Source ID:; App Source:

Les ampoules énergivores bannies d'ici 2012

Une sélection d'ampoules écoénergétiques... (Photo fournie par Homde Depot)

Agrandir

Une sélection d'ampoules écoénergétiques

Photo fournie par Homde Depot

Isabelle Rodrigue
Presse Canadienne

D'ici cinq ans, les tablettes des magasins au Canada n'offriront plus d'ampoules à incandescences énergivores, obligeant ainsi les consommateurs à faire un choix plus vert en optant pour des ampoules qui utilisent moins d'énergie et durent plus longtemps.

 Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi les détails de l'interdiction, mentionnant que la réglementation sera mise en place d'ici la fin de l'année. L'élimination des ampoules à incandescence inefficaces sera faite de façon progressive, menant à une disparition totale d'ici 2012.

 Le Canada emboîte donc le pas à la Californie, l'Australie et l'Ontario, des juridictions qui ont déjà ou s'apprêtent à mettre en place une telle interdiction.

 L'annonce du fédéral survient au moment où le gouvernement révèle qu'il entend réduire de 20 pour cent les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2020, en se basant sur les niveaux d'émission de 2006.

 La population et les fabricants de biens de consommation devront faire leur part dans cet effort général, prévient le gouvernement conservateur.

 «C'est bien plus qu'une simple affaire d'ampoules. Les ampoules peuvent devenir la porte d'entrée nous menant vers un vaste engagement du public pour l'efficacité énergétique et les changements climatiques», a fait valoir le ministre des Ressources naturelles, Gary Lunn, lors d'une conférence de presse en compagnie de son collègue de l'Environnement, John Baird.

 Ottawa estime que ce simple changement dans l'éclairage amènera des réductions importantes de consommation d'énergie. Le gouvernement évalue que 6 millions de tonnes de gaz à effet de serre en moins se retrouveront dans l'atmosphère, chaque année.

 Les consommateurs canadiens devront donc se tourner vers les ampoules plus efficaces au plan énergétique, présentes sur le marché depuis maintenant plusieurs années.

 Ces ampoules sont plus chères à l'achat mais leurs défenseurs font valoir que ce coût supplémentaire est compensé par une faible consommation d'électricité et une durée de vie plus longue.

 Par famille, les ampoules plus efficaces pourraient faire économiser environ 50 $ sur la facture totale d'électricité chaque année, a soutenu le ministre Lunn.

 L'électricité consommée par les ampoules à incandescence se transforme surtout en chaleur, puisque seulement cinq à 10 pour cent de la consommation d'électricité totale d'une ampoule sert à éclairer.

 Les responsables du Projet Porchlight, un organisme dédié entièrement à changer les habitudes de consommation vers des ampoules plus efficaces, ont applaudi la décision.

 «Adopter les ampoules écoénergétiques est le premier choix que peuvent faire les consommateurs pour devenir plus verts», a déclaré Stuart Hickox, le directeur de l'organisme.

 De façon générale, l'idée est bien reçue des environnementalistes, mais ils précisent qu'il ne s'agit que d'une bien petite initiative face au grand défi auquel le Canada fait face.

 «C'est une toute petite initiative, qui ne va fondamentalement pas réduire nos émissions de gaz à effet de serre puisque ça ne fait pas partie d'un plan. L'électricité pour les lumières, c'est environ 1,5 pour cent de nos émissions de gaz à effet de serre dans le pays, donc c'est une initiative minime», résume Emilie Moorhouse, du Sierra Club du Canada.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer