Des propriétaires ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente

Éric Clément
Éric Clément La Presse

La famille de Christiane Couture Vallée logeait dans une petite maison sur un terrain bordant la rivière Saint-François. « En 2000, on a décidé de construire une nouvelle maison à partir de là où était le salon, dit Mme Couture Vallée. On voulait garder la même vue de la rivière. Quand on est au salon, on ne voit plus le terrain. On se croit dans l’eau. Comme un gros bateau ! »

Les propriétaires ont même acheté un terrain contigu pour augmenter la superficie qui fait plus de 5000 m2, soit un peu plus qu’un terrain de la Ligue nationale de football (NFL) !

Tout le long de la rivière, c’était des chalets avant. Depuis quelques années, des gens les achètent pour les défaire et se construire une maison. Nous, on avait voulu allier maison et chalet. Ça ne nous tentait plus de voyager.

Christiane Couture Vallée

Donnant un cachet à la propriété, la rivière borde le terrain sur 60 m. « Une famille qui aime les sports nautiques va apprécier, dit Christiane Couture Vallée. En fin de semaine, bien du monde passe avec ces planches sur lesquelles on se tient debout. Ou des canots. La rivière est calme. On est entre deux barrages. »

Mise en vente en juillet dernier, la maison de 16 pièces est idéale pour une famille de trois enfants. Même plus, si la cave est modifiée. Les propriétaires ont fait appel à un architecte pour créer une demeure comme on en trouve en Nouvelle-Angleterre, avec colonnes, toits et façades en cèdre.

Aménagement soigné

Mme Couture Vallée étant designer d’intérieur, la maison a été décorée de façon élégante, comme elle l’avait imaginé. Avec des planchers en bois et en céramique, des boiseries, des espaces impressionnants comme le salon et sa large montée d’escaliers, une grande salle à manger, une cuisine et une véranda très éclairées et une grande galerie « où il y a déjà eu 35 personnes pour un party ! », dit la propriétaire, veuve depuis quelques années.

On voulait une maison qui traverse le temps. Mariée avec la nature.

Christiane Couture Vallée

L’aménagement paysager a été soigné. Le terrain a bien des espaces de repos, des arbres à maturité et des fleurs, Christiane Couture Vallée aimant jardiner. « La serre est mon endroit préféré, je joue souvent dans les plantes ! L’hiver, j’entrepose mes lauriers dans le garage où ils touchent le plafond ! »

  • La galerie

    PHOTO FÉLIX MICHAUD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    La galerie

  • Un coin repos

    PHOTO FÉLIX MICHAUD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Un coin repos

  • Une partie du jardin

    PHOTO FÉLIX MICHAUD, FOURNIE PAR SOTHEBY’S

    Une partie du jardin

1/3
  •  
  •  
  •  

Dotée d’un puits artésien, la propriété est chauffée par géothermie et entièrement climatisée. Un foyer de masse, au bois, pallie les éventuelles pannes d’électricité et répand de la chaleur dans toute la maison grâce aux pierres.

Malgré la proximité de la rivière, la maison n’a jamais été victime d’inondations et n’est pas humide l’hiver, dit la propriétaire. L’été, les arbres à maturité apportent de la fraîcheur. « Heureusement, car, au début, il y avait tellement de lumière dans la maison qu’on portait des verres fumés ! Les couchers de soleil, on les a dans le salon ! Je prends souvent des photos du ciel, des outardes, des canards. »

Clés en main

Les nouveaux propriétaires n’auront pas de travaux à faire, selon elle, si ce n’est de donner aux bardeaux de cèdre une couche de protection tous les trois ou quatre ans. Les fenêtres à guillotine en aluminium extrudé et en bois ne nécessitent pas d’entretien. Un problème de fissures a été résolu quand une firme est venue corriger des mouvements de sol avec un pieutage, dit Mme Couture Vallée. Des infiltrations d’eau à cause de la glace sur le toit ont disparu, dit-elle.

La propriétaire vend sans garantie légale pour ne pas avoir de problèmes. « La maison est en bon état. J’aimerais que les acheteurs aiment l’endroit, car j’y ai mis beaucoup de cœur. On nous a déjà dit que c’était la plus belle demeure à Drummondville ! »

Vieillissant, Christiane Couture Vallée veut faire moins d’entretien. Elle vend pour résider dans une maison plus petite. Regrette-t-elle ? « J’ai profité de la propriété. Jouant au tennis et au golf, je suis rendue ailleurs maintenant ! »

> Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Prix demandé : 2 200 000 $
Année de construction : 2002
Pièces : 16 pièces, dont 3 chambres et 2 salles de bains
Aire habitable : 6282 pi2 (584 m2)
Superficie du terrain : 54 654 pi2 (5077 m2)
Évaluation municipale (maison + terrain) : 1 221 100 $
Taxes municipales et scolaire : 11 717 $ (2020)
Coût d’Hydro-Québec pour un an : 6724 $ (2019)
Courtière : Esther Mercier (Sotheby’s)