Sur la rue Notre-Dame, dans le quartier Bonsecours, à deux pas des installations du cirque Eloize, se cache une ancienne église orthodoxe grecque syrienne. Mais elle est difficile à repérer tellement elle est intégrée à son environnement. Si on vous ouvre la porte, toutefois, vous ne l'oublierez pas: elle est véritablement unique.

Marie-Andrée Amiot LA PRESSE

Il ne reste plus rien de l'aspect sacerdotal, la congrégation syrienne l'ayant quittée en 1949. Elle a servi de centre socioculturel à la communauté belge jusqu'à la fin des années 90. C'est en 2000 qu'elle a été recyclée en copropriétés.

La propriété de 10 000 pieds2 est divisée en deux logements. L'avant compte pour deux tiers de l'édifice. L'arrière est loué et nous n'avons pas pu le visiter. L'édifice appartient à un groupe de gens d'affaires établi à Londres. Ils n'étaient pas présents lors de notre visite. Selon la courtière qui représente les vendeurs, les propriétaires l'appellent le château du Vieux-Montréal.

Le «château» a été complètement refait. «Les nouveaux propriétaires n'ont gardé que le squelette», nous a-t-elle confirmé. S'il ne reste rien des aspects religieux de ses origines, la copropriété a des airs, disons, d'église ancienne. De la rue, on entre au rez-de-chaussée par une large porte en bois, probablement d'origine, qui semble être un des seuls artéfacts conservés.

Des boiseries brunes abondamment travaillées parent les murs et les poutres de soutien. Les murs sont couverts de faux finis qui imitent le marbre. Le plafond de l'ancien dôme a été peint par une artiste américaine qui a mis six mois à l'illustrer de fresques s'apparentant aux chapelles anciennes. Il n'y a pas de nef, mais une mezzanine en arc qui rappelle les jubés. Des poteaux élaborés en béton agissent comme garde-corps autour de la mezzanine et le long de l'escalier double qui grimpe jusqu'à l'étage.

45 marches

Pour monter à l'étage, où se trouvent la cuisine et le coin repas, il faut gravir 26 marches. Puis, pour accéder à l'immense salle à manger installée dans le choeur sous le dôme (dont la table en pierres et mosaïque pour 12 est impossible à soulever!) et où se trouve aussi un non moins immense canapé en demi-lune dans l'abside (on peut y asseoir confortablement 14 personnes), il faut ajouter trois autres marches.

Pour accéder à la mezzanine et y admirer le petit foyer vitré, il faut grimper 16 marches supplémentaires.

Mais ce n'est pas tout. Les chambres et une des salles de bains se trouvent de chaque côté du hall d'entrée, au même niveau (sans marches, donc). Le dressing, par contre, est situé à un autre palier, deux étages plus haut. Total pour y arriver: 45 marches. Heureusement, il y a une salle de bains adjacente avec deux impressionnants éviers en marbre vert et une douche vitrée.

Plus en hauteur (encore 19 marches) se trouve la terrasse aménagée. L'ascension est récompensée par le panorama. Les toits du Vieux-Montréal, la tour de l'Horloge, le fleuve... Une salle d'eau et, mieux encore, un petit bar avec mini cellier et évier évitent de redescendre les 38 marches pour se rendre à la cuisine étancher sa soif. La terrasse comprend un BBQ, un spa et amplement d'espace pour recevoir un grand groupe.

Il plane, dans cette maison, une odeur de chlore et d'humidité qui rappelle l'été. Pas étonnant. Au sous-sol (16 autres marches à partir du rez-de-chaussée), trône une longue piscine intérieure ainsi qu'un spa en pierres. Les murs ont été exposés révélant les pierres et les propriétaires ont prévu une seconde cuisine avec évier, frigo et rangement. Une autre salle de bains comprend une grande douche où 6 à 8 personnes peuvent s'asperger à la fois.

Au final, l'aspect de cette propriété est assez déroutant. Avec ses lustres importés d'Égypte et ses boiseries sombres, le décor, surtout celui de la salle à manger, rappelle la dernière Cène.

Avant qu'elle ne soit mise en vente, cette propriété était louée pour des soirées ou autres événements. Elle coûtait alors 5350$ par soir en haute saison. Elle a servi à des réceptions privées, à des tournages de vidéoclip et de film, à des séances de photos et à des cocktails. Des groupes l'ont louée pour admirer les feux d'artifice et fêter l'Halloween, le Nouvel An ou le Grand Prix. On y a organisé des repas gastronomiques privés. Le zonage, selon les vendeurs, permettrait de la transformer en hôtel.

La propriété en bref

Prix demandé: 6 millions

Comprend deux logements distincts.

Sept pièces dont trois salles de bains et deux salles d'eau dans l'un, et cinq pièces dont deux salles de bains dans l'autre.

Terrasse sur le toit, piscine intérieure, stationnement extérieur.

Les meubles ne sont pas inclus dans la vente.

Courtier: Inessa Gazura, Plateau immobilier, 514-787-1234