En déménageant en juin dernier dans sa première maison, Mélissa Bédard a réalisé un rêve. Mais avant de s’installer dans sa nouvelle demeure avec sa famille nombreuse, la chanteuse a troqué son micro pour un marteau afin de rénover et de décorer son chez-soi. Toutes les étapes de cette aventure ont été documentées dans l’émission Ma première maison. Survol, en quatre points, de cette nouveauté de Canal Vie.

Publié le 6 septembre
Véronique Larocque
Véronique Larocque La Presse

Incursion chez les Bédard-Fortier

PHOTO FOURNIE PAR BELL MÉDIA

La famille Bédard-Fortier en route vers sa nouvelle maison, peu de temps après l’achat

Ma première maison n’est pas une émission de rénovation comme les autres. N’attendez pas le dévoilement d’une pièce redécorée à la fin de chaque épisode. La série suit plutôt de manière chronologique toutes les étapes qu’ont traversées Mélissa Bédard, son conjoint, Karl Fortier, et leurs six enfants, de la visite chez le notaire jusqu’au déménagement. « On va voir la maison se transformer au fur et à mesure », explique la chanteuse et comédienne.

Véritable incursion dans le quotidien des Bédard-Fortier, Ma première maison renferme des moments touchants que l’on ne voit habituellement pas dans une émission de décoration. Dans les deux premiers épisodes, Mélissa Bédard est d’ailleurs très émue lorsqu’elle parle de son achat. Pourquoi ? « Comme d’autres personnes, je vis avec un bagage qui fait que je n’ai pas eu la chance de me faire dire oui du premier coup. Il a fallu que je travaille fort pour avoir ma maison », confie-t-elle à La Presse.

Bien entourée

PHOTO FOURNIE PAR BELL MÉDIA

Mélissa avec sa cheffe de chantier et meilleure amie, Joanie Chevalier

Construite il y a un peu plus de 10 ans, la propriété acquise par Mélissa Bédard a dû être rénovée pour convenir aux besoins de la famille. Des chambres et une salle de bains ont été aménagées au sous-sol, alors que les chambres à l’étage et les aires communes ont été redécorées.

Pas très habile de ses mains (« Il y en a qui vont croire que je niaise, mais c’est vrai ! », affirme-t-elle en entrevue), Mélissa Bédard a pu compter sur ses proches pour l’aider à mener à bien son projet. Sa meilleure amie, la charpentière-menuisière Joanie Chevalier, est d’ailleurs la cheffe de chantier.

« Ma famille s’est complètement arrêtée pendant trois mois pour nous donner le plus gros des coups de main. […] On a tout fait. Ça me rend bien fière », explique-t-elle, en précisant que certaines tâches spécialisées ont évidemment été confiées à des professionnels.

Mélissa Bédard a aussi pu compter sur la touche créative du designer Antoine Laurier, à qui l’on doit les décors des maisons d’Occupation double ces dernières années. « Je ne voyais personne d’autre qu’Antoine pour le projet. Antoine est professionnel et en même temps, il est d’un naturel, il est bubbly », indique Mélissa Bédard, qui avait auparavant participé à l’émission Décor en vedette, animée par le designer.

Chambre noire

PHOTO FOURNIE PAR BELL MÉDIA

En compagnie du designer Antoine Laurier

Après avoir discuté avec l’heureuse propriétaire, Antoine Laurier a élaboré le design des différentes pièces sur papier. « C’est vraiment comme si tu nous prenais et tu nous mettais en déco », illustre Mélissa Bédard au sujet des chambres de chaque membre de la maisonnée.

Sa transformation préférée ? « Une des pièces où on a osé le plus, c’est notre chambre à coucher. Puisque je passe beaucoup de temps à l’extérieur de la maison, je voulais que Karl, quand il rentre dans sa chambre, ce ne soit pas une chambre de fille. Je voulais une pièce assez neutre, mais masculine à la fois », explique-t-elle, avant de révéler que sa chambre est complètement noire, même le plafond. Des accessoires gris, des commodes de la teinte du plancher et un panneau mural illuminé complètent le décor. « C’est magnifique ! », s’enthousiasme la comédienne.

  • La salle de lavage avant

    PHOTO FOURNIE PAR CANAL VIE

    La salle de lavage avant

  • La salle de lavage après

    PHOTO FOURNIE PAR CANAL VIE

    La salle de lavage après

1/2
  •  
  •  

Autre pièce coup de cœur ? La cuisine, avec ses armoires blanches, son îlot de 10 pi en noyer et l’immense photo de famille accrochée au mur. « C’est ce que je voulais le plus », indique l’ancienne locataire, qui n’avait pas osé installer de nombreux cadres dans le jumelé où elle habitait avant.

Précieux conseils

PHOTO FOURNIE PAR BELL MÉDIA

Au moment de la signature de l’acte de vente

Différents conseils pour les futurs propriétaires sont parsemés tout au long de la série. Deux mois après la fin des travaux de rénovation dans sa maison, quels conseils retient Mélissa Bédard ? « Toujours faire affaire avec des professionnels, répond-elle, en pensant surtout à la plomberie et à l’électricité. Oui, ça va te coûter plus cher, mais ça va te coûter moins cher qu’être obligé de remplacer ta maison. »

Avant d’acheter une propriété, elle suggère également de bien cerner ses besoins et d’éviter de choisir une maison trop grande et trop dispendieuse. « Il faut rester rationnel. Mets ta famille dans le milieu, fais le contour avec un carré et dis-toi que tu as juste besoin de ça », illustre la nouvelle propriétaire.

Se fixer un budget et le respecter est aussi important à ses yeux. « S’il arrive quelque chose, je veux toujours être capable de payer ma maison », termine-t-elle, avec sagesse.

Ma première maison, les mardis, à 19 h 30, sur Canal Vie

Consultez la page de l’émission