Que faire avec un tuyau gelé?

Une canalisation gelée n'est pas un problème que... (Digital Vision/Thinkstock.)

Agrandir

Une canalisation gelée n'est pas un problème que l'on traite à la légère même lorsqu'un redoux point à l'horizon.

Digital Vision/Thinkstock.

Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Les grands froids du début du mois de janvier ont fait la vie dure aux tuyaux. Et l'hiver est loin d'être terminé! Marche à suivre pour faire face au gel des tuyaux.

«La chose à éviter lorsqu'on constate qu'un tuyau est gelé, c'est d'attendre que ça dégèle tout seul», prévient Henri Bouchard, directeur technique à la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ). Il faut retrousser ses manches et intervenir le plus rapidement possible.

«Lorsqu'on s'aperçoit que la tuyauterie est gelée, on commence par fermer l'entrée d'eau de la maison et ouvrir des robinets pour relâcher la pression dans le réseau de tuyauterie», explique M. Bouchard qui encourage les gens à mandater un plombier pour résoudre le problème.

Pour faire dégeler la glace et permettre à l'eau de circuler librement, on trouve d'abord la portion de la tuyauterie qui pose problème, si les tuyaux sont facilement accessibles.

Les endroits froids ou moins bien isolés sont les premiers soupçonnés: les placards, les armoires ou l'intérieur des murs extérieurs, principalement ceux exposés au nord. On peut y observer des traces de gel ou encore sentir le froid au toucher.

Une fois l'emplacement établi, on s'assure que le tuyau n'est pas boursoufflé ou fendu. Si c'est le cas, l'intervention d'un spécialiste sera nécessaire.

La zone froide peut être recouverte de serviettes très chaudes ou réchauffée à l'aide d'un séchoir à cheveux ou d'un petit radiateur électrique. L'augmentation de la température doit se faire graduellement et de façon uniforme. Il n'est pas recommandé de concentrer la chaleur sur un point précis puisque la portion gelée peut s'étendre sur plusieurs centimètres et d'autres bouchons de glace peuvent se trouver à l'intérieur d'un même tuyau.

Le prix d'un tuyau gelé

Si le résultat n'est pas concluant et que la canalisation demeure bloquée après plusieurs minutes, il faut mandater un spécialiste.

Selon que la tuyauterie est en cuivre ou en plastique, le coût de la visite d'un plombier peut varier. «La tuyauterie de cuivre nous permet d'utiliser des appareils qui font fondre la glace avec un courant électrique. C'est rapide et efficace. Dans ce cas, nous exigeons une somme forfaitaire fixe. Par contre, avec des canalisations en plastique, il faut accéder directement à la zone gelée et y appliquer une chaleur. Parfois, cela implique d'ouvrir des murs ou le plafond. Le tarif se calcule selon un taux horaire», décrit Pierre-Olivier L'Écuyer, plombier-tuyauteur au sein de l'entreprise familiale Plomberie JP L'Écuyer.

Un appel de soir ou de fin de semaine fera gonfler la facture. «Il arrive que des gens attendent le lundi pour nous appeler, car ils espèrent économiser quelques dollars. Malheureusement, plus on attend, plus la glace prend de l'expansion si le froid persiste. Le risque de fissure augmente», ajoute M. L'Écuyer. D'un simple dégel de tuyau, on passe à l'ouverture d'un mur, au remplacement d'une portion de la canalisation et au nettoyage des dégâts. Bien souvent, un appel à l'assureur vient couronner le tout.

Il peut arriver que le tuyau éclate. En général, on s'aperçoit rapidement de la rupture, car les appareils desservis par la tuyauterie touchée ne fonctionnent pas bien. «Si la conduite gèle et fend, l'eau se chargera de vous en informer», illustre Henri Bouchard.

Prévenir le pire

«Les vieux bâtiments ont souvent été rénovés, mais l'enveloppe n'a pas toujours été isolée adéquatement. La réglementation sur l'isolation du bâtiment n'a pas non plus toujours été celle d'aujourd'hui. Dans le cas où la tuyauterie est installée près des murs exposés aux vents dominants, située dans un couloir laissant passer beaucoup d'air ou encore près d'un conduit d'évacuation de sécheuse, elle aura tendance à se refroidir. C'est d'autant plus vrai s'il s'agit de tuyaux peu utilisés. Après un certain temps, deux à trois jours, quelquefois plus rapidement, il peut y avoir gel», souligne le directeur technique de la CMMTQ.

Les zones vulnérables peuvent être isolées avec des gaines de mousse. C'est peu dispendieux et facile à installer. Si la configuration de la canalisation rend trop complexe la découpe et la pose d'une gaine, on peut aussi choisir un ruban adhésif isolant. Dans les deux cas, on protège les tuyaux du gel et on limite les pertes de chaleur des conduites d'eau chaude, ce qui se traduit par une petite économie d'énergie.

Partir l'esprit tranquille

M. L'Écuyer recommande quelques précautions simples en cas d'absence prolongée pendant la saison froide. Celles-ci s'appliquent aux maisons qui ne sont pas munies d'un chauffage à eau chaude. «On ferme le robinet principal de la maison et on ouvre ceux des éviers pour purger le réseau de plomberie. Il faut fermer le réservoir d'eau chaude pour qu'il ne se vide pas. Autrement, l'élément chauffant surchauffe et se brise.»

Une canalisation gelée n'est pas un problème que l'on traite à la légère même lorsqu'un redoux point à l'horizon. Que l'on prenne soi-même la situation en main ou que l'on requière l'aide d'un plombier, c'est la rapidité d'intervention qui évite dégâts, désagréments et factures salées.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer