Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Collaboration spéciale

Conçue en porte-à-faux et partiellement traversée d’un couloir de nage, la maison de Réjean Bégin nous plonge dans un univers extraordinaire où la Californie s’invite en Estrie.

« J’ai commencé ce projet après avoir vendu mon entreprise quand j’ai pris ma retraite. J’ai trouvé ce terrain par pur hasard en me promenant et je me suis dit que tant qu’à avoir une terre de plus de neuf acres, ça valait la peine de mettre quelque chose dessus. Je suis encore en forme à 75 ans, mais je l’étais encore plus quand j’ai entrepris la construction, il y a huit ans », raconte le propriétaire Réjean Bégin.

Bercée par le chant des oiseaux, sa résidence s’inscrit au cœur d’un bois situé à cinq kilomètres du centre-ville de Magog. M. Bégin a conçu les plans et a participé à tous les corps de métier pour construire cette demeure… qu’il n’a en fait jamais habitée ! « J’avais fait une petite maison sur le terrain pour avoir un pied-à-terre pendant les travaux et m’en servir d’endroit pour les invités plus tard, mais finalement, je ne l’ai pas quittée et ce sont les amis qui logent dans la grande maison », confie-t-il.

Des espaces modulables

  • Les piscines et les terrasses occupent une place prépondérante dans cette villa vue du ciel.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Les piscines et les terrasses occupent une place prépondérante dans cette villa vue du ciel.

  • Le propriétaire est très fier de sa porte d’entrée, à la fois cossue, minimaliste et de grande qualité. Il l’a réalisée avec son ébéniste, comme toutes celles à l’intérieur de la maison.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Le propriétaire est très fier de sa porte d’entrée, à la fois cossue, minimaliste et de grande qualité. Il l’a réalisée avec son ébéniste, comme toutes celles à l’intérieur de la maison.

  • Une paroi naturelle de roc sert de mur principal à la cave à vin. Elle conserve la fraîcheur et l’humidité de la pièce. Les autres cloisons et le sol sont réalisés avec de l’ardoise trouvée sur le terrain.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Une paroi naturelle de roc sert de mur principal à la cave à vin. Elle conserve la fraîcheur et l’humidité de la pièce. Les autres cloisons et le sol sont réalisés avec de l’ardoise trouvée sur le terrain.

  • Le renfoncement qui jouxte l’escalier pourrait accueillir un ascenseur, au besoin.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Le renfoncement qui jouxte l’escalier pourrait accueillir un ascenseur, au besoin.

  • Les raccords d’eau et d’électricité sont installés pour faire une cuisine d’été. La petite plage de sable blanc donne un air de bord de mer dépaysant à l’espace piscine du rez-de-jardin.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Les raccords d’eau et d’électricité sont installés pour faire une cuisine d’été. La petite plage de sable blanc donne un air de bord de mer dépaysant à l’espace piscine du rez-de-jardin.

  • Le couloir de natation est pourvu d’un système de nage à contre-courant.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Le couloir de natation est pourvu d’un système de nage à contre-courant.

  • L’effet est saisissant dès que l’on arrive à l’étage supérieur.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    L’effet est saisissant dès que l’on arrive à l’étage supérieur.

  • La partie salle à manger semble littéralement happée par la végétation.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    La partie salle à manger semble littéralement happée par la végétation.

  • Le coin dînette donne directement sur l’une des trois terrasses.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Le coin dînette donne directement sur l’une des trois terrasses.

  • La cuisine hyper équipée, habillée majoritairement d’inox et de bois, inclut plusieurs types de fours et de plaques de cuisson ainsi qu’un chauffe-plats.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    La cuisine hyper équipée, habillée majoritairement d’inox et de bois, inclut plusieurs types de fours et de plaques de cuisson ainsi qu’un chauffe-plats.

  • Du bout de la salle à manger, on voit le salon en retrait et on aperçoit la chambre principale tout au fond. Le propriétaire a installé un rail au-dessus de l’îlot de cuisine, afin d’y mettre des panneaux de bois coulissants afin de fermer l’espace au besoin.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Du bout de la salle à manger, on voit le salon en retrait et on aperçoit la chambre principale tout au fond. Le propriétaire a installé un rail au-dessus de l’îlot de cuisine, afin d’y mettre des panneaux de bois coulissants afin de fermer l’espace au besoin.

1/11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’édifice offre toutes sortes de possibilités, notamment parce qu’il possède un toit plat. « J’ai les permis au cas où l’acheteur voudrait ajouter un étage », explique cet ancien chef d’industrie, qui a tout considéré pour que le lieu s’adapte aux besoins de chacun. Ainsi, l’intérieur comprend quatre chambres, deux en rez-de-jardin et les autres au premier niveau, mais il est possible d’en ajouter aisément deux en fermant l’une des trois terrasses.

Par ailleurs, toute la céramique a été installée avant de créer les divisions, ce qui permet d’abattre des murs sans avoir à refaire les planchers, sans compter que les espaces sont pensés pour accueillir une personne à mobilité réduite. « J’ai prévu un endroit devant l’escalier pour installer un ascenseur », poursuit M. Bégin.

L’organisation des pièces, les rangements généreux et les équipements technologiques de pointe simplifient le quotidien. Par exemple, la salle de bains du bas accède directement à la cour arrière et sa piscine à débordement tandis qu’au niveau supérieur, une salle d’eau et une salle d’habillage voisinent avec le sauna, le spa et le couloir de nage.

Un autre espace bain inclut un système de reconnaissance de température d’eau personnalisable. Le propriétaire informe qu’il reste des choses à finaliser, comme le nombre de bancs à installer dans le sauna ou l’aménagement de la cuisine d’été, mais qu’il les fera en fonction des souhaits du futur acquéreur : « J’ai des idées, mais j’aimerais faire plusieurs choses comme ça au goût du client pour qu’il se sente chez lui, que ça lui permette de s’identifier. »

Invitation à la contemplation

Une sensation de liberté déconcertante envahit le visiteur lorsqu’il arrive au niveau supérieur, car la végétation du bois semble faire partie intégrante de l’espace à aire ouverte.

On vit dehors en étant en dedans ici parce qu’on est dans les arbres. Que ce soit une journée de pluie, qu’il y ait une grosse tempête de neige, un beau soleil, on est au cœur de la nature tout en étant protégé. C’est exceptionnel.

Réjean Bégin, propriétaire

Habité d’un couloir de nage spectaculaire édifié entre intérieur et extérieur, l’espace donne également le sentiment d’être en vacances dans un resort. Ce bassin est entouré de deux terrasses : celle de gauche est parfaite à l’heure de l’apéro et celle de droite, pour se détendre dans le spa. La troisième terrasse attenante à la cuisine sert quant à elle aux repas estivaux.

Les zones privées sont regroupées dans l’aile droite, et la chambre principale bénéficie à la fois du lever et du coucher du soleil.

Profiter de sa retraite

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

La maison d’invités, qui est finalement restée la résidence principale du propriétaire, mesure un peu plus de 80 m2.

M. Bégin possède une autre maison dans le coin et il souhaite aujourd’hui se départir de celle-ci afin de vivre pleinement sa retraite.

Selon lui, cette maison de rêve pour des sportifs ferait le bonheur d’une famille nombreuse et pourrait inclure les grands-parents en créant une demeure bigénérationnelle ou en leur proposant la maison d’invités (incluse dans le prix), qui est complètement indépendante.

Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Prix demandé : 2 395 000 $
Évaluation municipale : 1 356 200 $
Année de construction : 2013
Superficie du terrain : 37 083,2 m2
Superficie de la maison : environ 335 m2
Impôt foncier : 11 230 $
Taxe scolaire : 1027 $
Courtier immobilier : Daniel Leblanc, courtier immobilier Century 21 Estrie