les matériaux et décidé des configurations avec l'aide de la designer Chantal Barbeau de Beloeil... et de quelques amies, nous explique ce célibataire endurci, accro à l'exercice physique et au Canadien. Les travaux ont duré neuf mois et il en a suivi l'évolution, preuves photo à l'appui. Ce qui frappe de cet appartement, c'est qu'il n'a pas l'air d'un condo. Les fenêtres de l'édifice, d'inspiration manoir français, insufflent un style particulier à l'intérieur ; les plafonds de 11 pi créent des volumes aérés ; la présence de nombreux murs recouverts de brique décorative n'est pas très courante dans ce type de propriété ; une percée visuelle en direction du lac à partir du bureau est obtenue grâce à un corridor élargi de 18 po... En fin de compte, on se croit dans une maison haut de gamme sur le bord de l'eau à la campagne.

L'ex-policier possédait une luxueuse maison à Mont-Saint-Hilaire avant d'acheter cette copropriété. Il voulait se rapprocher quelque peu de Montréal et cherchait un édifice en hauteur au bord du fleuve sur la Rive-Sud. Lorsqu'il a découvert Saint-Bruno-sur-le-Lac, il est rapidement tombé sous le charme ; d'autant plus qu'il se retrouvait ainsi à trois minutes de son bureau. Devant tant d'enthousiasme, on se demande bien pourquoi il veut vendre. Mais partir, c'est rester un peu. Le promoteur entreprend deux autres phases qui vont compléter une sorte de complexe immobilier en forme de fer à cheval sur le bord du lac Goyer. M. Dalpé ne va pas recommencer le processus d'aménagement depuis le début, car il a trouvé une maison de ville qui existe déjà sur le même et qui lui plaît telle quelle. Ne restera qu'à en prendre possession dans deux ans, le temps que le chantier devienne silencieux et que le tout soit terminé. S'il devait vendre avant, il s'exilera temporairement quelque part pour mieux revenir. Comme plusieurs de ses voisins qui déménagent dans plus grand, ou dans plus petit, ou dans une nouvelle phase de Saint-Bruno-sur-le-Lac. Car l'essayer, c'est l'adopter, semble-t-il.

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 225 000$

> Année de construction: 2008

> Pièces: 6 dont 3 chambres, 2 salles de bains + 2 espaces de stationnement et 3 casiers

> Comprend: luminaires, électroménagers incluant laveuse et sécheuse, habillages de fenêtre, ventilateur, tabourets de cuisine, installation audio multipièce

> Évaluation municipale: 872 100 $

> Impôt foncier: 6080$

> Taxe scolaire: 1698$

> Frais de copropriété: 8448$

> Courtier: Suzanne Lefebvre, Profusion Immobilier, 514 239-3071




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer
  • Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue
    On voit une partie de la deuxième des cinq phases que comprendra le complexe Saint-Bruno-sur-le-Lac, ainsi nommé car situé dans cette ville de la Rive-Sud, sur le bord du lac Goyer, obtenu par le remplissage d'une ancienne carrière. L'édifice, de style manoir français avec un brisis en tôle, est recouvert de pierre et de brique. (Photo François Roy, La Presse)

    Photo François Roy, La Presse

    On voit une partie de la deuxième des cinq phases que comprendra le complexe Saint-Bruno-sur-le-Lac, ainsi nommé car situé dans cette ville de la Rive-Sud, sur le bord du lac Goyer, obtenu par le remplissage d'une ancienne carrière. L'édifice, de style manoir français avec un brisis en tôle, est recouvert de pierre et de brique.

  • Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue
    Même s'il ne se fait pas à manger, le propriétaire a insisté pour avoir une cuisine fonctionnelle, agréable et très bien équipée ; ses repas sont au frigo, préparés par une cuisinière qui, elle, en profite pleinement. Dans une vitrine éclairée, il conserve ses collections de beaux objets, tels des animaux en cristal de Swarovski. (Photo François Roy, La Presse)

    Photo François Roy, La Presse

    Même s'il ne se fait pas à manger, le propriétaire a insisté pour avoir une cuisine fonctionnelle, agréable et très bien équipée ; ses repas sont au frigo, préparés par une cuisinière qui, elle, en profite pleinement. Dans une vitrine éclairée, il conserve ses collections de beaux objets, tels des animaux en cristal de Swarovski.

  • Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue
    L'utilisation de brique décorative et le style des fenêtres, inusités dans un condo, donnent à penser que nous sommes dans une maison. Sur la colonne à gauche, un foyer au gaz amène un autre point focal à la pièce ; sans compter le tapis qui prend des allures de lit de roches ! (Photo François Roy, La Presse)

    Photo François Roy, La Presse

    L'utilisation de brique décorative et le style des fenêtres, inusités dans un condo, donnent à penser que nous sommes dans une maison. Sur la colonne à gauche, un foyer au gaz amène un autre point focal à la pièce ; sans compter le tapis qui prend des allures de lit de roches !

  • Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue
    De la brique décorative recouvre deux des murs de la pièce, ce qui confère une grande originalité à cette chambre de condo. Le proprio a pensé installer un plafond à caissons et un ventilateur joliment ouvragé, car la hauteur le lui permettait. (Photo François Roy, La Presse)

    Photo François Roy, La Presse

    De la brique décorative recouvre deux des murs de la pièce, ce qui confère une grande originalité à cette chambre de condo. Le proprio a pensé installer un plafond à caissons et un ventilateur joliment ouvragé, car la hauteur le lui permettait.

  • Saint-Bruno-sur-le-Lac: la campagne... en banlieue
    Toutes les unités du complexe résidentiel ont des balcons aux garde-corps vitrés, mais ceux des penthouses sont en fait des terrasses. Avec une telle vue sur le lac turquoise, long de 1 km, on apprécie le fait de pouvoir manger dehors, voire d'utiliser un barbecue. (Photo François Roy, La Presse)

    Photo François Roy, La Presse

    Toutes les unités du complexe résidentiel ont des balcons aux garde-corps vitrés, mais ceux des penthouses sont en fait des terrasses. Avec une telle vue sur le lac turquoise, long de 1 km, on apprécie le fait de pouvoir manger dehors, voire d'utiliser un barbecue.