À ses yeux, il n’y en avait pas d’autres. Cette maison blanche adossée au parc national du Mont-Saint-Bruno, c’était sa maison de rêve. Michou Lacroix en parlait souvent avec son conjoint, quand ils passaient devant lors de leurs promenades. La belle avait comme première contrariété de ne pas être à vendre. Mais les rêves, parfois…

Christiane Desjardins Christiane Desjardins
Collaboration spéciale

« On était en vacances dans le Maine quand quelqu’un nous a appelés pour dire que la maison était à vendre. On est revenus plus tôt du Maine », se souvient Michou, qui était alors enceinte de son troisième enfant. C’était en 1993. Après la valse des offres et contre-offres, son conjoint, Bertrand Desourdy, et elle ont remporté la mise. Ils ont laissé leur petite maison de Saint-Bruno pour venir s’établir ici, rue de Montpellier, avec leurs enfants. Le rêve devenait réalité.

Il est vrai que l’environnement ici est magnifique. Difficile de croire qu’on est à seulement 20 minutes de Montréal. La forêt du parc national du Mont-Saint-Bruno commence là où finit la cour de la propriété. La nature s’offre en spectacle à longueur d’année. Le programme se décline en quatre séances : printemps, été, automne, hiver. Des acteurs s’invitent à l’occasion. Un oiseau rare qui vient se percher, un chevreuil qui avance prudemment, un lièvre qui court, une mouffette… alouette ! Mais avant de se perdre en forêt, revenons à nos moutons, et allons donc la voir, cette maison.

Classe et simplicité

  • Voilà la maison dans son environnement d’été.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Voilà la maison dans son environnement d’été.

  • Cette vue aérienne en dit long sur l’emplacement de la propriété, dont on aperçoit la piscine et le toit de la terrasse, au bas de la photo.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Cette vue aérienne en dit long sur l’emplacement de la propriété, dont on aperçoit la piscine et le toit de la terrasse, au bas de la photo.

  • C’est la vue qui s’offre quand on entre dans la maison. L’aire cuisine-salle à manger est à gauche, le salon est à droite, tandis que l’escalier, droit devant, mène à l’étage des chambres.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    C’est la vue qui s’offre quand on entre dans la maison. L’aire cuisine-salle à manger est à gauche, le salon est à droite, tandis que l’escalier, droit devant, mène à l’étage des chambres.

  • La salle à manger permet d’accueillir de nombreux convives. Le solarium qui la jouxte apporte beaucoup de lumière.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    La salle à manger permet d’accueillir de nombreux convives. Le solarium qui la jouxte apporte beaucoup de lumière.

  • La cuisine a été entièrement refaite il y a trois ans. Elle est moderne et fonctionnelle pour la vie de tous les jours, mais dispose de tous les atouts pour recevoir : deux éviers, deux lave-vaisselle, deux broyeurs, cuisinière double…

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    La cuisine a été entièrement refaite il y a trois ans. Elle est moderne et fonctionnelle pour la vie de tous les jours, mais dispose de tous les atouts pour recevoir : deux éviers, deux lave-vaisselle, deux broyeurs, cuisinière double…

  • Une partie du salon avec son foyer en pierre et ses caissons de plafond que la propriétaire a fait installer

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Une partie du salon avec son foyer en pierre et ses caissons de plafond que la propriétaire a fait installer

  • La chambre principale est vaste et dispose de son propre salon, de sa salle de bains et d’un grand walk-in.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    La chambre principale est vaste et dispose de son propre salon, de sa salle de bains et d’un grand walk-in.

  • Outre la chambre principale, on trouve quatre autres chambres à l’étage. Elles sont toutes simples, mais joliment décorées. En voici une.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Outre la chambre principale, on trouve quatre autres chambres à l’étage. Elles sont toutes simples, mais joliment décorées. En voici une.

  • Une partie de la salle de bains attenante à la chambre principale. On aperçoit aussi une partie du walk-in. C’est la propriétaire qui a vu à la décoration.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Une partie de la salle de bains attenante à la chambre principale. On aperçoit aussi une partie du walk-in. C’est la propriétaire qui a vu à la décoration.

  • C’est ici que le mot cave à vin prend tout son sens. L’endroit a été aménagé par les propriétaires précédents et peut contenir plus de 2000 bouteilles.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    C’est ici que le mot cave à vin prend tout son sens. L’endroit a été aménagé par les propriétaires précédents et peut contenir plus de 2000 bouteilles.

  • Une partie du sous-sol avec son lavabo en cuivre et son îlot recouvert du même matériau. Au même niveau, on retrouve aussi un sauna, une salle d’exercice, une salle de lavage…

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Une partie du sous-sol avec son lavabo en cuivre et son îlot recouvert du même matériau. Au même niveau, on retrouve aussi un sauna, une salle d’exercice, une salle de lavage…

  • Que le soleil soit trop ardent ou qu’il pleuve, l’immense terrasse couverte permet de profiter de l’extérieur. Le plafond de la terrasse est en bois, tandis que la toiture est en acier.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Que le soleil soit trop ardent ou qu’il pleuve, l’immense terrasse couverte permet de profiter de l’extérieur. Le plafond de la terrasse est en bois, tandis que la toiture est en acier.

  • Il y a de quoi passer de beaux étés et même de beaux automnes, ici. À noter le grand foyer en pierre, à gauche.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Il y a de quoi passer de beaux étés et même de beaux automnes, ici. À noter le grand foyer en pierre, à gauche.

  • Côté cour, un étang aux nénuphars apporte une touche exotique.

    PHOTO FRANCIS LHOTELIN, FOURNIE PAR PROFUSION IMMOBILIER-CHRISTIE’S INTERNATIONAL REAL ESTATE

    Côté cour, un étang aux nénuphars apporte une touche exotique.

  • L’arrière de la maison, en hiver

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    L’arrière de la maison, en hiver

1/15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien que la propriété compte 19 pièces, on n’est pas ici devant un faux château ou une maison hors proportion. Ce qui frappe, d’abord, de cette maison d’inspiration coloniale, c’est son élégance et sa simplicité.

Le blanc de son parement et le noir de ses persiennes l’habillent avec classe, comme le ferait un smoking. Le revêtement d’aluminium blanc résiste sans faillir au passage des années. C’est une des rares composantes d’origine, car pour le reste, la propriété a fait l’objet de beaucoup de rénovations.

Dès qu’ils en ont pris possession, les nouveaux propriétaires ont d’ailleurs entrepris de grands travaux. La maison disposait déjà de beaux atouts, comme le grand solarium à l’arrière, la cour avec sa piscine et son étang, ses nombreuses chambres à l’étage, l’incroyable cave à vin, qui ne déparerait pas dans une vieille propriété française… Mais dans l’ensemble, « la décoration était fade », se souvient Michou. La cuisine avait bien besoin d’une cure de rajeunissement. Ils ont également condamné le garage pour aménager un grand garde-manger et un vestibule (mud room). La visite, les partys, les skis, les vélos, les maillots… « On est une famille qui bouge, on a bien du stock », résume Michou en riant.

Quelques années plus tard, il y a eu de gros travaux à faire en raison de la pyrite qu’on avait découverte au sous-sol. « On a enlevé toute la pyrite, on est allés jusqu’à la slab », résume Michou. Et tant qu’à faire, ils en ont profité pour isoler et insonoriser le sous-sol, et y ajouter des fenêtres, puis refaire toute la décoration et même aménager une large sortie extérieure, qui s’avère bien pratique.

Beau et bon à l’année

Saint-Bruno-de-Montarville est une ville familiale, il y a de bonnes écoles et beaucoup d’activités pour les jeunes. Les enfants ont grandi rue de Montpellier en profitant à plein de tout ça et des ressources environnantes. Le parc d’une superficie de 8,8 km2 est un havre de paix, mais regorge aussi d’installations pour les activités de plein air. Ski de fond, ski alpin, vélo de montagne, course à pied en nature… : il y a moyen de passer de beaux hivers bien occupés.

« Et l’été, c’est magnifique ! », s’exclame Michou. La cour arrière donne sur le parc, mais chose rare dans le secteur, elle est bien ensoleillée, signale-t-elle. Il y a tellement de grands arbres tout autour qu’il n’y a pas besoin d’en planter dans la cour. L’espace est donc utilisé au maximum et de fort belle façon. Tout l’aménagement extérieur de la cour a été refait, incluant la piscine. Une grande terrasse couverte la juxtapose et offre une partie cuisine/BBQ, salle à manger, salon et même un foyer en pierre. C’est presque une autre maison à l’extérieur. « L’été, on est toujours dehors », confirme Michou.

Rebelote

Il y a quatre ans, la propriétaire a jugé que le décor avait besoin d’être remis à jour. Rebelote dans les rénovations, incluant la cuisine et les salles de bains, l’électricité, la plomberie… Un mur a été abattu au rez-de-chaussée pour ouvrir encore plus l’espace. La propriétaire aime les belles choses et sait rendre un décor chaleureux en alliant le moderne et le classique, et parfois même le rustique. Le bois de grange au sous-sol se marie avec bonheur avec le grand lavabo en cuivre et l’îlot recouvert du même matériau. Chacune des chambres a sa personnalité, et il y a quatre salons dans la maison. « On les utilise tous », assure Michou.

La liste des améliorations et travaux effectués sur cette propriété, depuis 1995, est fort longue. C’est donc une maison clés en main que les propriétaires mettent en vente. Eh oui, après 28 ans, et maintenant que les enfants sont partis, les propriétaires ont décidé de vendre. L’aventure se poursuivra ailleurs pour eux, sur une terre, quelque part dans les Cantons-de-l’Est. Mais ce n’est pas sans un gros pincement au cœur qu’ils vont quitter leur maison blanche de Saint-Bruno. Michou pense toujours que c’est une maison de rêve. En fait, elle ne le pense pas, elle le sait.

> Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Prix demandé : 2 675 000 $
Année de construction : 1971
Évaluation municipale : 770 400 $
Impôt foncier : 5731 $
Taxe scolaire : 761 $
Pièces : 19
Superficie du terrain : 13 212 pi2
Dimensions du bâtiment : 66 pi x 30 pi
Superficie habitable : 3230 pi2
Courtières immobilières : Julie Lacroix et Christina Miller, Profusion immobilier-Christie’s International Real Estate