Du charme, de l'élégance, de la lumière et une situation géographique exceptionnelle, ce condo sur deux étages du Plateau Mont-Royal a été totalement rénové en 2004, réalisée par deux architectes réputés de Montréal, Paul Bernier et René d'Amours. Il séduira à coup sûr les urbains adeptes de design.

Simon Diotte (collaboration spéciale) LA PRESSE

Du charme, de l'élégance, de la lumière et une situation géographique exceptionnelle, ce condo sur deux étages du Plateau Mont-Royal a été totalement rénové en 2004, réalisée par deux architectes réputés de Montréal, Paul Bernier et René d'Amours. Il séduira à coup sûr les urbains adeptes de design.

 >> EN PHOTOS: Visitez le condo.

D'une superficie de 1540 pieds carrés (superficie brute), cet appartement occupe les deuxième et troisième étages d'un ancien triplex construit en 1920. Il affiche un style moderne et épuré, sans être aseptisé, grâce à l'utilisation de matériaux nobles. «Nous avons misé sur plusieurs essences de bois, comme le cerisier, le teck, la pruche et l'érable, afin d'y apporter une touche de chaleur», explique l'architecte Paul Bernier, qui compte l'aménagement intérieur de l'hôtel Gault parmi ses réalisations.

Le Plateau, c'est in et jeune. Pas étonnant alors que l'esprit loft domine en ces lieux. Aux deux étages, l'espace est décloisonné, à l'exception de la chambre de bébé, qui se trouve enclavée non pas par des murs, mais par des espaces de rangement. «Notre objectif était que les lieux dégagent une impression d'espace, même si en fin de compte, cet appartement n'est pas nécessairement de grande dimension», ajoute M. Bernier.

La cuisine est tout ce qui a de plus moderne, avec des armoires en stratifié blanc lustré et inox ainsi qu'un îlot en érable massif. Le réfrigérateur, le micro-ondes et une penderie sont regroupés dans un immense cube. «Le but était de donner l'impression que la cuisine n'est pas incrustée dans un coin, mais qu'elle peut se mouvoir, comme un meuble», dit M. Bernier.

L'escalier en acier noir est coiffé de deux puits de lumière. Grâce à une passerelle en bois ajourée, l'éclairage naturel se diffuse jusqu'au salon, un étage plus bas. La gent féminine n'a pas été oubliée dans sa conception. «L'espace entre les lattes est si restreint qu'il est impossible d'y coincer un talon haut!», affirme Barbara Sainte-Marie, l'agente immobilière responsable de la vente de cette propriété.

À la grandeur du logement, le bois est à l'honneur. Les marches de l'escalier ainsi que la passerelle sont en érable, les poutres apparentes sont en pruche et les planchers sont en cerisier, un bois qui possède une belle teinte caramel. On retrouve encore la présence marquée du bois dans la salle de bains. Cette fois-ci, c'est du teck, un bois reconnu pour sa résistance à l'humidité, qui donne de la prestance au bain podium, à la vanité et au rangement. Tout un contraste avec la froideur dégagée par le comptoir en pierre.

Vous aimez relaxer à l'extérieur? Ce condo-cottage possède quatre balcons (!), mais comme si ce n'était pas assez, il y a aussi une grande terrasse privée sur le toit, accessible de l'arrière par un escalier en fer forgé. «Puisqu'il s'agit de l'un des rares bâtiments de trois étages dans le secteur, on possède une vue sans obstruction sur la croix du mont Royal et la tour du Stade olympique», fait remarquer l'agente immobilière. Quelques travaux restent à faire pour aménager cette terrasse, dont l'installation d'une balustrade.

Les rénovations de 2004 n'ont pas été que purement esthétiques. «Ce bâtiment était en si mauvais état qu'il a été refait de A à Z», soutient M. Bernier. La plomberie, l'électricité, l'isolation et la structure, tout a été refait à neuf. Alors, pas de danger que la fondation craque de partout dans un avenir rapproché.

Située rue Pontiac, une rue à l'est de Berri, cette propriété se trouve à mi-chemin des stations de métro Mont-Royal et Laurier. Deux minutes de marche et hop! on se retrouve dans le tunnel. Une belle occasion de se débarrasser de sa voiture. Puisqu'elle ne débouche pas sur le boulevard Saint-Joseph, la rue Pontiac est exempte de circulation de transit. Tranquillité assurée.

 LE CONDO EN BREF

 Prix demandé: 475 000$

Évaluation foncière: 300 100$

Construction: 1920, remis à neuf en 2004

Salle de bains: 1

Agente immobilière: Barbara Sainte-Marie, Re/Max du Cartier, 514-278-7170