Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Publié le 24 janvier
Éric Clément
Éric Clément La Presse

Johanne Grenier et Simon Langlois aiment l’espace et les activités physiques. Ils ont été les premiers à faire du ski nautique entre l’île d’Orléans et leur maison quand ils l’ont fait construire au bord du fleuve, à Lévis, en 1999. Aujourd’hui dans la soixantaine, ils tournent la page et vendent leur demeure de 23 pièces qu’ils ont occupée… sans enfants !

« On n’a pas eu d’enfants, mais on aime ça quand c’est grand ! dit Johanne Grenier. On a toujours accueilli beaucoup de gens chez nous. » Pour être grand, c’est grand ! Avec 3500 pi⁠2 de superficie habitable, les vendeurs ont été à leur aise dans leur demeure construite près de la pointe de la Martinière.

En 1998, ils habitaient déjà à Lévis, mais voulaient avoir accès au fleuve. « On a trouvé ce terrain tranquille au bord de l’eau, dit Mme Grenier. On est dans le bois, près du parc de la Martinière, un site protégé. On peut y faire de la raquette et du ski de fond. Et l’été, il y a la piste cyclable. C’est de toute beauté. »

  • La maison dans son environnement boisé

    PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La maison dans son environnement boisé

  • L’entrée de la maison, à partir de la rue de la Martinière

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    L’entrée de la maison, à partir de la rue de la Martinière

1/2
  •  
  •  

On a une vue sur Québec et la Côte-de-Beaupré. On voit toute la journée les bateaux de croisière, les porte-conteneurs et les voiliers passer devant chez nous. Il y a toujours de quoi qui se passe sur le fleuve, été comme hiver.

Simon Langlois, propriétaire

La maison est calme, sans contact visuel avec le voisinage, et à trois minutes des commerces, d’un hôpital, des écoles et de l’autoroute 20. Ses espaces de vie sont lumineux, avec des fenêtres et des baies vitrées en PVC partout. La vue sur le fleuve Saint-Laurent est époustouflante.

Regardez la vidéo de présentation de la propriété

Bien équipée

Au rez-de-chaussée, une grande cuisine moderne, avec un comptoir en granit, côtoie une salle à manger, un salon en verrière, un bureau, un boudoir et une salle de lavage. Une gloriette a été greffée à la maison pour relaxer, ainsi qu’un garage de deux places. Trois chambres et deux salles de bains sont situées à l’étage, en plus d’un loft tout équipé, aménagé au-dessus du garage, avec un foyer électrique et une entrée indépendante.

  • La cuisine

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La cuisine

  • La salle à manger

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La salle à manger

  • Le salon-verrière et la gloriette, à gauche

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le salon-verrière et la gloriette, à gauche

  • Le boudoir

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le boudoir

  • Le hall d’entrée

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le hall d’entrée

  • La chambre principale

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La chambre principale

  • La salle de bains principale

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La salle de bains principale

  • La deuxième chambre

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La deuxième chambre

  • La troisième chambre

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La troisième chambre

  • La chambre du loft

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La chambre du loft

  • Le balcon

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le balcon

1/11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au niveau du rez-de-jardin, une salle familiale comprend une section bar, un coin piano, un salon, un foyer au bois et une salle d’exercice. Un atelier et une place de garage supplémentaire ont été ajoutés. Le rez-de-jardin mène à la piscine creusée (chauffée), près de laquelle ont été aménagés une cuisine extérieure, un patio et un terrain de volleyball. « Il y a aussi la possibilité de créer un héliport à côté », dit Mme Grenier.

  • La section bar

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La section bar

  • La salle familiale

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La salle familiale

  • Le salon extérieur

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le salon extérieur

  • Un espace détente, près de la piscine

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Un espace détente, près de la piscine

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Des puits de lumière ont été percés dans la verrière et le loft. Ils ont été l’objet d’infiltrations, comme c’est souvent le cas, à cause de l’accumulation de neige qui fond sur les vitres et se transforme en glace. Simon Langlois recommande donc de déneiger le toit régulièrement pour éviter ce désagrément.

La maison est climatisée et chauffée à l’électricité, au mazout et au bois. « Mais on est en train de changer tout le système de chauffage, dit Mme Grenier. On va faire installer, dans les semaines qui viennent, une thermopompe. » Les planchers sont principalement en bois franc. Pour la verrière et le rez-de-jardin, ils ont été créés avec des planches provenant des chênes sur le terrain. Dans la salle de bains principale, le sol est en marbre. Et c’est de la céramique dans la cuisine.

La toiture en bardeaux d’asphalte a été refaite en 2016 et les travaux de peinture extérieurs, réalisés régulièrement, précise M. Langlois. « Je suis dans le domaine de la construction, alors dès qu’il y a une petite affaire à faire, ça reste pas longtemps », assure-t-il.

Profiter du fleuve

Pour être plus près du fleuve, et compte tenu de la superficie du terrain (89 000 pi⁠2), les propriétaires ont fait construire l’an dernier un chalet près du rivage. Ils l’utilisent l’été pour les activités sportives. « On reste là, en bas, la journée, pour nos sorties nautiques, dit Johanne Grenier. Le soir, on se fait un feu. On regarde les lumières de Québec… »

  • Le chalet et le belvédère, en contrebas de la maison principale

    PHOTO FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le chalet et le belvédère, en contrebas de la maison principale

  • Terrasse du chalet

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Terrasse du chalet

  • La vue depuis la terrasse du chalet

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La vue depuis la terrasse du chalet

  • Le bord du fleuve depuis le belvédère

    PHOTO SÉBASTIEN PICARD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Le bord du fleuve depuis le belvédère

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand la marée est basse, Johanne Grenier et Simon Langlois marchent sur la grève. S’ils tardent trop, ils ont toujours la possibilité de monter sur le cap pour retourner chez eux. « C’est sûr qu’on va pleurer un petit peu quand on va partir, dit Mme Grenier. Mais bon, on vieillit. À un moment donné, l’énergie est moins là. On veut vivre d’autres choses. Mais c’est un coin unique. Il n’y a pas de terrain comparable au bord du fleuve, dans notre secteur. » « Actuellement, alors qu’on fait du télétravail, c’est idéal, ajoute M. Langlois. Avec cette maison, pas besoin de s’exiler à la campagne. Vous y êtes ! C’est la campagne en ville ! »

Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Prix demandé : 2 975 000 $
Année de construction : 1999
Pièces : 23 pièces, dont 4 chambres, 2 salles de bains
Superficie habitable : 3500 pi⁠2 (325 m⁠2)
Superficie du terrain : 89 580 pi⁠2 (8322 m⁠2)
Évaluation municipale (maison et terrain) : 1 085 200 $ (2020)
Impôt foncier : 9266 $ (2021)
Taxe scolaire : 1196 $ (2021)
Électricité, par mois : 328,83 $
Courtier : Maurice Houle, Sotheby’s